Nuit Fantastique VIII (debriefing)

Pumpkin-Trump.jpg

Véritables Trump-la-mort, vous avez comme il se doit fait horreur à cette huitième Nuit Fantastique, hérissant vos mèches rebelles, revêtant de vos horribles-peaux vos carcasses décharnées, bien décidés à faire tripailles… diable, que la nuit fut terrible (ci-dessous quelques photos qui en donnent un aperçu) ! Ygor Von Raph, pour ses daguerréotypes, a cette année pris la liberté de glisser dans vos portraits officiels le portrait de son arrière-arrière-grand-tante, décédée (à nouveau) il y a peu (la tête arrachée de sa poupée préférée ornait par ailleurs le sommet de son fauteuil Louis XV favori), une délicate attention qui n’a pas manqué de faire ressortir vos expressions d’effroi et de terreur. Un grand merci à toute l’équipe du bistrot, et à Gino Niemiz et son comparse Duson Lajoie, sans qui nous n’aurions pas pu rester vivants (et éveillés) jusqu’à l’aube blême.

Le film surprise de cette année était Bone Tomahawk (inédit en salles en France, et Grand Prix du Festival du film fantastique de Gérardmer en 2016 !), un western crépusculaire d’élection, film surprise américain en hommage prémonitoire au 9/11 inversé, de ce neuf novembre diabolique…

Rendez-vous le 31 octobre 2017, pour la prochaine Nuit Fantastique, qui vous abreuvera de son lot de nouveaux cauchemars et de peurs ancestrales…

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.cinemas-utopia.org/U-blog/toulouse/index.php?trackback/1766

Fil des commentaires de ce billet