LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Le passage du Verger Urbain V : l’impasse ?
À ceux qui sont partis en vacances et ont décroché des faits divers.Vous l’avez sûrement remarqué, le Verger Urbain V a été refait : plus de terrain vague mais un jardin flambant neuf, beau passage pour aller le soir à la Manutention et même continuer en longeant la prison jusqu’au fleuve....

ET MAINTENANT ! NOUS VOUS PROPOSONS DE SIGNER MASSIVEMENT LA PÉTITION !
Affirmez votre refus de nous voir remisés au fond d’un cul de sac et votre droit de nous rendre visite, comme celui de transiter, en journée comme en soirée par le passage du verger. Dans notre optimisme béat nous espérons des milliers de signatures, montrez que nous sommes timorés et que ce sera de...

Lundi 11 octobre à 20H30 : Rencontre avec le cinéaste GILLES COUDERT

QUAND L’ART DONNE LE TEMPO et KIMSOOJA À L’ŒUVRE

Gilles COUDERT France

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)



QUAND L’ART DONNE LE TEMPO
Gilles COUDERT France 2009 52 mn.

Le film présente les interventions artistiques dans l’espace public de Betty Bui, Daniel Buren, Jace, Tadashi Kawamata et Louis Pavageau au festival Leu Tempo Festival 2009 organisé par le Séchoir, scène conventionnée de la Réunion. Nous découvrons le processus de création des œuvres ainsi que le déroulement des ateliers dirigés par Tadashi Kawamta et Betty Bui avec les étudiants des écoles d’art et d’architectures de la Réunion. Le film restitue la mise en œuvre de ces projets artistiques, comment ils activent et fédèrent les énergies autour d’un objectif commun et révèlent les espaces et les attitudes. Intitulé Quand l’art donne le tempo, il est le témoin actif de l’échange provoqué par les propositions des artistes avec le paysage, les éléments et les habitants de la Réunion.


BOTTARI RUCK/MIGRATEURS
Gilles COUDERT France 2007 26 mn.

Ce documentaire vous plonge au cœur de la réalisation de l’œuvre vidéo "Bottari Truck/Migrateurs" de l’artiste coréenne Kimsooja conçue et produite dans le cadre d’une résidence au MAC/VAL situé à Vitry-sur-Seine près de Paris. De la récupération des matériaux au processus de fabrication, on suit au plus près l’artiste à l’œuvre et toute l’équipe du musée qui l’accompagne. Au fil des interviews des acteurs et témoins de l’élaboration de l’œuvre, la parole donnée dévoile petit à petit les enjeux d’un tel projet. Les gardiens, assistants et ouvriers, issus pour la plupart de l’immigration donnent corps au propos de l’artiste, à travers leur perception, leur mémoire, leur vécu et leur histoire personnelle, chargée pour beaucoup de déplacements contraints, de fuites et de nomadisme. Kimsooja nous livre le processus qui l’a menée à cette proposition, ses motivations et les préoccupations qui sous-tendent son œuvre.