LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Le passage du Verger Urbain V : l’impasse ?
À ceux qui sont partis en vacances et ont décroché des faits divers.Vous l’avez sûrement remarqué, le Verger Urbain V a été refait : plus de terrain vague mais un jardin flambant neuf, beau passage pour aller le soir à la Manutention et même continuer en longeant la prison jusqu’au fleuve....

ET MAINTENANT ! NOUS VOUS PROPOSONS DE SIGNER MASSIVEMENT LA PÉTITION !
Affirmez votre refus de nous voir remisés au fond d’un cul de sac et votre droit de nous rendre visite, comme celui de transiter, en journée comme en soirée par le passage du verger. Dans notre optimisme béat nous espérons des milliers de signatures, montrez que nous sommes timorés et que ce sera de...

En collaboration avec l’association Contraluz, séance unique le jeudi 7 décembre à 20h30 suivie d’une rencontre avec les cinéastes Brigitte BOUSQUET et Marco BENTZ.
Vente des places à partir du lundi 27 novembre.

LOS MUERTOS NO QUIEREN NADAR

(Les morts ne veulent pas nager) Écrit et réalisé par Marco BENTZ et Brigitte BOUSQUET - documentaire France/Pérou 2017 1h30mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LOS MUERTOS NO QUIEREN NADAR« Quand on regarde un gringo, on est mal à l’aise. On se dit qu’ils vont nous voler, nous tuer ou autre… Ces histoires de gringos qui volaient les femmes, ou de tigres qui mangeaient les gens… ce sont les contes réels des souffrances des Kukamas. » (un protagoniste du film)

En Amazonie péruvienne, de petits groupes se forment pour faire face aux abus de l’État et de l’argent, d’autres ne font rien et d’autres encore ne savent rien. À travers le portrait de plusieurs personnages et d’une fiction poétique qui rappelle tant l’Histoire que les mythes, le documentaire questionne la réalité amazonienne. Il expose au quotidien les conséquences de l’économie globalisée avec en arrière plan du pétrole, des désirs, de la corruption, beaucoup de corruption, des multinationales délictueuses et puissantes, des luttes improbables, des individus intègres et volontaires, des indigènes de là-bas.
Los muertos no quieren nadar s’interroge sur la place de l’humain dans un monde sans divin. Au gré de la lente remontée du fleuve, les faits et les personnages rencontrés illustrent la réalité de cette trame complexe où se confrontent plusieurs frontières culturelles, environnementales et spirituelles.
Le film, dont la photographie est magnifique, se développe à hauteur humaine, auprès « d’indiens » sans plumes ni maquillages, d’occidentaux plus ou moins égarés et de la pauvreté ordinaire. La fiction, inspirée dans sa forme du théâtre Nô, reprend tant les mythologies que l’histoire ou les rêves et par sa poésie, elle ouvre le film sur d’autres perspectives, d’autres possibles.

Contraluz est une association de culture hispanique basée à Avignon. Projections, conférences, cours et stages d’Espagnol, cours de tango, expositions... Contraluz prépare ses voyages de l’année prochaine : Gérone (Espagne), Chili-Bolivie, Pérou.
Renseignements 06 87 23 11 41 ou contact@contraluz.fr