vendredi, mars 30 2018

HOMMAGE À MARTIN LUTHER KING

MemoiresEtPartages.jpg
 

Mercredi 4 AVRIL à 18h, Quai des Salinières à Bordeaux (après la Maison Eco-Citoyenne), organisé par Mémoires & Partages.

Discours, lectures, musique et chorégraphies en présence des autorités civiles et du Consul Général des Etats-Unis. Mémoires & Partages, qui a déjà organisé plusieurs hommages à Martin Luther King, invite à rendre éternel et réel le rêve éveillé de Martin Luther King. A découvrir et apprécier la pertinence pour aujourd’hui et demain de son combat pour la paix, contre le racisme et les nouvelles formes d’esclavage moderne.

samedi, mars 24 2018

Nos droits, nos choix

Expo du 4 au 8 avril 
Le Planning Familial a noué des liens de solidarité avec des acteurs communautaires à Madagascar favorisant une approche globale et participative de la santé sexuelle, s’appuyant sur un principe de formation en cascade. Le renforcement des compétences de 6 personnes des associations locales a permis de toucher environ 9000 personnes.
Cette exposition est la trace de cette aventure humaine de trois ans qui a permis de de mieux lutter ensemble pour NOS DROITS et NOS CHOIX à Madagascar.

mardi, mars 20 2018

MARCHE CONTRE MONSANTO & Co MARCHE POUR L'AGRO-ÉCOLOGIE

Rendez-vous pour une marche festive et revendicative
Samedi 19 Mai à 14h, place de la Victoire à Bordeaux

Les multinationales et la finance se sont emparées de l’agriculture et de notre alimentation. Voici un chiffre édifiant concernant les trois plus grosses firmes de l’agro-industrie : Monsanto-Bayer (fusion en cours), DowDupont et ChemChina (ex-Syngenta) détiennent plus de 70% du marché mondial des semences. Elles contrôlent ainsi la production de la majorité des aliments qui se retrouvent dans nos assiettes. 
Elles vendent aux agriculteurs sur toute la planète des semences brevetées, non reproductibles, et génétiquement modifiées (OGM) pour résister aux pesticides qu’elles vendent également. Monoculture, engrais et technologies diverses viennent compléter le tableau.
Lorsque les agriculteurs ont opté pour ce système qui nécessite un endettement important et qui empoisonne, ils se sont attachés aux chaînes qui les lient aux multinationales de l’agro-industrie. 
Interviennent ensuite les multinationales de l’industrie alimentaire (Nestlé, Unilever, Mondelez, etc.) pour transformer les produits agricoles à grand renfort de chimie, et pour les vendre au secteur de la grande distribution à travers le monde. Ces multinationales sont expertes sur la manière de capter le consommateur (propagande publicitaire, prix attractifs, usage immodéré du sucre et autres substances addictives, etc.).
Le pouvoir économique des multinationales leur permet d’embaucher des armées de lobbyistes pour influencer nos institutions politiques européennes et nationales, en vue de protéger leurs intérêts ou de conquérir de nouveaux marchés.
Nous constatons chaque jour les nombreux dégâts occasionnés par l’agro-industrie et l’industrie alimentaire : cancers, pathologies chroniques, déforestation, réchauffement climatique, déclin de la biodiversité, pollution des sols et de l’eau, destruction du lien social et du monde paysan, menaces sur l’autonomie alimentaire des populations, etc.
Et les politiques sont complices, tel le gouvernement Macron, qui est favorable aux traités commerciaux de libre-échange (ex : CETA) et qui mène une politique en faveur de l’allègement des normes et de la fiscalité. De même, au niveau européen, les aides accordées par la Politique Agricole Commune favorisent le développement agro-industriel.
Pourtant les alternatives agro-écologiques existent et ont fait leurs preuves. Malgré le manque de soutien des politiques, de nombreux citoyens reprennent le contrôle de l’agriculture et de leur alimentation en produisant bio ou en créant des AMAP par exemple.
Alors pour que cette agriculture écologique et socialement vertueuse ne reste pas en marge, et pour que l’alimentation saine ne reste pas le privilège d’une minorité :
Brisons les chaînes qui nous lient aux multinationales.
Fuyons les supermarchés et la consommation de masse.
Agissons pour protéger la santé publique, l’environnement et la société.
Agissons en faveur du développement de l’agro-écologie.
Exigeons une agriculture bio, locale et socialement vertueuse, à Bordeaux, dans la région et partout ailleurs.

vendredi, mars 16 2018

VOUS AVEZ DES LIVRES À DONNER ?


