Mot-clé - TAFTA

Fil des billets

vendredi, octobre 7 2016

Pour tout savoir sur les traités internationaux : CETA, TAFTA, TISA et Cie

Attac 33 organise le Samedi 15 Octobre à 14h devant le cinéma Utopia
une manifestation informative sur ces différents traités et les moyens d’actions

Tous ces sigles sont des projets d’accords de libre-échange (ALE), bilatéraux ou multilatéraux, qui visent à supprimer toutes les barrières au commerce, tarifaires ou non-tarifaires (les barrières, ce sont les lois et règlements sociaux, environnementaux… des États).
Ces projets de traités prévoient la protection des investissements des entreprises, l’approfondissement de l’ouverture des marchés publics et la libéralisation des services publics. Et pour ce faire, l’harmonisation par le bas des normes existantes. Toutes les négociations se déroulant dans la plus grande opacité, loin du regard des citoyens et même des élus.
Derrière les intentions commerciales affichées, existent de grands dangers pour nos choix de société, touchant à la protection de l’environnement, de la santé, des travailleurs et des consommateurs, aux libertés et aux droits humains fondamentaux. Et pour la démocratie (OGM, gaz de schiste, pesticides, droit du travail, etc.).
 
Le CETA (accord entre l’Union européenne et le Canada) tout comme son clone le TAFTA (Union européenne et États-Unis), prévoit un « mécanisme de règlement des différends », déjà en vigueur au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) : l’ISDS, transformé presque à l’identique en ICS par la commission européenne. Juridiction privée supranationale se substituant aux législations nationales. Une entreprise y contestera les décisions d’une collectivité locale, d’un État ou de l’Union européenne si elle estime ses profits menacés. Elle y obtiendra des compensations colossales et la suppression de la loi. Les procès étant à sens unique : seules les entreprises peuvent attaquer les États, et pas l’inverse. Avec CETA et TAFTA la transition écologique sera impossible.
 
Contrairement au TAFTA, le CETA n’est plus en cours de négociations, mais en phase de ratification. L’accord a été conclu au Conseil européen le 26 Septembre 2014. Il sera soumis à l’approbation des États membres le 18 Octobre 2016 et ratifié par les gouvernements canadiens et européens le 27 Octobre. La ratification par le Parlement européen est prévue début 2017. L’accord devra (théoriquement…) être approuvé par les Parlements nationaux. Mais même en l’absence de ratification, il peut être appliqué provisoirement.
 
La mobilisation contre la ratification du CETA est donc urgente et devra être intense. Toutes les organisations composant le collectif « stop-TAFTA –CETA » (dont Attac) sont sur le pied de guerre et se sont réunies en Septembre, à Paris. Le 20 Septembre s’est déroulée une manifestation à Bruxelles et le 15 Octobre est prévue une journée de mobilisation intense à Paris, avec des déclinaisons locales dans les métropoles. Début Novembre sera organisée une journée internationale des ALE (accords de libre-échange).
Le TISA, négocié entre une cinquantaine de pays, constituant l’accord final de privatisation des services publics. Attac 33 se réunit, en CA ouvert à tous, chaque 1er Jeudi du mois à 19 h, 8 rue de la Course à Bordeaux.

Attac Gironde : 06 73 43 15 72
Attac France :  Stoptafta33@reseup.net

jeudi, juin 9 2016

À vos calepins

Du 6 juin au 11 juin : Semaine de mobilisation autour du TAFTA et ses conséquences sur notre agriculture et notre alimentation

 

Mercredi 15 juin : première audience du procès engagé par Valérie Murat pour que son père soit reconnu victime de l’industrie chimique en plus de la procédure pénale. Mobilisation de soutien devant le Tribunal de Grande Instance à Bordeaux à 14h.

