Non au ball-trap en pleine nature !

 

PCA
 

PCA (Paysans et Consommateurs Associés)
Une livraison une fois par semaine chaque mercredi de 19h à 20h 
salle de la cheminée au cinéma, et une commande une fois par mois.

 

Solidarité avec le Collectif de Servanches, en Dordogne
Non au ball-trap en pleine nature !


Depuis plus d’un an des riverains se battent contre un ball-trap dans le Double, dont notre amie Thérèse, bergère de son état et productrice de PCA. Ils ont obtenu la fermeture provisoire de ce lieu pour non respect des normes, mais aujourd’hui Thérèse se retrouve mise en examen à l’issue d’une convocation devant un juge d’instruction, suite à une plainte pour diffamation déposée par Benjamin Tranchant, vice-président du groupe familial des casinos Tranchant, ayant ouvert dans la forêt de la Double un Shooting club. Un Shooting Club – à ne pas confondre avec une « salle de shoot », ou salle de consommation de drogue à moindre risque, qui a une indiscutable utilité sanitaire et sociale – est une invention de totale inutilité publique : un espace naturel privatisé à l’intention d’une poignée d’amateurs d’armes et de passionnés de la gâchette se livrant sans retenue au tir à répétition sur des assiettes en argile envoyées en l’air. Pool ! Suite à la mobilisation de nombreux autochtones défavorables au projet de se faire casser les oreilles à longueur de journée par les tirs incessants, mobilisation qui a abouti à la constitution d’un collectif d’opposants dont Thérèse est porte-parole, le club de tir est aujourd’hui provisoirement fermé par décision préfectorale. Le Tranchant, qui officie pourtant dans les casinos, n’est pas beau joueur : il attaque en justice, espérant sans doute intimider les Doublauds peu coutumiers de ce genre d’instances. 
Thérèse va gagner c’est sûr, mais il lui faut des sous (ses adversaires, classés parmi les 500 premières fortunes de France, n’ont pas de problème de ce côté-là) pour payer les frais de ses deux avocats. Vous trouverez ci-dessous le lien de la cagnotte participative, mais vous pouvez venir à PCA apporter votre chèque, nous les lui remettrons.

 

Solidarité avec le Collectif de Servanches
Site de Thérèse