LE LIVRE VERT, entreprise d’insertion bordelaise, récupère vos livres

Vous pouvez les déposer dans le bac installé dans le hall d’Utopia.
Les livres vendus, donnés ou recyclés permettent de créer des emplois en insertion en Gironde.
Pour en savoir plus : contact@lelivrevert.com

lundi, mars 12 2018

La Quinzaine culturelle pour la Syrie

Samedi 17 MARS à 14h30 à UTOPIA
PROJECTION-RENCONTRE avec la réalisatrice syrienne Hala Alabdalla

Proposée par LES MAFALDAS
Acheter vos places à l’avance, à partir du Mercredi 7 Mars.

 

Du 16 au 29 mars 2018, c’est aussi :

 

Vendredi 16 mars à 20h : conférence solidaire * « Palmyre citée de la Reine Zénobie : heurs et malheurs », par Annick Neveux-Leclerc, chargée de mission au Musée du Louvre, spécialiste des arts de l’Islam. 
Lieu : Centre Socioculturel Arts et Loisirs d’Arlac, Mérignac (entrée libre et gratuite)
Tram A, arrêt Fontaine d’Arlac
Annick Neveux-Leclerc rencontrera également les enfants d’une école primaire et d’un collège de Mérignac sur le thème des enfants syriens réfugiés au Liban à l’école de Yalla*.

 

Samedi 17 mars à 18h
rendez-vous musical solidaire * avec Mostafa El Harfi.
Lieu : Machine à Musique Lignerolles, Bordeaux 
(entrée libre et gratuite)

 

Du 20 au 29 mars : exposition solidaire * « Les roues interdites », hommage aux norias syriennes et à leurs artisans, par Marion Coudert, Nicolas T. Camoisson. 
Vernissage le 20 mars à 18h30
Possibilité de visites guidées 
(tarifs et réservations au 
05 56 99 53 33).
Vendredi 23 mars à 20h30 : conférence solidaire* « Les norias syriennes, patrimoine en péril », par Marion Coudert et Nicolas T. Camoisson.
Lieu : Maison des Associations, Mérignac (entrée libre et gratuite) Tram A, arrêt Pin galant

* Participations et dons récoltés au profit du projet « Yalla pour les enfants, une école pour la paix »

jeudi, mars 8 2018

HIROSHIMA = 1 – TALENCE = 0

C’est rien de dire que l’on s’était sentis un peu seuls à Bordeaux lors de nos vaines tentatives d’obtenir un poil de régulation face au projet d’implantation d’un deuxième multiplexe UGC au Bassin à Flots. Bien sûr, il y avait vous, heureusement, chers spectateurs, toujours fidèles au poste depuis bientôt 20 ans, mais personne, hélas, parmi les donneurs d’ordre, comme il est habituel de les nommer, pour se donner la peine de se pencher sur nos pauvres arguments en faveur de la préservation de la si nécessaire diversité des œuvres et des opérateurs. On se souvient, en particulier, de cette Commission Nationale d’Aménagement Cinématographique (CNAC) à Paris, où la première adjointe d’Alain Juppé, Virginie Calmels, appelée à défendre le projet de multiplexe au Bassin à Flots, nous avait croisés ce jour-là sans même saisir l’opportunité d’échanger quelques mots avec nous. Autant dire que cela confirma la certitude que nous n’avions aucune chance d’influer par la suite sur ce quasi doublement du nombre de fauteuils mis à disposition de notre concurrent prédateur. 
Les problèmes volant généralement en escadrille, l’annonce, quelques temps après, du rachat par UGC des 11 salles du Gaumont Talence ne parvint même pas à nous émouvoir, tant l’opération semblait relever du nouvel ordre mondial et normal des choses, où pouvoir et profit se concentrent dorénavant entre quelques bonnes mains.
Par contre deux informations très récentes, puisqu’elles datent du 1er février 2018, ne manquèrent pas d’alimenter notre perplexité :
Ce fut, pour la première, la décision d’UGC de solliciter l’autorisation de la Commission ad hoc pour ajouter une salle supplémentaire de 111 places et ainsi porter la capacité de leur multiplexe de Talence à 12 salles et 2426 fauteuils.

Lire la suite...

lundi, mars 5 2018

Revoir la rencontre avec la rencontre Eloïse Lebourg, Maud et Yannis Youlountas

Nous mettons à disposition la vidéo ci-dessous pour ceux qui aimeraient (re)voir l’échange avec l’équipe du film SUR LA ROUTE D’EXARCHEIA (Eloïse Lebourg, Maud et Yannis Youlountas et d’autres participants aux convois solidaires) qui s’est tenu à l’issue de la projection du 9 janvier 2018.

Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert d’avoir filmé ce moment.

 

Revoir le débat autour de “Sur la route d’Exarcheia” from Utopia Bordeaux on Vimeo.

dimanche, mars 4 2018

Dépôt de plainte contre le Golf de Villenave d'Ornon auprès du Doyen des Juges par Villenave d'Ornon Oxygène

Pour déposer une plainte contre les aménageurs du Golf de Villenave auprès du Doyen des Juges de Bordeaux, nous avons besoin de vous !

Villenave-d’Ornon Oxygène est une association loi 1901 qui œuvre depuis plusieurs années à la défense de l’environnement des villenavais, plus largement des bordelais, et du milieu naturel en rive gauche de la Garonne, au Sud de Bordeaux.
En 2017, une plainte pour non respect des arrêté préfectoraux et destruction d’habitats et d’espèces protégées a été déposée par l’association, en partenariat avec la SEPANSO Gironde, contre l’aménageur du golf-immobilier du domaine de la plantation, à l’issue de nombreuses dénonciations du caractère dévastateur des travaux entrepris sur ce site Natura 2000, où vivaient auparavant l’Angélique des estuaires et le Vison d’Europe (mammifère particulièrement menacé de disparition).
La plainte que nous avions déposé a été classée sans suite, malgré la véracité des constats effectués sur place, et après des visites expresses de la Police de l’Eau et de la DREAL. Comme la Loi nous le permet, notre avocat a décidé de porter la plainte au niveau du doyen des juges d’instruction, qui peut à lui seul décider de l’instruction de notre plainte. 
Pour cela, il est nécessaire de  déposer une caution de 1000 €. Cette somme est très faible au regard de ce qui se pratique couramment. Cela signifie que le doyen des juges n’a pas souhaité fermer la porte à notre plainte et a tenu compte des capacités de notre association.  
Pour autant, Villenave-d’Ornon Oxygène seule ne peut assumer cette caution, il lui manque environ 750 €.

 

Lire la suite...

jeudi, mars 1 2018

Linky : le coût du programme pointé du doigt par la Cour des Comptes.

Le rapport est très sévère pour Linky. Alors que 8 millions de compteurs communicants ont déjà été déployés en France, la Cour des comptes ne critique pas le bien-fondé du projet, mais estime que les conditions de son déploiement profitent surtout à Enedis (ex-ERDF), et pas suffisamment aux consommateurs.
Le déploiement des compteurs est assuré par Enedis pour un coût de plus de 5 milliards d’euros entre 2014 et 2024. Pour ne pas faire peser cette somme sur les particuliers, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a mis en place un système de tarif différé. Enedis a avancé l’argent et sera remboursé avec intérêts au moment où le programme portera ses fruits, à partir de 2021, dans la facture des consommateurs. Mais, en analysant la construction de ce tarif, la Cour estime qu’il permettra à Enedis d’empocher au passage près de 500 millions d’euros.
Enfin, la Cour relève que « les gains que les compteurs peuvent apporter au consommateur sont encore insuffisants. » Le rapport estime que les informations disponibles sont insuffisantes pour permettre aux utilisateurs de connaître leur consommation détaillée. Et souligne au passage que l’impact sur la consommation d’électricité pourrait être assez faible. Fin 2017, seuls 1,5% des usagers disposant de compteurs Linky ont ouvert un compte pour connaître leur consommation.
Enfin, la Cour déplore un « défaut de pilotage » de la part de l’Etat et d’Enedis, en ce qui concerne pédagogie et communication.

 

Pour en savoir plus sur le compteur électrique Linky, savoir POURQUOI et/ou COMMENT faire pour le refuser, vous le pouvez, le collectif Stop Linky Bordeaux Métropole vous invite à venir à l’une de ses réunions, Salle de la cheminée au Cinéma Utopia : en Mars, Lundi 5 à 18h et Samedi 17 à 10h30.

 

stoplinky.bordeauxmetropole@gmail.com

lundi, février 26 2018

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS

srd.jpg
 

Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux. Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux apparaissant à l’écran :

Vendredi 2 Mars à 12h10 : NI JUGE,NI SOUMISE

Lundi 12 Mars à 17h45 : LA DOULEUR

Lundi 19 Mars à 20h : L’APPARITION

Vendredi 23 Mars à 17h45 : AU REVOIR LÀ-HAUT

Vendredi 30 Mars à 17h30 : LA PRIÈRE

- page 4 de 54 -