LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Verger Urbain V, écrin ou carcan ?
 Vous êtes nombreux à nous questionner sur la soudaine fermeture du passage du Verger Urbain V le soir. C’est le chemin qui vous mène directement  du centre-ville vers le cinéma. Vous êtes nombreux à ne pas comprendre les objectifs de cette décision (nous, pas vraiment non plus), à trouver...

Enseignantes, enseignants
Reprise des séances scolaires en septembre :Nous redémarrons les dispositifs École au cinéma (prévisionnement le samedi 29 septembre pour le 1er trimestre), Collège au cinéma (inscriptions possibles jusqu’au 22 septembre) et Lycéen au cinéma.  Pour les séances hors dispos...

L’AQUARIUS OU LE NAUFRAGE DU BON SENS EUROPÉEN
Chaque année plus de 3000 hommes, femmes et enfants meurent noyés en Méditerranée en tentant la traversée sur des embarcations de fortune. Afin de porter secours à ceux qui fuient pour sauver leur vie, des citoyens européens ont décidé d’agir en créant l’association SOS Méditerranée qui a affrété un...

Le cinéma Utopia à Avignon de 1976 à 1994 une histoire de militantisme culturel et politique
Un livre de Michaël Bourgatte aux éditions Warm   « France, années 70. Anne-Marie Faucon, Michel Malacarnet et leurs compagnons de route inventent à Avignon un lieu atypique et pionnier, où ils souhaitent partager avec le plus grand nombre leur passion du cinéma et de l’échange. Avec pe...

En Avignon, 7 jeunes réfugiés par jour demandent à être mis à l’abri.
La protection des mineurs résidant sur le sol français est un droit constitutionnel. Néanmoins, le Conseil Départemental du Vaucluse, depuis des mois, s’acharne à faire fi des règles de base de la protection de l’enfance. Par souci de maîtrise budgétaire…  Le Collectif de soutien aux mineurs...

Lundi 11 octobre à 20H30 : Rencontre avec le cinéaste GILLES COUDERT

QUAND L’ART DONNE LE TEMPO et KIMSOOJA À L’ŒUVRE

Gilles COUDERT France

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)



QUAND L’ART DONNE LE TEMPO
Gilles COUDERT France 2009 52 mn.

Le film présente les interventions artistiques dans l’espace public de Betty Bui, Daniel Buren, Jace, Tadashi Kawamata et Louis Pavageau au festival Leu Tempo Festival 2009 organisé par le Séchoir, scène conventionnée de la Réunion. Nous découvrons le processus de création des œuvres ainsi que le déroulement des ateliers dirigés par Tadashi Kawamta et Betty Bui avec les étudiants des écoles d’art et d’architectures de la Réunion. Le film restitue la mise en œuvre de ces projets artistiques, comment ils activent et fédèrent les énergies autour d’un objectif commun et révèlent les espaces et les attitudes. Intitulé Quand l’art donne le tempo, il est le témoin actif de l’échange provoqué par les propositions des artistes avec le paysage, les éléments et les habitants de la Réunion.


BOTTARI RUCK/MIGRATEURS
Gilles COUDERT France 2007 26 mn.

Ce documentaire vous plonge au cœur de la réalisation de l’œuvre vidéo "Bottari Truck/Migrateurs" de l’artiste coréenne Kimsooja conçue et produite dans le cadre d’une résidence au MAC/VAL situé à Vitry-sur-Seine près de Paris. De la récupération des matériaux au processus de fabrication, on suit au plus près l’artiste à l’œuvre et toute l’équipe du musée qui l’accompagne. Au fil des interviews des acteurs et témoins de l’élaboration de l’œuvre, la parole donnée dévoile petit à petit les enjeux d’un tel projet. Les gardiens, assistants et ouvriers, issus pour la plupart de l’immigration donnent corps au propos de l’artiste, à travers leur perception, leur mémoire, leur vécu et leur histoire personnelle, chargée pour beaucoup de déplacements contraints, de fuites et de nomadisme. Kimsooja nous livre le processus qui l’a menée à cette proposition, ses motivations et les préoccupations qui sous-tendent son œuvre.