 

Contacts et infos :

 

Les Amis de la Terre Gironde : Romain Porcheron 06 63 43 96 57

 

Générations Futures : Valérie Murat : 06 11 52 65 97, au National : Nadine Lauverjeat 06 87 56 27 54 / Antenne de Bordeaux Cyril Giraud 06 76 14 77 66

 

Collectif Info Medoc Pesticides : Marie Lys Bibeyran 06 64 21 89 23

 

Les Jeunes écologistes Bordeaux-Aquitaine : Ophélie Colomb 06 71 66 53 05

 

Vigilance OGM33 : Jacky Berrahil : 05 56 25 59 09 / 06 33 40 29 02

dimanche, février 8 2015

TAFTA

Vous vous souvenez ? Le 20 Mai 2014, à Utopia, nous lancions le Collectif girondin de lutte contre le Grand Marché Transatlantique que nous appelons TAFTA (Trans-Atlantic Free Trade Agreement). Cet accord de libre échange, négocié entre l’Union Européenne et les États-Unis, dans le plus grand secret, par et pour les multinationales étatsuniennes et européennes, vise à démanteler toutes les réglementations protectrices, sociales, sanitaires, environnementales… considérées comme obstacles au commerce. Il instaure en outre un tribunal privé pour attaquer les États, si les règles intérieures sont jugées comme entraves à l’investissement.
La méthode « Dracula » a encore montré son efficacité mais le monstre, aujourd’hui révélé au grand jour, pourrait être terrassé. Car les manœuvres de TAFTA sont découvertes par de plus en plus de monde. Le collectif s’est ensuite réuni à Utopia le 22 Septembre, pour organiser la manifestation européenne du 11 Octobre qui a été intégrée à des interventions et la tenue d’un stand TAFTA, dans le cadre d’Alternatiba. De nombreux contacts ont été pris alors, et ont débouché sur des interventions explicatives de Léo Charles, Guillaume Pastureau et Josette Touzet d’Attac 33 auprès de syndicats et de communes, lesquelles pourraient se déclarer « zone hors TAFTA ». De nombreuses réunions publiques et des mobilisations citoyennes se sont déroulées dans toute la France, en Europe et aux États-Unis.

Réunion du Collectif TAFTA
jeudi 12 février à 19h salle de la cheminée au ciné


Vendredi 27 mars à 20h Rencontre avec Raoul Marc JENNAR, docteur en science politique, membre du Conseil scientifique d’Attac, spécialiste des traités de libre-échange et de l’Europe (en autres)
Maison communale de Bordeaux, rue de Châteauneuf, angle rue de Nuits, Tram A, arrêt Jardin Botanique.
Une soirée sera organisée à Utopia, le lendemain ou la veille. Surveillez la gazette Utopia de Mars !

dimanche, décembre 7 2014

TAFTA : DES NOUVELLES ET DES ANNONCES


Vous vous souvenez ? Le 20 Mai 2014, à Utopia, nous lancions le Collectif girondin de lutte contre le Grand Marché Transatlantique que nous appelons TAFTA (Trans-Atlantic Free Trade Agreement). Cet accord de libre échange, négocié entre l’Union Européenne et les États-Unis, dans le plus grand secret, par et pour les multinationales étatsuniennes et européennes, vise à démanteler toutes les réglementations protectrices, sociales, sanitaires, environnementales… considérées comme obstacles au commerce. Il instaure en outre un tribunal privé pour attaquer les États, si les règles intérieures sont jugées comme entraves à l’investissement.
La méthode « Dracula » a encore montré son efficacité mais le monstre, aujourd’hui révélé au grand jour, pourrait être terrassé. Car les manœuvres de TAFTA sont découvertes par de plus en plus de monde. Le collectif s’est ensuite réuni à Utopia le 22 Septembre, pour organiser la manifestation européenne du 11 Octobre qui a été intégrée à des interventions et la tenue d’un stand TAFTA, dans le cadre d’Alternatiba. De nombreux contacts ont été pris alors, et ont débouché sur des interventions explicatives de Léo Charles, Guillaume Pastureau et Josette Touzet d’Attac 33 auprès de syndicats et de communes, lesquelles pourraient se déclarer « zone hors TAFTA ». De nombreuses réunions publiques et des mobilisations citoyennes se sont déroulées dans toute la France, en Europe et aux États-Unis.
Raoul-Marc Jennar viendra donner une conférence le 27 Mars 2015 à Bordeaux et une soirée sera organisée à Utopia, le lendemain ou la veille. Surveillez la gazette Utopia de Mars ! La prochaine réunion d’information se tiendra à Targon, le vendredi 12 Décembre à 20h30.
Venez nombreux et amenez chacun quelques amis et élus…

samedi, juillet 5 2014

Collectif Stop Tafta, non au Grand Marché Transatlantique

Le Mardi 20 Mai à Utopia, devant une salle pleine et enthousiaste, Attac 33 et les Jeunes Écologistes Bordeaux-Aquitaine ont lancé le collectif « Stop TAFTA 33 » (ou Stop GMT, Grand Marché Transatlantique), dont la vocation est d’informer citoyens et élus du contenu et des conséquences considérables de cet accord de « libre échange commercial », en négociations, dans le plus grand secret, entre l’Union européenne et les USA et qui devrait être signé en 2015.
Les actions envisagées pourront prendre la forme d’actions de rue, de distributions de tracts et de cartes pétition, d’alertes aux élus etc. et surtout l’organisation de réunions publiques.
Ces réunions, auxquelles nous souhaitons faire participer le plus possible d’élus, ont pour vocation d’exposer au grand jour « le monstre » et pour objectif d’inciter les collectivités à se déclarer « zone hors TAFTA » – comme l’ont déjà fait la région Ile de France, la ville de Grenoble et d’autres – afin de mettre fin aux négociations.
Si vous souhaitez organiser une rencontre exposé/débat ou vous engager dans le collectif, contactez-nous à l’adresse ci-dessous.

stoptafta33@riseup.net

lundi, mai 12 2014

Conférence et discussion sur le Traité Transatlantique

AttacMardi 20 mai à 19h
Salle de la cheminée à Utopia
Conférence et discussion sur le Traité Transatlantique avec les membres d’ATTAC33


Le 14 juin 2013, la Commission européenne a obtenu mandat, de la part de tous les États membres, pour négocier, avec les États-Unis, le Transatlantic Free Trade Area (TAFTA) ou APT (Accord de partenariat transatlantique).
Cet accord, dans le plus grand secret, cherche à instaurer un vaste marché de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis, allant au-delà des accords de l’OMC (Organisation mondiale du commerce).
Le 8 juillet 2013, l’Union européenne et les États-Unis entament les négociations.
C’est l’aboutissement de plusieurs années de lobbying des groupes industriels et financiers européens et états-uniens.
Accord de libre-échange et de libéralisation de l’investissement le plus important, jamais conclu.
Comme d’autres accords déjà signés (notamment l’accord Canada/Union européenne), il ne se limite pas à abolir les barrières douanières mais s’étendra aux « barrières non-tarifaires », c’est-à-dire les réglementations des pays, établies démocratiquement, désormais considérées comme obstacles au commerce.
L’APT vise le démantèlement de toutes normes qui limiteraient les profits des entreprises européennes et états-uniennes et institue un tribunal qui permettra d’attaquer en justice les États qui conserveraient leurs normes sanitaires, économiques ou sociales.
Il est urgent d’appliquer la méthode Dracula pour l’exposer au grand jour et le combattre.

vendredi, avril 4 2014

Fukushima, Brennilis, Bure, Tchernobyl...

Fukushima, mon amour…

Ben on ne peut pas dire que ça s’arrange ! Même que Akira Ono, le directeur de la centrale de Fukushima, avoue ne plus savoir par quel bout prendre les choses : 435 000 m3 d’eau contaminée sont actuellement stockés dans plus d’un millier de gigantesques réservoirs montés à la hâte dans le complexe atomique et on a beau en installer 30 à 40 nouveaux chaque mois, il est de plus en plus difficile de suivre le rythme du flux continu de liquide souillé provenant des sous-sols du site et des arrosages permanents des réacteurs ravagés… Aux dernières nouvelles, depuis le 18 mars, le système de décontamination de l’eau est arrêté pour cause de perte d’efficacité, personne ne sait à ce jour dire pourquoi. Ce système ALPS, qui est supposé faire baisser la radioactivité avant de rejeter l’eau en grande partie « dépolluée » dans l’Océan Pacifique… a des ratés : la communauté internationale s’inquiète et TEPCO patauge…


Lire la suite...