Feuilleton CETA : rebondissements.

Le 27 octobre, au matin, « le CETA était mort ». 
À 13 h, ressuscité !

Les 27 + 1 et le Canada allaient signer le 30 octobre. Entre temps, une pression écrasante de la Commission européenne (les lobbys) et du Gouvernement français, sur le Parlement wallon.

Nous ne pouvons pas nier les avancées significatives obtenues par la vaillante résistance du Gouvernement wallon, qui a fini par céder, et par nos mobilisations : difficulté, pour la Commission, d’éviter l’aval des Parlements nationaux ; l’application provisoire ne concerne pas l’arbitrage ; la Belgique ne ratifiera pas si le mécanisme d’arbitrage est maintenu en l’état et si l’accord a des effets socio-économiques et environnementaux néfastes… Néanmoins, les dangers du CETA demeurent, par ses mécanismes qui sont des attentats massifs à la démocratie (arbitrage, coopération règlementaire etc.).
Notre combat continue plus que jamais pour exiger un véritable débat et une prise en compte de l’intérêt général nié par le CETA. Rares sont les élus qui ont pris connaissance du texte. 
À nous de les informer.

Attac 33 se réunit, en CA ouvert à tous, les 1er jeudis du mois, à 19h
8 rue de la Course à Bordeaux
Attac Gironde : 0673431572
ATTAC33
ATTAC FRANCE
Stoptafta33@reseup.net