mardi, juillet 11 2017

SOUTENEZ LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE DE GIRONDE

CONFÉDÉRATION PAYSANNE DE GIRONDE

 

Depuis trente ans, La Confédération paysanne est engagée dans la défense des paysannes et des paysans et avec ses associations de développement, elle accompagne le monde agricole vers l’agriculture paysanne. Elle s’est engagée contre les OGM, et se bat pour une alimentation de qualité pour tous, rémunératrice pour les paysans. Elle les accompagne vers un système de production sans produits cancérigènes, mutagènes ni perturbateurs endocriniens. Au quotidien, ce sont une trentaine de bénévoles et deux salariées qui, chaque jour, défendent l’agriculture paysanne sur le territoire girondin et qui se battent pour accompagner les paysans dans son développement. Pour que leur action perdure, pour que les paysans, puissent continuer à nous offrir des produits de qualité, la Confédération paysanne Gironde nous offre la Cuvée rebelle des trente ans. Un vin produit à Bordeaux dans le respect du cahier des charges AB et Demeter.
La cuvée des trente ans est issue d’une production girondine cultivée selon le cahier des charges AB. Elle a été produite en biodynamie.

 

Pour les soutenir en buvant un coup, il vous suffit de télécharger le bon de commande sur leur site.
Le prix d’une bouteille est de 9€. Votre chèque est à renvoyer à l’ordre de la Confédération paysanne de Gironde au 8 Rue de la Course 33000 Bordeaux.

vendredi, juillet 7 2017

LES 4 SAISONS D’ESPIGOULE sur Vidéo En Poche !

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

Quatre-saisons-d_Espigoule.jpg
 

LES 4 SAISONS D’ESPIGOULE
Documentaire de Christian Philibert

Un conte où « tout n’est pas vrai, mais où rien n’est vraiment faux ». Il serait une fois, perdu quelque part dans les collines du Haut-Var, un village qui s’appellerait Espigoule. Alors que le commun des « enfants du pays » deviennent généralement manoeuvres, chômeurs ou médecins à la grande ville, l’un d’eux, arrivé à cet âge où l’on voit les choses, aurait senti monter en lui l’envie, le désir, la nécessité de les montrer. Montrer les gens, les lieux, offrir un peu de ce bonheur qu’il aurait pressenti comme vachement important. Et qui, pour ce faire, aurait attaché une caméra, un micro aux basques de ces gens : ses parents, ses potes, à travers tout  Espigoule, pendant toute une année. Il aurait filmé de tout, partout : la traditionnelle fête au bouc, les pitreries des uns, les angoisses clérico-matrimoniales des autres, les coups tordus, le réveillon à la salle des fêtes, le poète, les bergers, le concours de civet, la recette du pousse-miel, les législatives, les philosophes du troquet, la neige, le maire, la chasse, les fermes, l’automne… Un film comme un conte, qui n’existe pas… allez chercher Espigoule sur une carte routière… « Oui, ce village existe, il a l’esprit sagace de ceux dont le courage est devant une glace, d’accepter ce qu’ils sont sans se voiler la face et de rire d’eux-mêmes avant qu’on ne le fasse. »

 

 et plus de 170 films au catalogue : VIDÉO EN POCHE

lundi, juillet 3 2017

STOP LINKY…

Un petit retour sur la manifestation du Samedi 10 Juin après-midi à Bordeaux. Il faisait une chaleur à sucer des glaçons ! 32°, 34° au moins ! Ouf ! Mais qu’importe, nous avons tenu bon jusqu’au bout, épuisés, trempés comme des soupes, mais debout ! Nous n’étions pas des mille et des cents mais bien une bonne centaine, voire, au point culminant de notre marche festive au cœur de la ville, plus de 200 ! Et sûrement beaucoup plus si nous n’avions pas dû changer notre itinéraire initial au départ et retrouvé les personnes égarées… Que ces personnes venues de loin pour la plupart (Lanton, Biscarosse, Marmande, Libourne, La Teste…) veuillent bien nous excuser. La prochaine fois, promis, nous nous organiserons mieux. C’était une première. Malgré cette bévue, nous pouvons dire que ce fut un succès si l’on en juge par tous ces yeux qui se sont écarquillés à notre passage, beaucoup parmi tous ces badauds découvraient par nos slogans, chants et pancartes, le fameux Linky ! Prions Sainte Barthe et Lémie pour que toutes ces personnes ne perdent pas la mémoire et réfléchissent à deux fois avant de consentir au changement de leur compteur actuel ! Si vous souhaitez rejoindre le collectif, ou simplement vous informer, nous contacter à cette adresse : stoplinky.bordeauxmetropole@gmail.com

