S’en fout la mort !

Une chose est de faire son travail, une autre d’en parler. La seconde venant parfois lorsque la première est accomplie. Ce printemps peu chaleureux nous a sorti doucement du rythme ralenti de l’hiver. Nous avons repris le travail du sol. Le discours devint alors aléatoire, fonction du temps et de l’énergie restant. 
A la vérité le cycle saisonnier et la charge de travail ne furent pas seuls causes de notre silence. La stupeur aussi nous a cloué le bec un moment, notre compère vigneron estourbi en quelques semaines faisant peur à voir dans sa caisse en chêne ; Cancer liquide, cancer solide, cancer total, cancer de tout !
Des esprits chagrins supputent que peut-être la vigne… Les traitements pesticides, fongicides, herbicides… 
Et dans le même temps la Commission Européenne bataille pour imposer le maintien du glyphosate ! Y’a des coups de fourche qui s’perdent…
En tous cas la transformation de notre aimable collègue en méconnaissable macchabée a réveillé la sourde crainte du ticket gagnant à la loterie funeste : « le soleil ni la mort ne se peuvent regarder en face ». Les symptômes réels ou imaginaires qui s’en sont suivi nous ont laissé quelque temps pantois.

 

Allez ! S’en fout la mort ! 

On va monter deux tunnels supplémentaires sur la prairie et cultiver de nouvelles variétés de salades pour les vendre au marché. Là, y’a du vivant ! 
On appelle Rorosse pour un coup de main au montage des serres.
Réponse offusquée de la banlieue : « Tu m’fous les jetons avec tes plans cambrousse, cousin. Si on était à l’ombre, j’srais p’têt partant pour un tunnel. Mais pour des salades, tu pousses Mémé ! Appelle moi pour des plans qui rapportent. Un tunnel ? d’accord, mais s’il mène à une banque ! ».
Tant pis. On les montera sans Rorosse, nos tunnels. Et pour 2017 on sera sur les marchés avec les autres candidats mais pas pour vendre les mêmes salades !

 

En attendant vous pouvez retrouver les salades et autres productions de Paysans & Consommateurs Associés chaque Mercredi de 19h à 20h au cinéma Utopia.

 

Pour les nouveaux, un petit rappel de comment fonctionne PCA.
C’est tout simple. Vous commandez en fin de mois, le dernier Mercredi, pour le mois suivant. Et les livraisons sont hebdomadaires. Et ainsi de suite… Vous pouvez commander les denrées que vous voulez et ne venir qu’un Mercredi sur deux, par exemple. Il faut juste ne pas oublier de venir les chercher. Faites un essai pour voir si ce système vous convient. Aujourd’hui, PCA approvisionne régulièrement une soixantaine de familles. Comme le fonctionnement est souple, vous pouvez quand vous voulez intégrer PCA. 
Vous trouverez des légumes, des poulets, des œufs, des rillettes, du pain, des fraises, du miel, de la propolis… du fromage de chèvre, des légumes secs, farine, huile… de l’agneau, du veau pour celles et ceux qui aiment la viande. 
Et pour faire le point, il y a des réunions de temps en temps. La prochaine est prévue le Mercredi 22 Juin à 20h, salle de la cheminée, au ciné.

 

Merci de votre participation et de votre soutien.