mercredi, avril 24 2019

Borderouge : L'attente et le désir…

Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et festivités annoncées dans la gazette précédente.
On vous explique : la gazette partait chez l’imprimeur le 18 mars et nous étions tellement confiants en nos architectes, entreprises, bureaux d’étude et de contrôle que nous avons anticipé la décision de la Commission de Sécurité qui devait se réunir le 4 avril… hélas ! Nous battons notre coulpe ! Il manquait au dossier les plans réactualisés par rapport au permis de construire initial, il fallait des vérifications supplémentaires, des points de réglementation à discuter : rien qui mette en péril vos chères vies, mais la réglementation est la réglementation, il faut respecter et ne pas vendre la peau de l’ours avant qu’il ait consenti… nous le saurons, vous le saurez, ils et elles le sauront… Fort de cette expérience et, puisque à nouveau nos dates de gazettes ne s’accordent pas bien avec celles des réunions de la Commission de Sécurité, nous attendrons que la commission du 6 mai ait eu lieu et donc la gazette suivante pour vous annoncer de nouvelles dates…

Lire la suite...

mercredi, avril 17 2019

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !

Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la nouvelle commission ne pouvant se rassembler que le 6 mai, nous ne pourrons fixer la date définitive qu’à partir de ce moment là. On espère le 7 juin, mais encore faut-ils qu’ils soient d’accord.

Le côté positif de la chose, c’est qu’on va pouvoir peaufiner, accrocher les tableaux, l’herbe et les fleurs que nous avons semé seront à point pour l’ouverture, et le bistrot finira tranquillement son installation… Nous sommes contraints d’annuler toutes les séances annoncées sur cette gazette (disponible dans l’entrée du ciné). Celles à paraître le 23 avril puis le 29 mai vous en diront plus… en attendant, l’équipe de Tournefeuille (et celle du Cosmo) se fera un plaisir de vous recevoir… Et vous pouvez nous contacter au 0561505043, ou par mail borderouge[at]cinemas-utopia[point]org

Mille excuses désolées pour ce contre temps !

lundi, mars 4 2019

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution

Osez-le-Feminisme.jpg

Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.
Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont invisibilisées et les problématiques qui leur sont propres occultées.
N’hésitez pas à donner pour les aider ; des serviettes hygiéniques, du savon, tout produit d’hygiène à votre portée. Un bac se trouvera à votre disposition dans le hall du cinéma. L’association Osez le Féminisme 31 ! s’occupera de faire parvenir vos dons à celles qui en ont le plus besoin via leurs partenaires.

mercredi, février 13 2019

C’était au mois de mars 2003...

C’était au mois de mars 2003… dix ans tout juste après qu’Utopia Toulouse ait ouvert ses portes. Pas moins de 1500 personnes s’étaient pressées ce jour-là pour découvrir le nouveau ciné : il y avait du beau monde, la compagnie Emmanuel Grivet nous avait régalés de quelques entrechats et pantomimes, notre maire (Claude Raynal) s’était fendu d’un savoureux discours piqué de ces pointes d’humour vachard dont il a le secret ; on avait bu, parlé, chanté, dansé un peu…

Inauguration-2003.jpg

Tout ça avait commencé parce qu’un jour, l’adjointe à la culture de Tournefeuille (Dany Buys), à l’issue d’une de ces soirées mouvementées d’Utopia Toulouse où elle avait relevé le gant d’un défi lancé aux politiques locaux autour du film La Conquête de Clichy, nous avait proposé de venir prendre notre part dans le paysage culturel que l’équipe municipale dessinait pour Tournefeuille. Intrigués, on était venu y voir de plus près : ces élus-là nous plaisaient bien, non pas que Dany nous ait fait la danse des 7 voiles, mais on avait aimé leur façon modeste et ambitieuse de faire de la culture le point fort de leur politique locale : ni élitisme, ni gabegie, mais une ouverture large à tous sans exclusive. Leurs copains de parti (le PS) leur avaient pourtant déconseillé de faire appel à ces trublions incontrôlables dont ils n’aimaient guère les mauvaises façons…

Lire la suite...

mardi, janvier 15 2019

Bonne année, meilleurs vœux! Solidarité: "Emigré, émigré, reste-là t'en va pas… si on ne se mélange plus, je crois qu'on est foutus!"

