LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LES LUMIÈRES DE LA VILLE, DES NOUVELLES DU PROJET.
Les Lumières de la ville, c’est ce projet qui nous tient à coeur, celui que nous développons patiemment avec la dévouée Marie-Hélène de 100 pour 1 et le non-moins dévoué Christophe pour l’aspect technique. Sans oublier nos complices de Cinambule et du Collectif Inouï. C’est donc la création d’une «&...

Séances bébé
   Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son po...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
   Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les malentendants Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux appara...

Ils viennent découvrir des films
Que nous les appellions migrants, immigrés, réfugiés… Qu’ils soient partis de chez eux pour des raisons économiques, de famine ou de guerre, raisons religieuses, orientation sexuelle… Ils ont fui l’âme abimée, espérant trouver un endroit où la vie serait possible. Ils sont jeunes et viennent de temp...

PÉTITION POUR QUE BEN RESTE EN FRANCE
Ben jeune ivoirien qui était hébergé par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dans un hôtel à Avignon a reçu jeudi 19 octobre une Obligation de Quitter le Territoire Français et l’ASE a demandé une levée de placement. Ben peut donc se retrouver à la rue. Ben Diakite est né le 24/03/2000, il a un certifi...

PARIS PIEDS NUS

Écrit et réalisé par Fiona GORDON et Dominique ABEL - France / Belgique 2016 1h23mn - avec Fiona Gordon, Dominique Abel, Emmanuelle Riva, Pierre Richard, Frédéric Meert, Philippe Martz...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

PARIS PIEDS NUSCette merveilleuse comédie burlesque et poétique nous émeut tout particulièrement car il restera le film posthume d'Emmanuelle Riva, disparue quelques jours avant que soient écrites ces quelques lignes. Après sa prestation bouleversante dans Amour de Michael Haneke, l'immense comédienne qu'elle était nous laissera donc avec un rôle traduisant une tout autre facette de son talent, un personnage drôlatique et tendre de vieille dame canadienne fantasque installée à Paris et perdant légèrement la boule, qui appelle au secours sa nièce perdue de vue pour éviter la maison de retraite.



Le film commence au pays des caribous et du sirop d'érable, dans un petit vil- lage battu par les tempêtes de neige, où Fiona, la nièce suscitée, reçoit la lettre à peine cohérente de sa tante Martha. Et voilà la jeune femme un peu gauche, armée de son sac à dos et de son guide, qui quitte sans hésiter sa froidure pour les trottoirs parisiens. Mais rien ne se passe comme prévu, sinon il n'y aurait pas de comédie ! Martha semble avoir déserté son appartement, Fiona se lance donc à sa recherche et va se trouver embringuée dans une succession de péripéties hilarantes qu'on ne vous ra- contera surtout pas mais qui vont la laisser sans papiers ni argent... Son chemin chaotique va croiser celui de Dom, un clodo chaplinesque qui a construit son petit paradis en toile de tente sur l'Ile aux Cygnes, ce petit coin méconnu dominé par la statue de la Liberté (enfin sa réplique parisienne bonsaï), coincé entre la Maison de la Radio et la Tour Eiffel.

Fiona et Dom, Gordon et Abel, ils sont comme chez eux sur les écrans d'Utopia et nos spectateurs un tant soit peu fidèles ne peuvent pas ne pas les connaître. La grande canadienne rousse à l'air faussement godiche et le grand dadais belge à l'air faussement ahuri nous régalent de- puis plus de dix ans avec leur cinéma unique et délicieux, hommage assumé aux grands burlesques des débuts du muet et à l'art clownesque. Paris pieds nus s'inscrit donc dans la lignée des formidables Iceberg, Rumba, La Fée, et nous enchante tout pareil. C'est une succession jubilatoire de gags visuels qui nous ravissent dès les premières séquences : ah, cette petite bibliothèque au Canada où tout le monde est soufflé par la tempête de neige à chaque fois que quelqu'un ouvre la porte !

À part ça, le film porte bien son titre et se révèle un superbe hommage à Paris, son architecture unique, son fleuve (tout se passe essentiellement sur les berges de la Seine), la liberté des Parisiens avec une scène géniale sur les poutrelles de la Tour Eiffel : clin d'œil très clair aux génies du burlesque, Keaton, Chaplin ou Harold Lloyd qui ont de leur côté célébré leurs villes respectives, New York ou Los Angeles. L'art clownesque funambule d'Abel et Gordon est ici complété par le jeu magnifique d'un couple de légende du cinéma : Emmanuelle Riva déjà citée et Pierre Richard, qui nous livrent au passage une belle leçon sur le temps qui passe... Et la scène finale prend une saveur toute particulière après la disparition de la splendide Emmanuelle.