Des nouvelles de Vidéo en poche

Vidéo en PocheCurieux comme vous êtes, vous vous demandez sûrement où en est Vidéo en poche, ce drôle de truc que nous vous proposons à longueur de gazette depuis presque deux ans : des films sur votre clé USB pour 5 euros. Heureux que nous sommes… car rien n’est jamais assuré, mais ça à l’air de vous plaire, puisqu’à ce jour, nous pouvons vous le dire, nous en sommes à 5 000 vidéos vendues ! Tous cinés confondus, restons modestes et sincères. Mais n’empêche, ça commence à faire et à compter pour les cinés qui ont Vidéo en poche chez eux et les auteurs, producteurs, ou distributeurs dont nous diffusons les films. Si vous n’êtes jamais allé sur le site, vous ne savez peut-être pas que sur ces 5 euros, 3 euros HT reviennent à l’auteur, le producteur ou le distributeur qui détiennent les droits vidéo du film, et 1,18 euros HT reviennent à la salle.

Pourquoi Vidéo en poche ? Aujourd’hui, le monde du cinéma est quelque peu bouleversé par les nouvelles technologies, notamment le numérique, lequel amène les salles à repenser leur organisation, voire leur fonctionnement. Mais au delà des soucis des salles, les nouvelles technologies posent des questions d’un genre nouveau sur les échanges culturels et la rémunération de la création. Aussi faut-il bien y réfléchir car, comme souvent, les premières réactions ne sont pas toujours du meilleur cru, exemple : lois Haddopi 1 et 2, et autres joyeusetés liberticides, car elles tendent malheureusement plus à opposer les créateurs et leur public qu’à les rapprocher dans un élan de curiosité et d’enthousiasme, deux qualités, comme nous le savons, plus que jamais nécessaires à la culture et à sa transmission. C’est pourquoi, en pensant à tout ça, nous avons créé Vidéo en poche pour remettre en quelque sorte au coeur de la relation spectateur/cinéma l’auteur et son oeuvre et toutes les questions qui pourront se poser sur ces nouvelles technologies. C’est pourquoi, aussi, tout naturellement, les films que nous vous proposons sont sans DRM (Digital Right Management, aussi appelés « menottes numériques »).
Ainsi donc, lorsque vous venez au cinéma avec votre clé USB pour prendre un film, vous assurez un débouché technologique simple et indépendant, si modeste soit-il, au cinéma dans son entier, de la création à l’exploitation, en passant par la production, et vous préservez ce qui vaut tous les trésors : ce rapport privilégié de confiance et de respect mutuel que nous avons su tisser avec vous tout au long de ces années, et que nous souhaitons par dessus tout consolider.

Dans quel autre cinéma pouvez-vous trouver Vidéo en poche ? Tous les cinémas Utopia : Avignon, Bordeaux, Montpellier, Toulouse, Tournefeuille, St Ouen l’Aumône et Pontoise. Et puis aussi à l’Alhambra à Calais, depuis peu au cinéma Le Dietrich à Poitiers, Le Méliès à St Étienne, et bientôt, nous l’espérons, le cinéma Lux à Caen, Le Concorde à Nantes. Et d’autres salles dans les prochains mois. Vous savez tout. Ah non… bonus écolo : Vidéo en poche, c’est moins de DVD, donc moins de plastique. Le spectateur utilise et réutilise sa propre clé USB : pas d’emballage, pas de déchets, moins de gabegie, économie à tous les étages…