CALIFORNIA DREAMIN'

Il est de ces films qu'on a envie de partager dés qu'on les voit... Il est bien difficile dans ces cas-là d'attendre la sortie du film et la parution de la Gazette pour vous en parler. Je profite donc de la récente création de ce blog pour commencer à vous mettre l'eau à la bouche au sujet de ce fantastique film Roumain, lauréat du prix Un Certain Regard au Festival de Cannes 2007, qui sortira en Janvier 2008.


Sans trop vous en dire, le point de départ de l'histoire est simple : pendant la guerre du Kosovo, un train transportant des équipements militaires envoyés par l'OTAN et placé sous la protection de soldats américains se retrouve coincé dans le petit village roumain de Capalnita par un chef de gare zélé. La vie du village va donc s'organiser autour de cet évenement et de ces soldats américains en "visite" chez eux...

Autour de cette histoire, le film arrive à osciller entre la fable folklorique et merveilleuse, comme sait si bien les faire Emir Kusturica, et une tragique leçon de géopolitique à l'échelle d'un village. Son réalisateur, Cristian Nemescu, est malheureusement mort accidentellement alors qu'il en finissait le montage, ce qui donne parfois un enchaînement un peu abrupt des séquences, mais qui n'enlève absolument rien à la qualité du film.

Pour vous tenter encore plus sans vous en dévoiler trop, voici le discours de Pascale Ferran, présidente du Jury Un Certain Regard 2007 lors de la remise du prix à California Dreamin' :

" Maintenant, le Grand Prix. Je suis obligée de vous en dire quelques mots avant de le décerner afin de dissiper, autant que faire se peut, de possibles malentendus. Il y a une dizaine de jours, lorsque le jury s'est rencontré pour la première fois, nous avons appris qu'il y avait, dans la sélection, un film roumain, California dreamin', qui était présenté ici, bien qu'il ne soit pas totalement achevé, en raison de la mort accidentelle de son réalisateur, Cristian Nemescu, alors que le film était en cours de montage. D'un commun accord, et en raison même du caractère inachevé du film, nous avons décidé de considérer que, bien que faisant partie de la sélection, il ne concourrait pas pour le palmarès.
Certains d'entre vous ont peut-être vu le film cet après-midi, nous l'avons quant à nous découvert hier soir. 2h35 après le début de la projection, notre beau principe volait en éclats. Nous ne saurons jamais ce que le film aurait été si Cristian Nemescu avait dirigé le montage et le mixage jusqu'à son plein achèvement. Nous voyons bien que, dans son état actuel, le film est comme troué par moments et le montage, en particulier dans la deuxième moitié, moins abouti qu'il ne l'aurait sans doute été.
Et pourtant.
En l'état, le seul que nous puissions juger, le film est, à nos yeux, et de loin, la proposition de cinéma la plus puissante, la plus vivante, la plus libre qu'il nous ait été donné à voir ces dix derniers jours. Pour l'extraordinaire confiance du cinéaste dans la capacité du cinéma à raconter toutes les histoires du monde, pour l'ampleur de son propos et de sa mise en scène, pour l'incroyable talent de ses très nombreux interprètes, le Grand Prix Un Certain Regard 2007 est décerné à Cristian Nemescu et à son monteur, Catalin Cristutiu, qui a poursuivi le travail en son absence, pour le film California Dreamin'."

Je rajouterai juste une petite citation, qui est en fait un petit mot laissé par le distributeur du film (Bodega Films) sur le DVD de visionnage qu'il nous a envoyé, et qui disait : "bientôt sous vos yeux ébahis...". C'est tout le mal que je vous souhaite...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet