L'eau de chez nous, l'eau de chez eux (la question de l'eau dans les territoires Palestiniens)

Enregistrement du débat qui a eu lieu à l'issue de la projection du film L'eau de chez nous, l'eau de chez eux le mardi 19 mars à Utopia Toulouse. Aux côtés du réalisateur Frédéric Vigné, et de Hervé Conan, Directeur de l'Agence Française de Développement à Jérusalem, le ministre Palestinien de l'eau Shaddad Attili, ont rencontré le public pour un état des lieux alarmants sur l'accès à l'eau potable en terre Palestinienne.


L'eau de chez nous l'eau de chez eux, rencontre à Utopia Toulouse from on Vimeo.

Territoires palestiniens… C'est dans la citerne de récupération d'eau de pluie qu'il faut aller puiser une eau saumâtre. Et celle assez pure pour être bue ne sort pas du robinet : il faudra l'acheter à prix d'or dans le village voisin. Constat terrible pour le commun des mortels et encore plus si ce dernier est agriculteur et que le manque d'eau est pour lui synonyme de ne pas parvenir à nourrir sa famille.

Pourquoi, comment en est-on arrivé là ? La réponse est dans les deux camps. Et c'est là tout l'intérêt de ce documentaire qui ne s'arrête pas à un seul point de vue, qui les confronte. Sans avoir l'air d'y toucher, il gratte, analyse de manière méthodique les discours, les situations, les enjeux stratégiques, politiques qui pèsent sur les épaules de tout un peuple, de tous les peuples : leur eau n'est-elle pas la nôtre ? Au-delà de ce cas précis, c'est la question du partage du bien commun, de sa préservation, de l'accès libre pour tous à l'eau dans le monde entier qu'on peut poser.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.cinemas-utopia.org/U-blog/toulouse/index.php?trackback/1212

Fil des commentaires de ce billet