PCA Paysans et Consommateurs Associés, Bordeaux - Vallée de l’Isle

la malbouffe par WillemPCA, n’est pas un marché, il n’y a pas d’étals entre lesquels flâner, de marchandises et de prix à comparer. Tout est commandé et payé 1 à 3 mois à l’avance, directement aux petits producteurs. PCA est un moment d’échanges privilégié organisé ensemble, et ça fonctionne depuis sept ans. Grâce à ce système de commande et d’achat à l’avance, Jean-Noël et Jean-Michel, tous deux maraîchers, dont les légumes sont parfumés et savoureux car cultivés sans engrais chimiques, ni pesticides, ou encore Éric et Maïté, dont les volailles, dodues et juteuses, car gambades dans la pampa, peuvent mieux gérer leurs dépenses et recettes et ainsi mieux entrevoir l’avenir de leur exploitation et par conséquent également celui de notre alimentation.

Paysans et Consommateurs Associés regroupent des personnes soucieuses des saveurs et de la qualité des aliments, de l’échange social, mais aussi de l’environnement. Des épicuriens socio-écolos en somme. Pourquoi ? L’industrialisation alimentaire, c’est à dire la production massive et rapide des aliments grâce aux engrais chimiques, pesticides de toutes sortes, OGM et autres semences trafiquées et brevetées a fait (et fait encore) beaucoup de tort à notre nourriture terrestre, mais c’est aussi le symbole d’une économie toujours plus agressivement compétitive, conduisant des entrepreneurs, des industriels, des gouvernements, sans scrupules à conquérir toujours plus de parts de marché pour plus de pognon.  La loi du marché est l’excuse suprême pour tout faire. Du saccage de la planète à l’exploitation sans vergogne de son prochain, de populations entières : Afrique, Asie…Mexique, Argentine… prêtes à tout accepter pour survivre… sous couvert la plupart du temps d’aide au développement économique…

S’intéresser au contenu de notre assiette de cette manière, comme ça, à première vue, ça peut ne pas être très excitant, mais si ça s’accompagne de réunions, de rencontres, d’échanges et si en plus c’est super bon, d’un prix très abordable, sans retombées dégueulasses pour l’environnement, bref, que l’on a tout à y gagner… ça change toutes les données du problème. On mange mieux, on dépense moins bêtement, on gâche moins, voire plus du tout, on comprend enfin l’agriculture, mais aussi les mécanismes de notre économie en général, on prend conscience petit à petit des enjeux qui se jouent au-dessus de nos têtes… Qui produit, dans quelles conditions, pourquoi, pour qui, comment ? (NLDR : après, on peut aussi s’en foutre).
 
Rendez-vous tous les Mercredis, de 18h30 à 20h15, cinéma Utopia, salle de la cheminée. Commande tous les derniers Mercredi du mois. Tous les mercredis soirs au cinéma et sur PCA