Mot-clé - Quentin Dupieux

Fil des billets

mardi, septembre 27 2016

Victoria et Wrong cops sur Vidéo En Poche

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

Victoria.jpg
 

VICTORIA (HD)
Sebastian Schipper

Grand Prix du Festival du film policier de Beaune 2015

C’est l’énergie fiévreuse et électrique de la nuit qui donne son tempo si particulier à ce thriller haletant, qui emporte Victoria dans une course effrénée vers une issue jusqu’au dernier instant incertaine…
Le film débute par la lumière éblouissante et syncopée du stroboscope d’une boîte de nuit de Mitte, le quartier branché de Berlin. Victoria danse seule, essaie de lier conversation avec le barman, en vain. Elle finit par sortir du club, il est un peu moins de 6h du matin. Et elle tombe sur quatre lascars turbulents qui se sont vus refuser l’entrée. Des gars un peu chiens des rues, un peu borderline mais gentils. L’un d’entre eux, Sonne, a du bagout et du charme, et quand il propose à Victoria de finir la nuit sur un toit de la ville, la jeune Espagnole accepte. Elle doit ouvrir dans deux heures le café où elle travaille comme serveuse, elle n’a pas vraiment envie de rentrer chez elle avant… 
Ce qui frappe tout de suite le spectateur c’est que, depuis le début, la caméra n’a pas cessé de suivre Victoria et sa bande. Aucune pause, aucun changement d’axe, aucun montage. C’est la prouesse virtuose de la mise en scène : filmer en un seul plan et en temps réel les pérégrinations de Victoria jusqu’à l’aube. Des pérégrinations de moins en moins tranquilles ! Par un concours de circonstances que l’on ne vous dévoilera pas, elle va se trouver embarquée dans un improbable braquage matinal… Et c’est ainsi que Victoria, la petite Espagnole expatriée mimi et spontanée, va devoir chercher au fond d’elle même des ressources insoupçonnées pour s’en sortir…
La mise en scène vous tient en haleine jusqu’au dernier instant et le film séduit par sa maîtrise des ruptures de ton, entre aventures nocturnes rigolotes très « Nouvelle Vague » et film noir palpitant.

 

Lire la suite...