Ainsi chantaient Font et Val en 1984

Vous pouvez écouter cette chouette chanson là: …

Les temps ont bien changé, je vous l'accorde! Pas les problémes. "Les riches toujours plus riches, les pauvres toujours plus, les gens n'ont plus le temps d'espérer ni de penser" (comme le chante Che Sudaka dans leur entrainant: Mentira Politica! 

L'agacement, l'écœurement suffit! Notre colère qui gronde, les citoyens qui se regroupent, qui réagissent, réfléchissent, qui se fâchent, les gilets jaunes qui grimpent au rideau… Tout cela est somme toute vivifiant alors qu'on ne cessait de nous prendre pour des veaux apathiques!

Bonne année à vous, tous, qui avec vos petits bras faites bouger les choses!

Voeux-2019-800x623.jpg
Voeux-2019-800x623.jpg, janv. 2019

 

 

 

Lire la suite...

mardi, janvier 1 2019

VENDREDI 8 FÉVRIER à 19h... un petit coup à boire, une petite cérémonie de passage de relais, un film surprise... vous êtes invités !

Repas-Borderouge-2018.jpg

Elle commence joyeusement, cette nouvelle année, avec la prise en main d’Utopia Tournefeuille par ses salariés à travers la SAS SCOP* UTOPIA SANTA MAGDALENA.
On en rêvait, on s’y préparait, le chemin fut long (très long) et plein de péripéties, parfois douloureuses… mais on y est ! Pas facile de passer du statut de salarié(e)s à celui de responsables d’entreprise. Il y a eu tout un apprentissage qui s’est fait peu à peu où chacun découvrait qu’il était en train de changer de dimension en explorant les règles nouvelles auxquelles il allait être désormais confronté en direct. Il y a certainement un côté exaltant, idéalisé, à la prise de possession de son « outil de travail », comme on dit. Mais c’est un rien angoissant de plonger plus avant dans le réel et de prendre conscience à quel point chacun compte dans l’évolution de l’ensemble.
Une personne, une voix… le choix de la forme coopérative en fait rêver plus d’un et plus d’une, et génère souvent une interprétation quasi romantique, mais il n’est pas gagné d’avance, jamais : égalité de pouvoir pour tous, certes, mais quid de la différence des niveaux d’expérience, d’engagement, de connaissances ? L’équation n’est pas simple : les réponses sont en constant devenir et c’est bien ça qui rend la chose passionnante…
On vous recommande la lecture du dernier numéro de FAKIR, excellent petit canard de François Ruffin, et particulièrement d’une interview de Pablo Servigne, auteur avec Gauthier Chapelle d’un essai passionnant « L’entraide, l’autre loi de la jungle ». En quelques pages, tout l’essentiel de ce qui nous a conduit au choix de la forme coopérative est dit. Au moment de transmettre l’entreprise Utopia, ses fondateurs avaient en tête de trouver le moyen d’en assurer la pérennité (il reste encore 84 ans au bail emphytéotique conclu en 2003…) ; La scop semblait alors le moyen d’enclencher une sorte de course de relais : chaque salarié transmettant à un nouveau salarié qui transmettrait à son tour… Tous responsables de l’évolution de l’espèce Utopia… Fakir et Pablo Servigne confirment : la coopération serait protectrice pour les espèces et la meilleure garante de leur longévité. Ce qui est vrai pour la nature et les peuples divers qui l’habitent ne peut qu’être vrai aussi pour une entreprise qui n’est, après tout, qu’un peuple en miniature.
Mais ne croyez pas que la chose est facile, dit encore Servigne : il faut bosser, la démocratie coopérative, pour être la meilleure des choses, n’en est pas moins la plus difficile à réussir, vu qu’il y faut une sacré dose de bienveillance, d’écoute, de patience et d’acharnement… Autant de valeurs que nos sociétés qui cultivent le chacun pour soi, l’obsolescence et l’éphémère ne sont pas entraînées à pratiquer. Dans une société qui prône la compétition comme moteur de l’économie et célèbre la « croissance » permanente et les « premiers de cordée », l’essai de Pablo Servigne et Gauthier Chapelle, à contre courant du discours « macronien », expose qu’on nous a bourré le mou et que la nature abonde de preuves pour confirmer que depuis toujours, les espèces qui survivent le mieux, le plus longtemps, celles qui transmettent bien leurs acquis et ne cessent de les améliorer sont celles qui pratiquent l’entraide, la solidarité. Alors : la coopération ou la mort ? C’est le credo qui monte des ronds-points où l’intelligence se partage comme le vin chaud qui réchauffe et le café qui revigore… 2019 commence dans l’espoir fou que ce regain de réflexion ne cesse de croitre et embellir…

