Mot-clé - ERDF

Fil des billets

vendredi, mai 13 2016

PETIT DÉJEUNER DE LA TRANSITION

Samedi 21 MAI à 10h

consacré au compteur Linky
Salle de la cheminée, cinéma Utopia

 

Si ErDF (filiale d’EDF) n’a pas déjà installé chez vous ce nouveau compteur high-tech de mes deuzes répondant au nom facétieux de « Linky », ou si vous ne connaissez pas, pas encore, vous avez en tout cas certainement dû voir ces voitures blanches, discrètement estampillées « Linky » sur les flancs, sillonner Bordeaux. 
Lancé à la même période que la COP21, en Décembre 2015, ce petit compteur dit « intelligent » a été présenté comme une alternative écolo car il permettrait l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau électrique français. En gros, il nous ferait faire des économies d’énergie en nous permetttant de mieux contrôler notre consommation, d’éteindre à distance les trucs qui n’ont pas besoin d’être branchés. Et de connaître notre exacte consommation, donc plus d’erreurs à traquer sur nos factures. Quelque chose comme ça. Sur l’idée, ma foi, à première vue, sans plus de renseignements, un compteur écolo, ouvert aux énergies renouvelables, pourquoi pas. Mais, chemin faisant, l’info venant, la réflexion s’approfondissant, Linky a beau avoir un nom rigolo, il n’est peut-être pas celui qu’il prétend être.
On apprend : transmission en temps réel des données à ERDF… Ah, je ne serai donc pas la seule personne à savoir si mon four est éteint, si je me lave les cheveux, si on est partis en vacances ? Abonnement plus puissant donc plus cher. Mais encore : rayonnements provoqués par la technologie CPL (courants porteurs en ligne) à faire mal à la tête même aux extra-terrestres, voire à leur refiler nos cancers, etc… Bref, des ondes électromagnétiques en veux-tu en voilà, des antennes relais de téléphonie mobile partout. Bref, un truc pas net du tout et qui ouvrirait grand la porte à la maison toute connectée, de la cave au grenier. Fini l’intimité du nid douillé, EDF en saura plus sur votre mode de vie que vous. À quelle heure vous vous levez, vous vous coucher, par exemple. Et pourra même tout éteindre à votre place, que vous soyez là ou pas. Et même revendre, sauf piratage, à prix d’or, vos précieuses données à des entreprises soucieuses de votre confort et de votre bien être qui n’hésiteront pas à vous proposer et à vous vendre, à l’occasion de la semaine verte, tout un tas d’ustensiles, de gadgets, d’éléments ménagers connnectés. Ça ira de la brosse à dents qui vous enverra un message à heure pétante sur votre portable pour vous rappeller vos brossages, voire avec l’aide de la NSA, à la paire de tennis qui vous indiquera le chemin qui vous reste à parcourir entre la cuisinière et le frigo pour rentrer dans le Guiness des records. Et elle pourront le faire car elles connaîtront tout, tout de vous, vos goûts, votre taille, vos lectures, vos émissions préférées, vos tendances,… tout, voire vos désirs les plus secrets, grâce au tout connnecté. 
Et l’on apprend aussi que l’Allemagne met un bémol, restreint son installation aux très gros consommateurs, ça doit concerner quatre perosnnes tellement le seuil est élevé, autant dire que ça tombera à l’eau. Que la Suède, la Norvège, la Suisse, s’inquiètent, n’en veulent pas. Qu’une ville du Canada les a même virés. Qu’en France 100 communes l’ont refusé… Que la Ligue des droits de l’Homme vient de demander un moratoire sur le déploiement actuel… Et que faire de tous nos compteurs actuels, dont beaucoup sont très récents et dont la durée de vie serait nettement supérieure au Linky ? Les mettre au rebut ?
Bref, on dirait qu’il est urgent de se demander à quoi sert vraiment ce compteur Linky, voire qu’il est peut-être plus sage de refuser tout net son installation en attendant d’en savoir plus. C’est possible.

 

Comment faire ? Vous trouverez plein d’infos sur les sites ci-dessous :
REFUS LINKY GAZPARROBINS DES TOITS
LDH
À Bordeaux des citoyens se mobilisent, leur contact : stoplinky.bordeauxmetropole@laposte.net