Mot-clé - tirailleurs

Fil des billets

lundi, mars 14 2016

REHABILITER LES TIRAILLEURS NAUFRAGÉS

MemoiresEtPartages.jpg
 

C’est une drôle d’histoire que révèle encore une fois notre ami Karfa Diallo. L’histoire oubliée de tirailleurs naufragés lors de la plus grande catastrophe maritime française.
Après plusieurs années de combats et de souffrances dans les tranchées du Chemin des Dames, pour une guerre imposée, bien loin de leurs intérêts et de leurs terres, plusieurs compagnies de tirailleurs sénégalais rentraient retrouver leur foyer. C’est de Bordeaux, quai des Chartrons, que partit, le 9 Janvier 1920, le paquebot « L’Afrique ». Dès son appareillage, L’Afrique montre des signes de faiblesse. Des incidents inexpliqués surviennent lors des manœuvres pour sortir de l’estuaire. Ayant heurté une épave, le navire ne répond plus aux commandes. Il dérive dangereusement au milieu d’une terrible tempête qui interdit toute tentative de secours. Dans la nuit du 12 au 13 janvier 1920, entre l’ïle de Ré et les Sables d’Olonne, L’Afrique sombre avec presque tous ses passagers. On comptera seulement trente-six survivants dont quatorze Sénégalais, trois passagers, et dix-sept membres de l’équipage. Parmi ces miraculés, aucune femme, aucun enfant. 
De violentes controverses judiciaires, techniques et politiques surviendront plus tard mais jamais on n’accordera aux 178 soldats « indigènes » disparus en mer, dans l’exercice de leur devoir, l’hommage et la reconnaissance pour service rendu à la France. Morts pour la France, ignorés de tous, ces tirailleurs gisent toujours au fond de l’Océan.
Dans le cadre du centenaire de la grande guerre et à l’heure des errements sur les questions de nationalité, l’association internationale Mémoires & Partages lance un appel pour qu’un hommage soit rendu à la centaine de tirailleurs dont l’âme réclame justice. Une pétition est lancée sur la plate-forme change.org. 

 

Toutes les infos sur MÉMOIRES ET PARTAGES