Au loin s’en vont les nuages...

Nous, comme bien d’autres, qui depuis des décennies nous évertuons à faire du cinéma un endroit de discussion, voire de polémique et de désaccord généralement courtois, mais aussi un lieu de convivialité, de rencontres où la chamaillerie fait corps, où le conflit n’entraîne en rien le rejet de l’autre. 
Nous qui aurions pu organiser une rencontre sur la vaccination, le masque, les libertés individuelles et collectives… Nous voilà bien décontenancés…
 

Énième coup de bambou. Après deux fermetures dont la dernière de 7 mois, une réouverture avec jauge restreinte, voilà que l’on nous intime l’ordre de vérifier votre état sanitaire…
Finies les œillades et discussions avec nos habitués de plusieurs décennies, nous allons devoir plonger notre regard glacé et intrusif sur leur écran de téléphone ? Vert tu passes, rouge tu ne passes pas… Pour détériorer ce que nous avons patiemment construit, créer de la fracture, opposer les uns et les autres, là où l’on tente de créer du lien, on ne pouvait pas trouver mieux ! 

Pour l’instant, à la date du 26 juillet, jour où nous bouclons la gazette, nous appliquons la règle autorisée de ne recevoir que 49 personnes par séance. Cela nous évite de vous demander le passe sanitaire et actuellement, sincèrement, rares sont les séances où cela pourrait poser problème. Le port du masque reste donc obligatoire dans tout le bâtiment et pendant les séances. 

Et après ? Vu la météo, il est probable que ça se gâte encore… Nous vous tiendrons au courant de l’évolution à la caisse, sur le site et les réseaux sociaux.