REMBRANDT fecit 1669 sur Vidéo En Poche

Vidéo en Poche des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible, la résolution minimale étant celle d’un DVD ! Les fichiers sont notamment lisibles sur les Freebox et sur les TV et boitiers multimedia certifiés DivX plus HD. Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE


RembrandtREMBRANDT fecit 1669
Un film de Jos Stelling, écrit par Will Hildebrand et Jos Stelling.

Rembrandt fecit 1669 (c’est la signature apposée par le peintre peu avant sa mort sur le dernier de ses autoportraits) est un film rare, un film magistral qui nous fait avancer à la fois dans la connaissance de l’art et dans celle de l’homme. Le Rembrandt de Stelling est un Rembrandt intime. Nous le voyons surtout dans l’environnement des trois femmes qui se sont succédé dans sa vie, de ses enfants, de rares amis.



Nouveaux-chiens-de-gardeLES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE
L’indispensable film de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat
enfin disponible en HD en Vidéo en Poche !!!

En 1997, Serge Halimi (aujourd’hui directeur du Monde Diplomatique) publiait Les Nouveaux chiens de garde, un pavé dans la mare journalistique qui épinglait la collusion des journalistes les plus en vue et des politiques, dénonçait la concentration des médias aux mains de quelques grands groupes financiaro-industriels, montrait la tyrannie d’une idéologie unique véhiculée par quelques experts auto-proclamés. Le livre fut réactualisée en 2005, après la mascarade du traitement médiatique du référendum européen.
Le film adapté du livre est salutaire, informatif et pédagogique, et a en plus le bon goût d’être très drôle et rondement mené, abordant successivement plusieurs thèmes avec un brio revigorant : la servilité des personnalités des médias devant les pouvoirs en place, la hiérarchie de l’information souvent dominée par le fait divers (qui fait diversion, comme dirait Bourdieu), et le mépris des médias pour les classes populaires. Il y a plein de moments forts dans ce film foisonnant qui montrent que trop de journalistes, loin d’être indépendants, loin d’être libres, sont bien les fidèles chiens de garde d’un pouvoir politique et financier dont ils sont trop contents d’accepter quelques croquettes…