Benjamin Bayart, Neutralité du Net et liberté d'expression

Qui cherche à contrôler Internet ? La question de la neutralité des réseaux : c’était l’objet de l’intervention de Benjamin Bayart vendredi dernier à Toulouse. Nous vous proposons à l’écoute l’enregistrement de cette soirée. Si vous utilisez iTunes, cliquez sur ce lien, sinon entrez l’adresse suivante dans votre agrégateur préféré : http://www.cinemas-utopia.org/U-blog/toulouse/public/sons/podcasts/podcast-Benjamin-Bayart.xml. Vous pouvez également écouter directement l’enregistrement en ouvrant la liste de lecture avec VLC, ou dans le lecteur en annexe de ce billet.

Président de FDN, le plus ancien fournisseur d’accès (FAI) français encore en activité, Benjamin Bayart est connu pour sa célèbre conférence Internet libre ou Minitel 2.0 donnée en juillet 2007 à Amiens. Co-auteur de l’excellent ouvrage La bataille Hadopi (un superbe cadeau pour Noël à faire aux affreux pirates de votre entourage !), il conclut sa contribution par : « La bataille d’Hadopi n’a été, finalement, qu’une des batailles, ni la première, ni la dernière, de la guerre qui vise à obtenir ou maintenir la liberté d’expression sur les réseaux, et donc qui vise à consacrer le principe de la neutralité du réseau. C’est la première grande guerre des enjeux politiques du xxie siècle. »

Hélas, cet avertissement n’est déjà plus prémonitoire, l’exemple le plus récent étant la synthèse publiée par Nathalie Kosciusko-Morizet sur le développement de l’offre musicale en ligne, très inquiétante sur la question de la neutralité des réseaux, c’est à dire de la liberté d’expression sur Internet. On peut y lire notamment le souhait que s’engage « une négociation cadre entre les diffuseurs de contenus culturels sur Internet et les fournisseurs d’accès, afin de mettre en place des forfaits d’utilisation de la bande passante plus adaptés aux modèles économiques des sites de streaming légaux et des webradios ». En clair, on s’achemine vers une discrimination sur le réseau, contraire à la neutralité du Net.

Alors que l’on peut lire aujourd’hui dans un article du Monde que la Gouvernance d’Internet se joue en coulisses, des négociations sur l’Accord international de Commerce Anti-Contrefaçon (ACTA), initié par les Etats-Unis et élaboré dans la plus totale opacité, ont repris au début du mois à Séoul. Sur ce texte rendu public par le site WikiLeaks, on remarque en particulier la volonté d’instaurer un régime de responsabilité renforcée pour les intermédiaires techniques, par de nouvelles obligations, notamment de filtrage et de blocage des contenus protégés par le droit d’auteur qui circulent illégalement (voir le dossier consacré à l’ACTA sur le site de la Quadrature du Net) : ACTA est fabula ? (locution latine par laquelle, dans les théâtres romains antiques, on annonçait la fin de la représentation)

Merci à Benjamin Bayart pour son intervention passionnante : il sera de nouveau à Toulouse le 5 décembre lors de l’Ubuntu Party organisée à l’ENSEEIHT par Toulibre et Ubuntu.fr. Seront présents également rien moins que Alix Cazenave, chargée des affaires publiques à l’association April, Jérémie Zimmermann, co-fondateur de la Quadrature du Net, Thierry Stoehr, président de l’AFUL et auteur du site Formats-Ouverts.org, Pierre-Yves Gosset, de Framasoft et Nicolas Barcet, responsable produit Ubuntu Serveur chez Canonical.

Un grand merci également au réalisateur Benjamin Rassat, qui est venu nous présenter ce soir-là son film Quand l’Internet fait des bulles, et qui met actuellement la dernière main à un documentaire intitulé I am the media, sur le « tout-à-l’égo » que l’on rencontre sur le web.

À NOTER SUR VOS TABLETTES : le 3 décembre à Tournefeuille, on expérimente un mode de diffusion alternatif des films sur clé USB, lors d’une soirée autour du film Non au Mac Drive de Frédéric Chignac, autoproduit et distribué sous licence Creative Commons. Le collectif Non aux Portes de Gascogne sera là également pour nous parler de leur combat titanesque contre la multinationale Simon Ivanhoé.

Annexes

Commentaires

1. Le vendredi, novembre 20 2009, 09:44 par Laurent Raufaste

Merci à l'Utopia pour cette soirée ! J'ai vu un des plus grand défenseurs de la liberté en personne ce soir-là ;)

2. Le vendredi, novembre 20 2009, 10:45 par Rodolphe
Merci, je suis bien d'accord avec vous, et c'est bien parce qu'on attache une grande valeur à la liberté que l'on a invité Benjamin Bayart, qui mène un combat essentiel à notre époque (on l'a aussi invité pour ses super cravates).
3. Le lundi, novembre 23 2009, 18:29 par Jaz

MERCI pour le partage ;)

4. Le samedi, novembre 28 2009, 22:21 par Toff63

Encore Merci Benjamin pour partager tes interventions d'une grande qualité. :D

5. Le vendredi, décembre 11 2009, 07:59 par Nico

C'est la photo que je trouve super classe, Avec le Non au fascisme derrière.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

1. Le lundi, novembre 23 2009, 16:41 par tr4sk

tr4sk's status on Monday, 23-Nov-09 15:41:20 UTC

RD: bayartb RT @rodolphe31 Enregistrement de la conférence de Benjamin Bayart sur la neutralité du Net à !utopia Toulouse http://ur1.ca/g2kn...

Fil des commentaires de ce billet