Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Ils viennent découvrir des films
Que nous les appellions migrants, immigrés, réfugiés… Qu’ils soient partis de chez eux pour des raisons économiques, de famine ou de guerre, raisons religieuses, orientation sexuelle… Ils ont fui l’âme abimée, espérant trouver un endroit où la vie serait possible. Ils sont jeunes et viennent de temp...

PÉTITION POUR QUE BEN RESTE EN FRANCE
Ben jeune ivoirien qui était hébergé par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dans un hôtel à Avignon a reçu jeudi 19 octobre une Obligation de Quitter le Territoire Français et l’ASE a demandé une levée de placement. Ben peut donc se retrouver à la rue. Ben Diakite est né le 24/03/2000, il a un certifi...

LES LUMIÈRES DANS LA VILLE SUIT SON COURS(-MÉTRAGES) !
Pour reprendre un peu l’historique, Les Lumières de la ville, le projet initié par l’association 100 pour 1, Les Ateliers du court-métrage, le Collectif Inouï, Cinambule et Utopia suit son cours… L’idée du projet est de créer des filmsen une journée avec 6 jeunes contactés par l’association 10...

Solidarité avec Jean-Jacques Rue, collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas.
Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint- Ouen l’Aumône. Chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, vous l’avez peutêtre croisé à La Manutention en compagnie de Siné ou récemment avec Raoul Peck lors de l’avantpremière du film Le Jeune Karl Ma...

BNP-Paribas attaque en justice une militante d’Attac pour avoir dénoncé son évasion fiscale.
Une militante d’Attac devant la justice. Son tort ? avoir dénoncé l’évasion fiscale de BNP. Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Elle a participé, avec une dizaine de personnes d’Attac, ...

En collaboration avec l’Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, séance unique le samedi 22 avril à 11h00 suivie d’une rencontre avec le réalisateur Daniel Cling.

IL FAUDRA RACONTER

Daniel et Pascal CLING - documentaire France 2005 57mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

IL FAUDRA RACONTERIl faudra raconter
Henri, Ida, Maurice et André sont tous les quatre rescapés d’Auschwitz. Combien de fois ont-ils entendu dans les camps ou se sont-ils dit à eux-mêmes « il faudra raconter » ? Pour eux, témoigner de la Déportation est un devoir, une nécessité impérieuse. S’ils ont survécu, rien ne peut leur faire oublier que la masse des déportés n’a pas eu cette chance.

C’est pourquoi, jusqu’au bout, sans relâche, avant qu’il ne reste que des traces, ils se rendent auprès des jeunes, dans les écoles, les collèges et les lycées. A travers leurs actes militants, les questions qu’ils se posent et nos propres interrogations, se dessine le portrait des derniers témoins, qui en disparaissant, nous renverront à nos propres responsabilités. Ce qu’ont vécu les déportés à leur retour en France est peu connu. Les problèmes auxquels ils ont été confrontés sont difficilement imaginables. Expérience impossible à partager, parole difficile à formuler ou à entendre, entre le choix de tirer un trait sur le passé et la nécessité de raconter, entre celui qui s’enferme dans le mutisme et celui qui rencontre une société sourde à son récit, tous les cas de figure ont existé.

Dans Il faudra raconter, nous nous sommes attachés à poursuivre notre réflexion sur le témoignage des rescapés d’Auschwitz et sa portée historique. Sans remettre en question l’importance et la fonction du témoignage factuel, nous voulions mesurer en quoi le témoignage vivant n’est comparable à aucun autre mode de transmission, laisser entrevoir à quel point la disparition de cette forme de parole marquerait un tournant dans la représentation d’Auschwitz. Penser le Génocide autrement que par l’historicisation fonctionnaliste ou l’élévation au rang d’entité métaphysique. Nous voulions creuser, grâce à ce que l’émotion produit en nous, la question du pourquoi, question incontournable que la présence des témoins nous aide encore à approfondir.
DanieL et PascaL Cling


(Daniel et Pascal Cling)

L’Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation œuvre aux grandes manifestations mémorielles, intervient dans les établissements scolaires, organise des voyages sur les lieux de l’Internement et de la Déportation, anime des journées d’étude, publie de nombreux ouvrages et participe au concours national de la Résistance et de la Déportation.
L’AFMD du Vaucluse milite au quotidien pour transmettre les valeurs de démocratie et de liberté. Convaincue que le cinéma est un outil de connaissance indispensable à la mémoire, notre association anime dans le département des projections/débats de films sur la Résistance et la Déportation devant les publics les plus variés.