LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Ils viennent découvrir des films
Que nous les appellions migrants, immigrés, réfugiés… Qu’ils soient partis de chez eux pour des raisons économiques, de famine ou de guerre, raisons religieuses, orientation sexuelle… Ils ont fui l’âme abimée, espérant trouver un endroit où la vie serait possible. Ils sont jeunes et viennent de temp...

PÉTITION POUR QUE BEN RESTE EN FRANCE
Ben jeune ivoirien qui était hébergé par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dans un hôtel à Avignon a reçu jeudi 19 octobre une Obligation de Quitter le Territoire Français et l’ASE a demandé une levée de placement. Ben peut donc se retrouver à la rue. Ben Diakite est né le 24/03/2000, il a un certifi...

LES LUMIÈRES DANS LA VILLE SUIT SON COURS(-MÉTRAGES) !
Pour reprendre un peu l’historique, Les Lumières de la ville, le projet initié par l’association 100 pour 1, Les Ateliers du court-métrage, le Collectif Inouï, Cinambule et Utopia suit son cours… L’idée du projet est de créer des filmsen une journée avec 6 jeunes contactés par l’association 10...

Solidarité avec Jean-Jacques Rue, collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas.
Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint-Ouen l’Aumône. Chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, vous l’avez peut-être croisé à La Manutention en compagnie de Siné ou récemment avec Raoul Peck lors de l’avantpremière du film Le Jeune Karl Ma...

BNP-Paribas attaque en justice une militante d’Attac pour avoir dénoncé son évasion fiscale.
Une militante d’Attac devant la justice. Son tort ? avoir dénoncé l’évasion fiscale de BNP. Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Elle a participé, avec une dizaine de personnes d’Attac, ...

Vous pouvez, les samedis suivants et pour 8€ voir deux films de Kurosawa : 4 mars, à 10h40 et 14h Chien enragé • 11 mars, à 10h30 Le plus dignement et 12h45 L'ange ivre • 25 mars, à 10h15 Sanjuro et 12h30 Un merveilleux dimanche • 8 avril, à 10h30 Barberousse et 14h30 Sanjuro.

VIVRE

Écrit et réalisé par Akira KUROSAWA - Japon 1952 2h23mn VOSTF - avec Takashi Shimura, Shinishi Himori, Haruo Tanaka, Minoru Chiaki... Scénario d’Akira Kurosawa, Hideo Oguni et Shinobu Hashimoto.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

VIVREVivre, l’un des films les plus célébrés de Kurosawa, s’attache à l’histoire d’un employé de bureau timoré qui, à l’annonce de sa mort prochaine (il est condamné par la médecine), découvre qu’il n’a jamais vécu et décide de donner enfin un sens à sa vie.

Derrière son apparent classicisme, Vivre se révèle d’une construction narrative très ambitieuse, rivalisant en audace et en modernité avec celle de Citizen Kane. Le film est divisé en deux longues parties bien distinctes, la seconde se déroulant après le décès du personnage principal, avec de nombreux retours en arrière. Kurosawa expose dans ce film bouleversant sa philosophie de la vie, qui est aussi une philosophie de l’action, et offre à son acteur fétiche Takashi Shimura son plus grand rôle.
(O. Père, arte.tv)