Lire la suite...

lundi, décembre 24 2018

ON ATTAQUE L'ÉTAT FRANÇAIS EN JUSTICE: C'EST L’AFFAIRE DU SIÈCLE!

UN PETIT CLIC POUR UNE GRANDE CLAQUE!

 

Du1wZicW4AAmoiE.jpg

Quatre associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits. C'est l'Affaire du Siècle.

 

POUR SIGNER LA PÉTITION: https://laffairedusiecle.net/

 

 

 

Lire la suite...

lundi, décembre 3 2018

VENTE D'AFFICHE LES 15 ET 16 DÉCEMBRE DANS LE HALL D'UTOPIA AU PROFIT DU CERCLE DES VOISINS.

Durant deux jours les bénévoles du Cercle des Voisins vous accueillent dans notre hall. Pour soutenir leurs actions, vous pouvez leur acheter les affiches des films que vous avez aimé cette année (LISTE EXHAUSTIVE SUR LEUR SITE: https://www.cercledesvoisins.org/blog/) . Le Cercle des Voisins est un collectif de citoyens engagé et formididable qui ont décidé de dire "non" au Centre de Rétention Administrative de Cornebarrieu qui porte atteinte à la dignité et aux droits humains. Ils défendent  la libre circulation des personnes et dénonce le système mis en place pour l’expulsion des personnes privées de papiers.

Lire la suite...

mercredi, novembre 28 2018

Toulouse Borderouge, le cinéma et le mûrier...

Murier-Borderouge-2005.jpg

C’est un magnifique mûrier plus que bicentenaire… Un des derniers survivants à Toulouse de l’époque où Colbert avait fait planter des arbres pour l’élevage des vers à soie… Un mûrier aux branches noueuses qui, l’été, protège de son ombre fraîche les passants venus rêver là, les amoureux débutants, les jeux des petits enfants… puisant son eau dans un puits jamais à sec, juste à portée de ses racines.

Dans un quartier de Borderouge où depuis des années poussent les immeubles de toutes sortes, les pelleteuses se sont agitées sans discontinuer autour de notre arbre, le béton a gagné du terrain partout, menaçant régulièrement son existence… et pourtant le mûrier est toujours là, résistant à tout par la grâce miraculeuse d’une poignée d’amoureux de la nature ligués pour protéger cet unique vestige d’une histoire dont il ne reste plus grand chose (exceptée, à quelques mètres, la « ferme Niboul »), et qui n’ont eu de cesse de manifester en rappelant que la loi du 26 janvier 1941 protège les mûriers. Grâces leur soit rendues.
La construction des trois petites salles Utopia en a été tourneboulée : une branche empêchant l’installation des échafaudages nécessaires à l’érection d’un mur en béton banché, la question s’est posée de trancher dans le vif, on a discuté, tourné autour du mûrier, consulté les jardiniers de Toulouse, si bien que nos valeureux architectes, après s’être arrachés quelques cheveux, ont revu leur copie : ils ont trouvé une solution de rechange qui préserverait la branche menacée. Vous verrez : c’est ce qui explique la différence de texture du mur qui se trouve à côté du mûrier.

Lire la suite...

vendredi, novembre 2 2018

Nuit Fantastique X (debriefing)

Nous avons célébré en grandes pompes (funèbres) la 10e édition de la terrifiante et rituelle Nuit Fantastique. Le film surprise était cette année… The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn qui, nous hypnotysant jusqu’à l’aube avec ses rythmes syncopés de musique électro et ses lumières stroboscopiques d’after party, ne nous a pas laissés sur notre faim… Comme promis, nous postons ci-dessous le diaporama video des années précédentes…

… et les photos de cette année en fin de billet de blog.

