LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Ils viennent découvrir des films
Que nous les appellions migrants, immigrés, réfugiés… Qu’ils soient partis de chez eux pour des raisons économiques, de famine ou de guerre, raisons religieuses, orientation sexuelle… Ils ont fui l’âme abimée, espérant trouver un endroit où la vie serait possible. Ils sont jeunes et viennent de temp...

PÉTITION POUR QUE BEN RESTE EN FRANCE
Ben jeune ivoirien qui était hébergé par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dans un hôtel à Avignon a reçu jeudi 19 octobre une Obligation de Quitter le Territoire Français et l’ASE a demandé une levée de placement. Ben peut donc se retrouver à la rue. Ben Diakite est né le 24/03/2000, il a un certifi...

LES LUMIÈRES DANS LA VILLE SUIT SON COURS(-MÉTRAGES) !
Pour reprendre un peu l’historique, Les Lumières de la ville, le projet initié par l’association 100 pour 1, Les Ateliers du court-métrage, le Collectif Inouï, Cinambule et Utopia suit son cours… L’idée du projet est de créer des filmsen une journée avec 6 jeunes contactés par l’association 10...

Solidarité avec Jean-Jacques Rue, collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas.
Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint-Ouen l’Aumône. Chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, vous l’avez peut-être croisé à La Manutention en compagnie de Siné ou récemment avec Raoul Peck lors de l’avantpremière du film Le Jeune Karl Ma...

BNP-Paribas attaque en justice une militante d’Attac pour avoir dénoncé son évasion fiscale.
Une militante d’Attac devant la justice. Son tort ? avoir dénoncé l’évasion fiscale de BNP. Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Elle a participé, avec une dizaine de personnes d’Attac, ...

LES NOUVELLES AVENTURES DE FERDA LA FOURMI

Programme de trois films de Hermina TYRLOVA - film d'animation Tchécoslovaquie 1977 43mn - Scénario de Jindrich Vodicka, adapté des livres illustrés d'Ondrej Sekora. Pour les enfants à partir de 3 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LES NOUVELLES AVENTURES DE FERDA LA FOURMIAprès un premier programme qui a rencontré un joli succès, saluons le retour sur nos écrans de l'irrésistible Ferda. Fourmi bricoleuse et créative, débordante d'imagination et d'esprit d'initiative, elle n'aime rien tant, au cours de ses expéditions, que rendre service à tous les petits animaux qu'elle croise sur son chemin. Et ils sont nombreux : coccinelles, bourdons, sauterelles, poissons, têtards... on en oublie sûrement, qu'ils nous pardonnent !
Équipée de sa trousse à outils, elle est polyvalente, aucun chantier ne l'effaie : elle peut bâtir une maison, fabriquer un carrosse ou une trotinette à partir de tous les matériaux qui lui tombent sous la main. C'est une adepte de la récupération et de la transformation, une adversaire résolue du gaspillage, une fourmi durable... comme on ne disait pas encore quand elle était en activité !

Ferda est résolument positive et optimiste, créant autour d'elle un univers joyeux qui invite à savourer tous les petits bonheurs du quotidien. Notre fourmi emballera les tout petits avec ses aventures qui ont le bon goût d'être sans paroles. Zéro tracas, zéro bla bla, c'est Ferda !

Les aventures de Ferda au cinéma sont l'œuvre de Hermina Tyrlova (1900 - 1993), toute première femme réalisatrice de l'animation tchèque. Voici ce qu'elle disait de son travail : « Mon objectif est de faire revivre les objets : des jouets, des marionnettes ou des objets quelconques qui entourent les enfants. Je pense que les enfants ressentent le besoin de beauté, du sentiment et surtout de la joie. Et c'est ce que j'essaie de leur procurer par l'intermédiaire de mes films. J'ai la conscience tranquille de n'avoir jamais blessé l'âme d'un enfant par ce que j'ai créé... »