LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

UN JEUNE, UN TOIT, UNE ÉCOLE !
Ça s’est passé près de chez vous… N. 16 ans et demi est arrivé en juillet dans le Vaucluse. Il a traversé la méditerranée au péril de sa vie. Il est « pris en charge » par l’Aide Sociale à l’Enfance qui conteste sa minorité, le fait convoquer à la police des frontières, des ...

Les Lumières de la ville deviennent le Collectif 1,2,3 soleil.
Les Lumières de la ville, c’est cette fabrique de film que l’association 100 pour 1, les Ateliers du Court et Utopia ont mis en place il y a quelques mois. L’idée est de regrouper des jeunes mineurs isolés de 100 pour 1, quelques-uns de nos spectateurs volontaires et un ou deux « professionnel ...

Séances bébé
   Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés, ett déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son p...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
   Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les malentendants Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux appara...

LE FEU QUI NE S’ÉTEINT JAMAIS
 Il y a sept ans nous apprenions avec effroi l’explosion de 3 réacteurs nucléaires dans la centrale de Fukushima au Japon. Au pays du shintoïsme – un culte dédié à la nature -, le choc fut terrifiant. Il venait implacablement raisonner avec la mémoire traumatique d’Hiroshima et Nagasaki. Grand pe...

La séance du vendredi 31 mars à 18h00 sera suivie d’une discussion avec J.L. Puricelli, membre de l’École des Parents et des Éducateurs du Vaucluse.

LE CONCOURS

Claire SIMON - documentaire France 2016 1h59mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE CONCOURSAu départ 1250 candidats. À l'arrivée 60 élus. Telle est la réalité chiffrée du
concours d'entrée à la Femis (Formation et Enseignement aux Métiers de l'Image
et du Son), grande école de cinéma française. C'est ce concours que filme
Claire Simon, de la journée portes ouvertes jusqu'aux délibérations finales.
Elle le filme de manière passionnante, vivante, riche de perspectives, d'enjeux
moraux et affectifs. Un véritable théâtre humain, où les jurés sont « examinés »
au même titre que les candidats. La caméra est plantée dans les salles d'examen,
on suit les épreuves orales des différentes filières (scénario, image, distribution…). Un montage subtil aboutit à une mosaïque foisonnante, aussi palpitante qu'un film à suspense.


La tension est palpable, même si les jurés sont ouverts, à l'écoute. « On n'est
pas là pour vous piéger, mais pour faire connaissance », entend-on. Pourtant, il
s'agit bien d'une compétition, terrible, d'autant plus compliquée que le jugement ne peut se faire sur une somme de compétences ou de savoirs. Quels
sont alors les critères ? La sensibilité ? L'imaginaire ? Ou bien l'art de se mettre en scène ? C'est tout l'abîme de réflexion ouvert par le film, qui mène, d'ailleurs, à des points de vue divergents au sein du jury.

Le film est drôle : lorsqu'un candidat noie le jury dans le récit d'une généalogie alambiquée. Cruel : certaines sentences nous semblent injustes.
Captivant, car chacun des postulants, performant ou non, apporte avec lui une
histoire. Le rapport de séduction joue, mais pas seulement. Car il s'agit aussi,
pour le jury, de choisir des filles et des garçons différents, échappant au formatage. Des gens pas forcément aimables : untel, « imbuvable et fou furieux », sera peut-être le futur Nicolas Winding Refn, alors il ne faudrait pas passer à côté…
Le Concours est, au fond, un vrai film politique. Parce qu'il ne cesse d'interroger les vertus et les manques de toute école d'art, la méritocratie, la reproduction des élites…

(J. Morice, Télérama)

L’École des Parents et des Éducateurs observe les transformations sociales affectant la vie familiale et les demandes du public. L’un des axes de réflexion de L’EPE du Vaucluse concerne les liens entre enfance / adolescence, famille et société, notamment à travers l’expression qu’en donnent les œuvres cinématographiques. EPE du Vaucluse • 04 90 82 79 48 • epe84@free.fr • www.ecoledesparents.org