ENFIN EN VIDÉO EN POCHE ! LES RÊVES DANSANTS sur les pas de Pina Bausch

les rêves dansantsFilm documentaire d’Anne LINSEL et Rainer HOFFMAN
Allemagne 2009 1h30 VOSTF
avec Pina Bausch, Jo-Ann Endicott, Bénédicte Billiet et 40 jeunes danseurs…

Qu’on aime ou pas Pina Bausch, qu’on soit accro à la danse ou pas, ce film emballant est un vrai bonheur, qui va bien au-delà d’une simple histoire de chorégraphe…
Pina Bausch, à quelques mois de sa mort, avait eu l’idée géniale de reprendre son fameux spectacle « Kontakthof », et cette fois sans sa troupe mais avec une bande d’adolescents qui n’étaient jamais montés sur scène, qui avaient juste envie de participer, tremblants de trouille de n’être pas à la hauteur…
Ils viennent de tous horizons ces grands gamins, de toutes sortes de milieux et à travers ce spectacle en train de se tricoter, on voit les contacts se nouer, les personnalités s’affirmer. Il est ici d’abord question de choses très humaines, de ces choses qui vous travaillent quand on est adolescent, et on esten plein dans la manière très particulière d’aborder la danse qui a fait la marque de fabrique de Pina Bausch, cette façon de travailler avec le matériau humain, ne forçant pas les corps mais s’adaptant aux possibilités des uns et des autres, interrogeant sans cesse les danseurs sur leur vie, leur passé… revenant constamment à ce qui a toujours fait le coeur de son travail : les émotions, la communication entre hommes et femmes… exprimés dans des déplacements qui paraissent spontanés à force d’être répétés, des mouvements d’une grande fluidité.
Le film accompagne le processus des répétitions jusqu’à la première, et on mesure peu à peu ce que ce formidable travail collectif apporte à chacun jusque dans le plus intime de sa vie et combien ce labeur de toute une année peut être une formidable machine à épanouir, à décoincer, à forcer les barrages. Et c’est fichtrement beau et fort. Pina Bausch est partie juste après au paradis, le 30 juin 2009, faire danser d’autres anges…

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Vous pouvez consulter à la caisse du ciné et sur le site le catalogue complet des films.
Pour plus d’infos, pour voir les bandes-annonces : Vidéo en Poche
 Quelques titres parmis les nouveautés :

Après Un monde sans fous, deux nouveaux films de Philippe Borrel :

Pistés par nos gênesPISTÉS PAR NOS GÊNES
Pourquoi des biologistes de l’Université de Pennsylvanie s’intéressent-ils à des Auvergnats amateurs de généalogie ? Pourquoi les services de police, les compagnies d’assurance et les cabinets de recrutement se passionnent-ils pour ces recherches ? La génétique serait-elle l’ultime outil de surveillance ? Nos libertés sont-elles menacées ? Et là où y’a des gènes, c’est bien connu, y’ a pas de plaisir. Profitons, rigolons maintenant… car cette maxime pourrait bien recouvrer demain une terrible et angoissante réalité : celle pour tout être humain d’être déterminé par ses gènes et non plus par ses choix. Science fiction ?

Alerte dans nos assietteset ALERTE DANS NOS ASSIETTES
Construit sous la forme d’une enquête, Alerte dans nos assiettes dresse, à partir de données collectées en France et aux États-Unis, un impressionnant réquisitoire contre la malbouffe engendrée par l’industrialisation de l’alimentation et les dangers sanitaires (obésités, diabète, hypertension…) qu’elle nous fait courir. Il montre comment, en 30 ans, les Français que l’on croyait attachés à la bonne chère et aux plaisirs de la table, se sont mis à mal se nourrir. Le film dénonce également les lobbies de l’agro-alimentaire qui sont en train de l’emporter en France, face aux enjeux de santé publique et contre l’intérêt général des consommateurs.


On continue la découverte du fou et génial Guy Maddin, et de « l’impitoyable » et irrésistible Bill Plympton :

Dracula, pages tirés du journal d'une viergeDRACULA, pages tirées du journal d’une vierge de Guy Maddin, sur une musique de Gustav Malher
Le film, inspiré d’un spectacle du « Canada’s Royal Ballet », est une splendeur visuelle, en plein romantisme, on baigne dans l’expressionnisme, dans le surréalisme gothique. Le film de Guy Maddin est une perle rare, qui donne au mythe une force nouvelle et lui restitue toute sa dimension subversive.

The tuneTHE TUNE de Bill Plympton
« Stupéfiant et extraordinaire ! The Tune est le Yellow Submarine des années 90. Bart se gondolerait de rire. »
Matt Groening - créateur des Simpson







Le Mali et MartineLE MALI ET MARTINE
Programme de trois films de Martine Lancelot sur le Mali de 1996 à 2003, d’une durée totale de 2h35.
Du cinéma hors chemins balisés, poussé par le désir de partager…
JINÈBANA ou la maladie des esprits
SISIKURUN la pirogue qui fume (Le jour où j’ai découvert Victor Hugo)
DE BAMAKO À MONACO