L'OGM MON 810 REVIENT !

OGMCommuniqué PCA - Paysans et Consommateurs Associés
Bordeaux – Vallée de l’Isle

Damned ! L’OGM MON 810 (maïs dégénéré de Monsanto), symbole de l’industrie génétique agricole, repointe son nez ! Il avait été éloigné de nos contrées en 2008 grâce à une décision (appelée « moratoire »), du ministre de l’agriculture qui avait invoqué des « risques sérieux pour l’environnement ». Mais le Conseil d’État, vient, par une décision du 28 Novembre, d’annuler la décision en question car, disent les juges français, et plus haut encore les juges européens (Cour Européenne de Justice), les choses n’ont pas été faites, grosso et modo, conformément aux règles européennes. Pas valable, notre moratoire. Il aurait fallu leur annoncer un truc solide, par exemple la mort ferme et définitive par ingestion d’OGM MON 810 d’une ou deux personnes (celle des abeilles et le mal au ventre des rats de laboratoire, on s’en fout), plutôt que de leur dire qu’on ne voulait pas cultiver pour l’instant un truc dont on ne connaissait pas suffisamment les effets, ni les conséquences sur le vivant. Ça, ça ne faisait pas sérieux. Faut dire que Monsanto, l’association générale des producteurs de maïs et autres lobbies semenciers, tous soutenus par la FNSEA, errent depuis la création des OGM dans les couloirs des Institutions européennes comme des vampires pour leur forcer la main, pour que le MON 810 en question soit cultivé partout et pas seulement en Espagne, au Portugal, en République tchèque et en Slovaquie. Ne paniquons pas trop vite toutefois : le ministère de l’agriculture a, paraît-il, bien l’intention de trouver une astuce pour nous en débarrasser encore une fois. Mais cette fois sera-t-elle la bonne ? Malheureusement, l’histoire est sans doute loin d’être finie. Les élections ne sont pas loin et une nouvelle mesure de sauvegarde (fameux moratoire) serait certes du plus bel effet. Mais ce moratoire, sera-t-il encore valable après l’élection présidentielle ? L’OGM ne reviendra-t-il pas par la fenêtre, et cette fois pour de bon ? D’autant plus que sur le sujet, la France n’est pas très nette puisque à défaut de le cultiver dans ses champs, elle accepte la commercialisation d’aliments génétiquement modifié de l’étranger. Nous en consommons donc déjà avec une obligation d’étiquetage seulement au-delà de 0,9%… Pour votre info : quinze autres plantes à organisme génétiquement modifié, pour la plupart du maïs, sont en attente d’une autorisation de culture… Et la patate OGM AMFLORA, développée par le groupe allemand BASF, est déjà cultivée en Allemagne et en Suède…
Des pétitions sont en ligne sur plein de sites. Signez-les ! Certaines commencent à dater, forcément, mais elles sont toujours valables. À l’approche des élections, de nouvelles vont arriver.
Voir le site de la Confédération paysanne
www.ogm-abeille.org

Greenpeace
Vigilance OGM 33

Bref, tout ça n’est pas très réjouissant. Alors, n’oubliez pas, PCA fêtera son entrée dans sa huitième année le Mercredi 4 Janvier à 20h salle de la cheminée au ciné ! Apportez de quoi grignoter et boire ! PCA, c’est une livraison de denrées sans OGM, ni pesticides (légumes, volailles, oeufs, pâtes fraîches, viande, miel, jus de pomme, rillettes, légumes secs…) tous les Mercredis, de 18h30 à 20h30 dans la salle de la cheminée au ciné, avec une commande mensuelle chaque dernier Mercredi du mois, mêmes horaires.