 

Et si vous souhaitez en savoir plus sur le compteur électrique Linky, savoir POURQUOI et/ou COMMENT faire pour le REFUSER, le Collectif Stop Linky Bordeaux Métropole vous invite à venir participer à Utopia, Salle de la cheminée, aux réunions d’information ou permanences ci-dessous annoncées : 

 

RÉUNIONS d’information : Lundi 26 Juin de 18h30 à 19h30 et Samedis 8 et 22 Juillet de 10h à 11h. Vous pouvez aussi poser vos questions à : stoplinky.bordeauxmetropole@gmail.com

 

PERMANENCES – Comment faire pour refuser ? Tous les jours par mail : Prenez contact et RV sur : dossier.refus.compteur.linky@laposte.net : Demandez le protocole de REFUS de COMPTEUR LINKY. 

 

Quatre nouveaux collectifs ont rejoint la fronde anti-Linky ! 
LANTON : stoplinky.lanton@gmail.com 
ANDERNOS : stop.linky.andernos@gmail.com 
LA TESTE : stoplinky.latestedebuch@outlook.fr
BISCAROSSE : collectif-stop-compteurs-communicants-biscarosse@listx.listes.vox.coop

jeudi, juin 29 2017

TGV Paris - Bordeaux en 2 heures : un progrès inoui ?

Attendue par les uns, redoutée par les autres, la nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse Tours - Bordeaux entrera en service commercial le 2 juillet 2017, permettant de diminuer le temps de trajet entre Paris et Bordeaux d’environ une heure.

 

Les quelques 600 km séparant ces deux métropoles seront dorénavant parcourus dans le meilleur des cas en 2 heures, sauf conditions climatiques extrêmes (canicules, tempêtes…) dont la fréquence et l’intensité devraient augmenter avec le réchauffement planétaire.
Sans vouloir froisser les compétences de nos brillants techniciens du xxie siècle, il convient de relativiser leur performance, car l’ouverture de la première ligne ferroviaire de Paris à Bordeaux en 1853 avait permis de raccourcir le temps de trajet d’une centaine d’heures ! Nous courons aujourd’hui après les minutes.

 

Lire la suite...

samedi, juin 24 2017

Le programme du Festival Les Tropicales est arrivé !

Le Festival proposé par SoFilm - le magazine « de toutes les cinéphilies » - se tient du Jeudi 6 au Dimanche 9 Juillet et prend ses quartiers d’été à Bordeaux avec l’événement Les Tropicales, en partenariat avec Darwin et Utopia. Vous pouvez télécharger la grille horaire ici (on aura la version papier dans les tous prochains jours…) :

 

Grille Tropicales 2017


Pour rappel, nous pratiquons les tarifs habituels pour tous les films du festival, donc tickets d’abonnement acceptés ! Pas de réservation ni de prévente pour les séances.

 

Le magazine Sofilm est un mensuel de cinéma de renom qui replace le cinéma au sein des enjeux de société. Il privilégie une écriture journalistique, multiplie les récits inédits, provoque des rencontres improbables avec des artistes hors promotion et des personnalités iconiques (architecte, cuisinier star, homme ou femme politique, gangster, footballeur…).
Sofilm parle de cinéma en s’adressant à tous. Le Festival Les Tropicales prolongera cet état d’esprit avec le même ton ludique et la même fraîcheur. En présence de personnalités du cinéma et d’ailleurs. Un festival sans compétition, mais du cinéma pour tous les goûts et sous des angles volontiers informels :

 

En ouverture (et dans deux salles) : projection exceptionnelle de Okja, le fameux film du coréen Bong Joon-Ho, en compétition à Cannes mais privé de sortie cinéma.
 
Avant-premières (120 battements par minute de Robin Campillo en sa présence, The Square de Ruben Östlund, Palme d’Or du récent Festival de Cannes, Barbara de Mathieu Amalric, Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc de Bruno Dumont, Good Time des frères Safdie, Le Redoutable de Michel Hazanavicius, Avant la fin de l’été de Maryam Goormaghtig, Une prière avant l’aube de Jean-Stéphane Sauvaire, The Florida project de Sean Baker…

 

Projections en plein air, films rares et décalés, cartes blanches en leur présence à des personnalités du 7e art (Gilbert Melki, Abel Ferrara, Albert Serra, Melvil Poupaud, Michel Hazanavicius, Jean-Pierre Mocky, Antonin Peretjako, Jonathan Caouette…), dialogue avec des « acteurs » de la société civile, ciné-concerts, ciné-karaoké, temps festifs… et avis aux amateurs : des ateliers grand public d’initiation aux pratiques cinématographiques.

