Mot-clé - Aimé Césaire

Fil des billets

mardi, septembre 3 2013

Centenaire Aimé Césaire

La Fondation du Mémorial de la traite des noirs, avec le soutien de la CUB, organise un hommage dans le cadre du Centenaire Aimé Césaire

Vendredi 6 Septembre à 20h30,

Projection-Débat au Cinéma Utopia
Aimé Césaire et les révoltes du monde
, film écrit par Jérôme-Cécil Auffret, Frédéric Tyrode Saint-Louis et Françoise Vergès, 52mn, 2013. Discussion avec la réalisatrice  Françoise Vergés.

Vendredi 13 Septembre,

Exposition et Contes : Exposition Aimé Césaire 1913-2008 : J’ai apporté une parole d’homme
à l’Espace Malbec (Quartier Nansouty – Bordeaux)

Samedi 14 Septembre,
Colloque Les Armes miraculeuses :

à l’Athénée Municipal (Place Saint-Christoly – Bordeaux)

Dimanche 15 Septembre à 18h, 
Visite guidée « Le Bordeaux Nègre »

Par la Fondation du Mémorial
de la Traite des Noirs

Exposition Itinérante,
Conférence et projection-débat

20 - 28 Septembre : MARTIGNAS SUR JALLES

22 – 26 Novembre : AMBARES & LAGRAVE

3 – 10 Décembre : MERIGNAC

mercredi, mai 18 2011

HOMMAGE AU « NÈGRE FONDAMENTAL »

Aimé CésaireLe Mardi 7 Juin à 20h30
Projection du film “Aimé Césaire, le nègre fondamental”

En compagnie de Karfa Diallo, ancien président de DiversCités, à l’occasion de la sortie de son ouvrage Matins Noirs, essai poétique pour une nouvelle Négritude, éditions Ex-Aequo.

« Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir. »

Aimé Césaire a fait ses adieux le 17 avril 2008 à l’âge de 94 ans. Figure incontournable de l’Histoire martiniquaise, il est l’un des derniers fondateurs de la pensée de la Négritude. Choqué par les dérives de la loi française du 23 février 2005 sur les aspects positifs de la colonisation, il en avait dénoncé la lettre et l’esprit en refusant de recevoir Nicolas Sarkozy.
Après avoir ignoré et méprisé l’un des plus grands poètes du xxe siècle, dont la vision du monde et l’énergie créatrice ont marqué à jamais la littérature antillaise et mondiale, la République Française lui a rendez-vous un hommage tardif au Panthéon le 24 avril.