Pétition pour une radio publique indépendante !

Pour ceux qui étaient en vacances ou qui tentaient de forcer le blocus de Gaza, Stéphane Guillon et Didier Porte ont été licenciés la semaine dernière comme des malpropres, par les seuls vrais « tyrans » de Radio France, Jean-Luc Hees et Philippe Val (voir ou revoir la dernière chronique de Guillon). C'est la goutte d'eau dans un climat sérieusement plombé par la volonté du gouvernement de détruire méthodiquement les contre-pouvoirs afin de mettre les media en ordre de bataille pour 2012 (voir l'article de Rue89 Eva Joly : « Nicolas Sarkozy détruit les contre-pouvoirs »). Pour le syndicat des journalistes de Radio France, la « coupe » est pleine : « nous ne sommes pas l’équipe de France, nous n’attendrons pas d’avoir touché le fond pour réagir ».

Auditeurs et salariés ont mis en ligne une pétition pour une radio publique indépendante : « Nous, auditeurs-trices et salarié-e-s de Radio France refusons la main mise du pouvoir en place sur les antennes de la radio publique. Les suppressions injustifiées d’émissions, les licenciements sans ménagement de producteurs-trices et de chroniqueurs-euses dont ceux de Didier Porte et Stéphane Guillon sont les plus symboliques, mettent en évidence la mission confiée par Nicolas Sarkozy à la direction de Radio France : transformer les antennes de la Radio Publique en machine de guerre électorale à son profit. Les antennes de la radio de service public sont celles de tous les citoyen-nes et non pas la propriété d’un clan.

« Nous exigeons : le respect et la garantie de la liberté d’expression, de l’indépendance des programmes et de l’information sur les radios de service public ; le respect du travail des rédactions de Radio France ; le droit à l’impertinence, à la différence ; des propositions professionnelles réelles et sérieuses pour les producteurs-trices écarté-e-s des antennes de Radio France ; et demandons le retour sur l’antenne des chroniques de Didier Porte et Stéphane Guillon dans la matinale de France Inter et dans l’émission le fou du roi. Nous, auditeurs-trices et salarié-es sommes attaché-e-s aux valeurs qui ont bâti la radio de service public. ARRETEZ DE CASSER NOS ANTENNES ! »

Jeudi matin, vous pourrez écouter Didier Porte sévir à nouveaux chez les trublions d'Arrêt sur Images, et ce même jeudi 1er juillet 2010 à 18h, grande manifestation devant les locaux du Mouv’ à Toulouse. Le « premier actionnaire de Radio France », ce n'est pas Sarkozy comme le suggérait Philippe Val… le premier actionnaire, c'est nous !

Commentaires

1. Le jeudi, juillet 1 2010, 09:07 par Prost Josselyne

Vive la liberté d'expression

2. Le jeudi, juillet 1 2010, 21:43 par monique COURS

je reviens de la manif ce 01/07/10
je voudrai être informée de tte manif ou rassemblement pour la liberté d'expression et pour la réintégration de Guillon et Porte.
Honte à Val l'opportuniste

3. Le jeudi, juillet 1 2010, 23:00 par Rodolphe

Si on apprends qu'une autre manif est organisée, on mettra l'info sur le blog

4. Le vendredi, juillet 2 2010, 13:45 par suire claude

soutenir porte et guillon.

5. Le dimanche, juillet 4 2010, 19:20 par dezon

Mrs Hess et Val ne sont que des petits besogneux téléguidés par la Présidence de notre pauvre République

6. Le mardi, juillet 6 2010, 01:03 par fini de rire

A méditer la chronique de soutien de François Morel sur l'antenne de France-Inter
http://www.dailymotion.com/video/xd...

7. Le mardi, juillet 13 2010, 23:50 par Lorelei

Avis aux "lèches bottes" du gouvernement:

Fidèle auditrice de France Inter - je demande le retour IMMEDIAT de Stephane Guillon et Didier Porte, premiers rayons de soleil dans cette grisaille quotidienne. Sinon je quitte FI

8. Le samedi, juillet 17 2010, 23:21 par Charles SOUZY

A l'heure où le pouvoir est aux cents coups, il ne sied guère aux courtisans de voir des emmerdeurs patentés dire combien le roi est nu et surtout minusculissime.
Alors les procureurs qu'ils soient de justice ou de censure sont qualifiés à invoquer la bienséance pour ne pas dire raison d'Etat.

L'irrespect est une valeur féconde il justifie à lui seul la permanence de nos haines viscérales.

9. Le vendredi, juillet 23 2010, 07:48 par petroff

je me joins avec énergie et conviction à cette pétition. Ne laissons pas les pisse-froid hypocrites gacher le plaisir de l'humour même vachee ; c'est une odeur de liberté !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet