Mot-clé - mort

Fil des billets

dimanche, avril 9 2017

Café Mortel

Le Jeudi 13 Avril à 19h au Social Club 
(7 Impasse des Argentiers à Bordeaux)

 

Le café mortel est un concept imaginé par le sociologue et anthropologue suisse Bernard Crettaz. On se réunit dans un lieu atypique et on échange… sur la mort.
C’est un espace de partage avec tout le respect pour les expériences des autres… Chacun peut s’y exprimer, être écouté sans aucun jugement, sans commentaires. Peuvent prendre la parole ceux qui ont l’envie, le besoin ou le désir de partager leurs expériences, douloureuses ou extraordinaires de la mort ou du deuil.
« Dans cette communauté provisoire, on peut tout ou ne rien dire ; on ne juge jamais ; on ne donne pas le moindre conseil. Ici, on n’est obligé à rien et c’est pour cela qu’on peut beaucoup se permettre y compris d’immenses éclats de rire comme dans les repas d’enterrements ou les fêtes mortuaires. » Cafés mortels : Sortir la mort du silence, B.Crettaz 
Voici le lien pour vous inscrire en ligne (frais de participation : 10 euros ou 5 euros pour les étudiants et les chômeurs) CAFÉ MORTEL

 

N’hésitez pas à partager l’info autour de vous ! Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire. Bien cordialement,
Edileuza GALLET 0612550481

dimanche, avril 20 2014

CAFE MORTEL

29 Avril à 20h au Café Associatif Petit Grain (3, Place Dormoy - Bordeaux)
Pour ce quatrième Café Mortel nous allons nous intéresser au corps. La mort et le corps, les pratiques mortuaires, la relation au corps du défunt… Avec l’aide  de Patrice Cambra, Archéo-anthropologue, nous essaierons de comprendre la signification des gestes et des pratiques qui accompagnent le corps. Quels gestes accompagnent les rites funéraires ? Comment les ensembles funéraires fonctionnaient-ils ? Pour plus d’info 06 12 55 04 81

jeudi, novembre 21 2013

Café de la mort ?

Un concept imaginé par le sociologue et anthropologue suisse Bernard Crettaz. On se réunit dans un lieu atypique, autour d’un verre et on échange… sur la mort.
Convaincus que l’on vit mieux ce que l’on affronte que ce que l’on esquive, nous avons voulu initier ce projet pour sortir la mort du silence et susciter des témoignages personnels sur un rapport à des deuils lointains ou récents. Nous avons voulu comprendre et débusquer ces silences, ces non-dits qui, dès l’enfance, installent le sentiment que la mort c’est l’obscène, ce qui est hors de la scène, ce dont on ne doit pas parler. Mais parlent ceux qui en ont envie. Se taisent ceux qui préfèrent. Et tous s’écoutent…
Animé par Edileuza GALLET, psychanalyste brésilienne qui étudie les liens entre sensibilité et émotions.

La première soirée aura lieu
le Mardi 26 Novembre à 20h
au Café Petit Grain
,
3 Place Dormoy à Bordeaux,
sur le thème : La peur de la mort a-t-elle une histoire ?
Pour plus d’information :
06 12 55 04 81