L’intégrale des films de Benoît Delépine et Gustave Kervern en Vidéo en Poche !

Affiche Delépine & KervernVidéo en Poche des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible, la résolution minimale étant celle d’un DVD ! Les fichiers sont notamment lisibles sur les Freebox et sur les TV et boitiers multimedia certifiés DivX plus HD. Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE


Vidéo en Poche se met à l’heure Grolandaise ! Aaltra, Avida, Louise-Michel, Mammuth (HD) et Le Grand Soir (HD) sont disponibles, viendez avec vos clés USB ! 5€ par film, 10€ les deux, 15€ les trois, 20€ les quatre, ou… 25€ les cinq ! (prévoir une clé de 8 Go pour les cinq).

En 2004, dans le plat pays cinématographique, déboulait Aaltra, enfin une comédie française (mâtinée de belge) qui sortait des sentiers battus, explorant de nouveaux territoires, proposant un ton original, un vrai film comique d’auteurs, tout en posant un regard sincèrement inquiet et profondément généreux sur la destinée humaine. Depuis, les deux Grolandais volants creusent tous les deux ans leur sillon contestataire radical et rigolard.


AaltraAALTRA
Ben et Gus sont voisins qui ne peuvent pas se blairer. N’en pouvant plus de se détester, ils en viennent aux mains, mais la benne de Gus leur tombe dessus et leur écrase les jambes. Ils s’en sortent, se retrouvent dans la même chambre d’hôpital et ensuite dans deux chaises roulantes jumelles. Une tentative ratée de suicide plus tard, Ben décide d’aller à Namur et Gus de pousser jusqu’en Finlande pour casser la gueule au fabricant de cette benne de merde (« Aaltra », c’est la marque de l’engin). Commence alors une véritable épopée en fauteuils roulants…

AvidaAVIDA
Avec Avida, Delépine et Kervern prennent la tangente, mettent la barre à l’Ouest, mais alors carrément à l’Ouest. Direction imagination et poésie, burlesque et non-sens, vertige de l’amour et caresse de la mort. Avida est un bric-à-brac mirifique qui accueille dans un même élan d’humanité débordante les gens et les bêtes, les mongoliens et les indiens des faubourgs, les lassés des contes et les laissés pour compte, les grosses femmes et les petites bites, Claude Chabrol et Albert Dupontel, Jo l’indien et Fernando Arrabal, une girafe placide et un rhinocéros vexé…


Louise-MichelLOUISE-MICHEL
Avec ce film épatant, Delépine et Kervern franchissent un cap : Louise-Michel, c’est Ken Loach à Groland. Une douzaine d’ouvrières picardes se retrouvent privées d’outil de travail, le patron ayant vidé l’usine pendant la nuit. Elles décident de mettre en commun leur prime de licenciement pour embaucher un tueur. La chasse au patron voyou va se transformer en road-movie dans les arcanes crapuleux du capitalisme, traversant les paradis fiscaux, du Luxembourg à l’île de Jersey.

MammuthMAMMUTH
Au beau milieu de rencontres toutes plus barrées les unes que les autres et de situations absurdes, cocasses et décalées, se niche le portrait éblouissant d’un colosse aux pieds d’argile, d’un travailleur ordinaire, secret, taiseux et amoureux de sa caissière de femme qui va, le temps d’une balade en Mammuth, vous faire décoller. Très loin, très haut, ailleurs… Depardieu porte la bête avec son immense talent, mélange de force tranquille dévastatrice et de tendresse désarmante.

Grand soirLE GRAND SOIR
Nous sommes tous des punks à chien ! C’est l’étrange devise à laquelle vous vous rallierez tous au bout de l’heure et demie du nouvel opus jubilatoire des complices grolandais, au sommet de leur forme libertaire et de leur art de la mise en scène.