Lire la suite...

lundi, septembre 17 2018

Install-party samedi 29 septembre

Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas vers la liberté est toujours délicat, de vous aider à en installer et en utiliser sur votre ordinateur samedi 29 septembre dans le hall de Tournefeuille de 14h à 17h. Mettez au rebut votre vieux Windows tout pourri et repartez avec un GNU/Linux flambant neuf ! GNU/Linux s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels, débutants ou confirmés qui souhaitent disposer d’un système d’exploitation libre et sécurisé. Une distribution GNU/Linux, par exemple Ubuntu, est constituée de Logiciels Libres. Ils offrent de nombreux avantages : faible coût, transparence, sécurité, indépendance, valeurs de solidarité et d’entraide, partage des connaissances. Vous disposerez d’un système complet, livré en standard avec suite bureautique, navigateur Web, clients de courrier électronique, lecteurs multimédias… et des centaines d’autres logiciels qui peuvent être installés simplement, en quelques clics.

mercredi, juillet 11 2018

Nuit Fantastique, dixième édition !

Nuit-Fantastique-10-affiche.jpg

Le 31 octobre prochain aura lieu la 10e édition de la terrifiante et rituelle Nuit Fantastique. (Pour revisiter les éditions précédentes, c’est par ici : http://www.cinemas-utopia.org/U-blog/toulouse/index.php?tag/Nuit%20fantastique).

Berhart, qui exposera à nouveau cette année dans le hall du cinéma, a dessiné une affiche collector pour la dixième édition (tirage limité, format A2), dont vous pouvez voir les étapes de réalisation à cette adresse : https://berhart.blogspot.com/2018/07/affiche-10e-nuit-fantastique.html. Pour garder un souvenir de cette dixième Nuit Fantastique qui s’annonce mémorable, vous pourrez acheter un exemplaire de l’affiche, avec le ticket d’entrée (7€ en plus des 28€ de la Nuit) ou toute seule (10€), à partir du 3 octobre. Voir par ici le programme de la Nuit Fantastique.

jeudi, avril 26 2018

Le manifeste de la haine islamophobe (communiqué UJFP)

Un manifeste « contre le nouvel antisémitisme » écrit par Philippe Val a été signé par 300 personnalités. Vous avez dit antiracistes ? Qui sont ces éminents antiracistes qui nous viennent en aide ? Il y a Manuel Valls, qui expliquait en septembre 2013 que « les Roms ont vocation à retourner en Roumanie ou en Bulgarie ». Il y a Nicolas Sarkozy qui a passé son quinquennat à pourchasser les sans-papiers et dont un ministre déclarait à propos des Arabes : « Quand il y en a un, ça va, c’est quand il y en a plusieurs que ça peut poser des problèmes ». Il y a Laurent Wauquiez qui fait du copier-coller de Marine Le Pen sur l’immigration. Il y a Alain Finkielkraut qui déclarait sur l’équipe de France de football : « Elle n’est pas black-blanc-beur, elle est black-black-black, ce qui fait ricaner toute l’Europe ». On pourrait continuer longtemps cet inventaire à la Prévert. Bien sûr, ces braves gens vont s’étrangler si on parle de racisme d’État ou de racisme structurel encouragé par l’État, par les administrations, par la politique de ségrégation territoriale… (lire le communiqué sur le site de l’UJFP)

mercredi, février 21 2018

Première pierre d'Utopia Borderouge samedi 24 mars 2018 à 17h

Chantier-Borderouge-1.jpg

Cela fait dix ans qu’on en parle, mais le projet finit par aboutir. Après que, à peine élu, Jean-Luc Moudenc ait remis le projet à l’ordre du jour, archis et bureaux d’études se sont attelés au travail. Pas une mince affaire. Le ciné est à cheval sur le tunnel du métro, ce qui complique un poil la chose. Les travaux ont démarré en décembre et il faudra bien une année complète avant que vous puissiez y voir un film. Rassurez vous, le financement est bouclé, et le chantier désormais avance à un bon rythme. La Mairie de Toulouse a signé avec la SARL Ciné-Borderouge un bail de 65 ans, pour un loyer symbolique. Il y aura 3 petites salles, un bistrot et, bien entendu, une cheminée. Les travaux coûteront 3,2 millions d’euros (HT).

