Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Ils viennent découvrir des films
Que nous les appellions migrants, immigrés, réfugiés… Qu’ils soient partis de chez eux pour des raisons économiques, de famine ou de guerre, raisons religieuses, orientation sexuelle… Ils ont fui l’âme abimée, espérant trouver un endroit où la vie serait possible. Ils sont jeunes et viennent de temp...

PÉTITION POUR QUE BEN RESTE EN FRANCE
Ben jeune ivoirien qui était hébergé par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dans un hôtel à Avignon a reçu jeudi 19 octobre une Obligation de Quitter le Territoire Français et l’ASE a demandé une levée de placement. Ben peut donc se retrouver à la rue. Ben Diakite est né le 24/03/2000, il a un certifi...

LES LUMIÈRES DANS LA VILLE SUIT SON COURS(-MÉTRAGES) !
Pour reprendre un peu l’historique, Les Lumières de la ville, le projet initié par l’association 100 pour 1, Les Ateliers du court-métrage, le Collectif Inouï, Cinambule et Utopia suit son cours… L’idée du projet est de créer des filmsen une journée avec 6 jeunes contactés par l’association 10...

Solidarité avec Jean-Jacques Rue, collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas.
Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint- Ouen l’Aumône. Chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, vous l’avez peutêtre croisé à La Manutention en compagnie de Siné ou récemment avec Raoul Peck lors de l’avantpremière du film Le Jeune Karl Ma...

BNP-Paribas attaque en justice une militante d’Attac pour avoir dénoncé son évasion fiscale.
Une militante d’Attac devant la justice. Son tort ? avoir dénoncé l’évasion fiscale de BNP. Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Elle a participé, avec une dizaine de personnes d’Attac, ...

Séance unique le jeudi 27 avril à 19h00, suivie d’un débat en présence de la réalisatrice, Marie Delaruelle, des membres du Collectif d’artistes vauclusien Subito Presto, de Karim Dakroub (association Khayal pour les arts et l’éducation de Beyrouth / organisateur de cette résidence), de Patrizia d’Antona (association Coraï de Palerme) et de quelques jeunes participants français. Apéritif à l’issue de la projection.

VOYAGES DU GESTE, À LA RECHERCHE D’UN PRINTEMPS

Marie Delaruelle France 2017 1h03

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)



Août 2013, Saidoun, village de montagne du Sud Liban / région de Jezzine. Durant deux semaines, 30 artistes du spectacle ont vécu et travaillé ensemble autour d’ateliers d’expérimentation artistiques.
24 jeunes entre 18 et 35 ans et 8 formateurs ; italiens, portugais, libanais, palestiniens et français. Résidence organisée par le réseau euro méditerranéen Voyages du geste. Le film témoigne d’une rencontre entre différentes cultures,
différentes générations ; la possibilité d’un monde construit autour des valeurs de fraternité, de liberté et de créativité. « Si la culture et la créativité sont essentielles dans nos vies à tous, dans le monde complexe dans lequel nous vivons, qui connaît d’importantes et d’inquiétantes fractures au niveau politique, social, économique... il me semble encore plus vital de nourrir ces graines d’humanité. Mon intention est que ce film entre en résonance avec le plus grand nombre. » Marie Delaruelle
Le film a été tourné en 2013, les évènements qui avaient secoué le monde arabe au printemps 2011 étaient encore très présents, le film en est encore l’écho aujourd’hui... Le réseau Voyages du geste est le fruit de l’engagement des artistes du Collectif Subito Presto ; ce réseau associe des partenaires belges, français, italiens, libanais, palestiniens et portugais.

Le spectacle franco-libanais Le Bal des rêves, (coproduction Collectif Subito Presto / Association Khayal), sera présenté au Théâtre des Carmes à Avignon le 26 avril à 15h30 et le 28 avril à 20h30. Réservations au 04 90 82 20 47. Et à Rasteau le 8 mai à 18h. Réservations au 04 90 86 70 76