LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Et si on passait à autre chose...
La restauration du jardin Verger Urbain V aura atteint son objectif, au-delà de toutes espérances : le jardin ne désemplit pas durant ces mois d’été, brassant tous les publics. Il est un lieu de vie et de rencontres, à toute heure de la journée et de la soirée. Et qu’importe que le gazon ait sou...

Il y a un an déjà...
Cette année, les organisateurs en ont décidé ainsi, la dernière étape du Tour de France cycliste aura pour cadre la magnifique ville d’Avignon. Le centre-ville, dit « intra-muros », sera le siège d’une épreuve contre la montre individuelle. Après trois tours des remparts de la cité médiéva...

Mais où donc se garer pour aller à Utopia ?
  PARKING DE L’ORATOIRE Forfait : 4€ de 20h à 1hPARKING LES HALLES Forfait : 2 € de 20h à 1hPARKING PALAIS DES PAPES Forfait : 3€ de 20h à 1h, et des navettes gratuites au départ des parkings relais, gratuits et surveillés.PARKING DES ITALIENS La navette circule du lundi au jeudi de 7h à 22h28 et...

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Du 11 au 26 juillet à 17h00 à Utopia République
(P)Latitudes du 12 au 25 (relâches les 14, 17, 20, 23 et 26)
Sarkophonie le 11, 14, 17, 20, 23 et 26 - 15€ / 10€ (Spectacles non subventionnés) - Réservation : 06 71 15 22 46 - 1h

Sarkophonie et (P)Latitudes

Deux pièces en alternance de et avec Raphaëlle Arditi

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)


(P)Latitudes, clownerie sur l’incontournable contemporain
Mme Laculture, directrice du CEPGTN, Comité d’Ethique et de Programmation du Grand Théâtre de Niais, présente le spectacle-installation (P)Latitudes 87/23 #, qui ouvre le festival ARANIé -Arts Novateurs et des Réseaux Artistiques Innovants, symbole de notre ‘culture exceptionnelle’ : un tryptique qui « circonscrit les instances introuvables de la représentation, privilégie l’espace ‘entre’, ‘between’, entre le l’invisible et le sensible, le visible et l’insensible, et qui rassemble des formes qui témoignent d’un intérêt pour les stratégies de mise en espace et de jeux perceptifs ... »
Dans la lignée de Sarkophonie, Rafaële Arditti s’appuie sur de vrais textes pour révéler l’aspect fumeux, élitiste des discours conceptuels sur l’Art, elle s’amuse avec la langue de bois politicienne qui caractérise un certain milieu culturel.


Sarkophonie
Dans son spectacle, Rafaële Arditti malaxe un véritable discours de Nicolas Sarkozy, ce qui donne de drôles de frissons : ça parle de la « récompense du j’hérite » ou de « l’ excuse de minorité pour les adolinquants », ou de la « mordralisation du crapultalisme financier ». ça s’appelle Sarkophonie, Dissection dyslexique du discours réactionnaire. Clown, 35 ans, elle vient du théâtre d’improvisation. Quand Festiv’arts a demandé une subvention pour son festival de théâtre de rue à Grenoble, la Direction régionale des Affaires culturelles (Drac) a promis 3000 euros… Jusqu’à cet e-mail réfrigérant : « Je vois surgir un objet non identifié qui m’a l’air d’être une charge contre le président de la République. […] On ne peut pas demander au ministère de la Culture de subventionner n’importe quoi… »