Lire la suite...

vendredi, décembre 22 2017

Réveillon de Noël en vue!

Attention nombre de places limitée !
Tickets à récupérer à la caisse dès à présent (5€ d’arrhes, récupérables le soir même!).

Le 24 décembre pour ceux qui ne vont pas manger la dinde en famille, on organise une petite veillée en attendant minuit. Attention quelques règles sont de mise…

pere-noel.jpeg

 

Lire la suite...

vendredi, novembre 17 2017

Nuit Fantastique IX (debriefing)

Nuit-fantastique-2017-web.jpg

Avant de célébrer dignement l’an prochain la dixième édition (n’oubliez pas de nous envoyer vos idées ou vidéos pour que l’on fasse ensemble une dixième édition immémorielle), cette neuvième Nuit Fantastique fut un festin pour les sens (ci-dessous quelques photos qui en donnent un aperçu), la tronçonneuse eut quelques ratés au cours de la nuit mais, malgré la rouille et les caillots de sang coagulés, put finir son ouvrage et nous mener jusqu’à l’aube, massacrés, ensanglantés et hagards comme il se doit, le bruit de la tronçonneuse et les cris stridents de la nuit résonnants encore dans les crânes. L’exposition Famous Monsters de Berhart orna avec tellement de terreur le hall du cinéma qu’il nous concoctera de nouvelles oeuvres pour la dixième édition (en attendant, on ne peut que vous recommander de découvrir son oeuvre, L’esthétique vulgaire Lowbrow art et pop-symbolisme). Cette année, c’était aussi le retour du comeback de l’inénarrable DJ No Breakfast et ses platines diaboliques, sans qui nous n’aurions pas pu rester vivants (et éveillés) jusqu’à l’aube blême.

Lire la suite...

mercredi, octobre 18 2017

Berhart, L’esthétique vulgaire Lowbrow art et pop-symbolisme

Qu’est-ce que le lowbrow art ? Le Lowbrow Art est l’expression la plus récente de la Pop Culture dans l’art, opérant une synthèse surréaliste de tous les courants et les icônes qui l’ont traversé. Né à l’initiative de Robert Williams, le Lowbrow Art, plus largement appelé Pop Surréalisme, rencontre son public aux États-Unis au milieu des années 2000. Berhart est un artiste lowbrow français dont le travail s’inscrit dans cette nouvelle mouvance. Vous pourrez découvrir son travail lors de la Nuit Fantastique avec l’exposition Famous Monsters, et en soutenant sur Ulule l’édition de son Art Book L’esthétique vulgaire Lowbrow art et pop-symbolisme.

berhart_bandeau.Nxg7Hasc8ENY.jpg

mercredi, septembre 6 2017

Dimanche 10 à 10h IRRINTZINA! Le cri de la génération climat…

Un film qui donne du courage! Des luttes non violentes, galvanisantes… ça existe! Il suffit de les rejoindre pour qu'elles soient encore plus efficaces. Alors? On vous attend? Vous amenez les croissants, on prépare le café!?

 

 

Lire la suite...

vendredi, mai 12 2017

Deux séances spéciales ce week-end!

Il est vivement conseillé d'acheter vos places en avance!

Dimanche 14 mai à 10h30 avec le subtil et réjouissant RARA (texte complet du film sur le site d'Utopia Avignon)!

Pour faire cisrculer l'information c'est cet événemant facebook.

RARA.jpeg

 

Lire la suite...

dimanche, mai 7 2017

JE M'APPELLE

dimanche 7 mai, jour d'élection, jour de marché… Incroyable surprise sur la place de la mairie : Garniouze était-là avec son nouveau spectacle de rue. Toujours aussi populaire, politique, prenant… Seule déception: n'avoir pas su qu'il était-là et en avoir loupé une partie.

Garniouze.jpg
 

Lire la suite...

- page 1 de 32