 

Le programme complet (avec les horaires de projection) sera disponible au cinéma à partir du 1er Juillet et sur le site : SOFILM

mercredi, juin 21 2017

Promenades électromagnétiques à Bordeaux

Christina_Kubisch.jpeg
 

Dans le cadre de Sound & the city – Interférences
Une exploration sonore de la ville invisible, Bordeaux, 19 Mai – 2 Juillet

CHRISTINA KUBISCH - « Electrical Walks Bordeaux »
Promenades électromagnétiques à Bordeaux

En partenariat avec le Gœthe Institut de Bordeaux 

Rencontre avec l’artiste Lundi 26 Juin à 18h au Gœthe Institut, 35 cours de Verdun, Bordeaux, et ensuite à Utopia pour la projection du film CE QUE NOUS NE VOYONS PAS

Point de départ et de retour des promenades / infos pratiques : 
L’Inox, 7 rue des Capérans, 33000 Bordeaux, 
Du Mardi 27 juin au Samedi 1er juillet, de 13h à 20h (dernier départ à 19h)

Lire la suite...

samedi, juin 17 2017

VISITE-GUIDÉE LE BORDEAUX NÈGRE

« Derrière les murs, la condition des hommes »
Venez suivre les pas des animateurs de la balade alternative qui vous fera visiter l’autre Bordeaux. « Le secret le mieux gardé » des Bordelais que l’histoire a conduits en Afrique mais aussi dans les Caraïbes.

Dimanches 25 juin, 9, 16 et 30 juillet.

Inscription obligatoire : memoires.partages@gmail.com

MÉMOIRES ET PARTAGES

mardi, juin 13 2017

DYSTOPIA

total-recall-1990.jpeg
 

Samedi 24 JUIN à partir de 18h, 
Esplanade Charles De Gaulle - Bordeaux Mériadeck
Le FIFIB présente : DYSTOPIA

 

Un rendez-vous rétro-futuriste où se confronteront utopies et dystopies urbaines. Au programme : Art urbain par Jean-Luc Feugeas

19h : Conférence Cinémarchitecture, en partenariat avec Arc en Rêve centre d’architecture

20h : Iboat Sound System
22h : Set musical et visuel Maud Geffray (Scratch massive)
23h : Projection de Total Recall de Paul Verhoeven

 

Entrée gratuite

Buvette et en-cas sur place

 

FIFIB

jeudi, juin 8 2017

FILMS BEAUX-ARTS

Lundi 12 JUIN à 20h30, PROJECTION D’UNE SÉLECTION DE FILMS RÉALISÉS PAR LES ÉTUDIANTS DE L’ÉCOLE D’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR D’ART DE BORDEAUX

Organisée avec l’agence régionale ÉCLA

Entrée libre.

De la fiction au documentaire, en passant par le cinéma expérimental, les étudiants explorent la diversité du langage de l’image en mouvement.

samedi, juin 3 2017

Stop Linky ! Manifestation festive !

Samedi 10 Juin à 15h, Place de la Victoire
 

Le Jeudi 6 Avril vous étiez nombreux à l’Athénée municipal pour participer à la conférence organisée par les membres du collectif Stop Linky. Plus de 200 personnes ! C’était emballant ! Et vos applaudissements, vos nombreuses questions nous ont convaincus qu’on était sur la bonne voie, qu’il fallait continuer toutes et tous à s’opposer au déploiement de ces compteurs : Linky pour l’électricité, Gazpar pour le gaz et Aquarius pour l’eau. 
Vous êtes aussi de plus en plus nombreux à vouloir recevoir les infos du collectif, plus de 400 personnes ! Et aujourd’hui 357 communes ont voté la non-installation de ces compteurs. Ce qui représente des milliers de citoyens à travers la France. Les collectifs anti-Linky se multiplient en Gironde. Et nous ne pouvons que nous réjouir de la tournure récente de la situation, quand bien même l’élection présidentielle est passée par-là. Le 26 Avril dernier, Ségolène Royal a sévèrement critiqué les conditions du déploiement du compteur (usage de la force, menaces d’amende, de coupures de courant…) par Enedis et ses sous-traitants : « le déploiement ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté de faire adhérer l’ensemble des Français à la transition énergétique de manière positive et participative ». Pour nous qui constatons en permanence des passages en force, 
des attitudes agressives inacceptables, ce rappel à l’ordre est bienvenu 
et va permettre à chacun de faire valoir son bon droit et légitimer 
son refus d’une installation.

stoplinky.bordeauxmetropole@gmail.com

- page 2 de 73 -