LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Ils viennent découvrir des films
Que nous les appellions migrants, immigrés, réfugiés… Qu’ils soient partis de chez eux pour des raisons économiques, de famine ou de guerre, raisons religieuses, orientation sexuelle… Ils ont fui l’âme abimée, espérant trouver un endroit où la vie serait possible. Ils sont jeunes et viennent de temp...

PÉTITION POUR QUE BEN RESTE EN FRANCE
Ben jeune ivoirien qui était hébergé par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dans un hôtel à Avignon a reçu jeudi 19 octobre une Obligation de Quitter le Territoire Français et l’ASE a demandé une levée de placement. Ben peut donc se retrouver à la rue. Ben Diakite est né le 24/03/2000, il a un certifi...

LES LUMIÈRES DANS LA VILLE SUIT SON COURS(-MÉTRAGES) !
Pour reprendre un peu l’historique, Les Lumières de la ville, le projet initié par l’association 100 pour 1, Les Ateliers du court-métrage, le Collectif Inouï, Cinambule et Utopia suit son cours… L’idée du projet est de créer des filmsen une journée avec 6 jeunes contactés par l’association 10...

Solidarité avec Jean-Jacques Rue, collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas.
Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint-Ouen l’Aumône. Chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, vous l’avez peut-être croisé à La Manutention en compagnie de Siné ou récemment avec Raoul Peck lors de l’avantpremière du film Le Jeune Karl Ma...

BNP-Paribas attaque en justice une militante d’Attac pour avoir dénoncé son évasion fiscale.
Une militante d’Attac devant la justice. Son tort ? avoir dénoncé l’évasion fiscale de BNP. Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Elle a participé, avec une dizaine de personnes d’Attac, ...

Séance unique le jeudi 23 novembre à 20h00, suivie d’une rencontre avec le réalisateur Christian Volckman.
Nous venons d'apprendre, et nous en sommes désolés, que Christian Volckman ne pourra finalement pas être présent retenu par un nouveau tournage. Le film sera présenté par l'association Image de ville.
En partenariat avec l’association Image de Ville d’Aix-en-Provence et Volubilis, dans le cadre des Entretiens de Volubilis qui porteront sur « les paysages virtuels ». Vente des places à partir du 16 novembre.

RENAISSANCE

Christian Volckman - film d'animation France 2005 1h46mn - Scénario, adaptation, et dialogues Matthieu Delaporte Alexandre De La Patellière, Patrick Raynal et Jean-Bernard Pouy. Histoire originale Matthieu Delaporte et Alexandre De La Patellière.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

RENAISSANCERenaissance est un véritable film de SF, un polar futuriste aux relents cyberpunk, pimenté d’un zest de recherche génétique (on pense évidement aux grandes heures de la BD éditée dans Métal Hurlant et Pilote). Le film est à un croisement entre l’univers d’Enki Bilal et de Sin City. Une expérience graphique, réalisée et scénarisée sur une idée forte, tout faire passer via l’utilisation des deux tons extrêmes du spectre graphique, un noir et blanc sublime, sans nuance de gris. Le résultat surprend durant les 2 premières minutes puis on est littéralement accroché, drainé vers un ailleurs artistique enchanteur, on plonge illico presto dans l’intrigue, et un Paris futuriste admirablement repensé par les auteurs.
Nous sommes en 2054, une mégapole européenne que l’on suppose tentaculaire. Ilona Tasuiev, brillante généticienne travaillant pour Avalon, la multinationale du moment, disparaît, enlevée du jour au lendemain. Quasiment aucun indice sur les conditions du rapt, pas de piste en vue. C’est donc Karas, officier de Police spécialisé dans les affaires de kidnapping qui est chargé de l’enquête. Autant dire qu’Avalon et les autorités gouvernementales espèrent rien moins qu’un miracle pour retrouver Ilona Tasuiev !
Cependant, derrière la belle et savante disparue, une ou plusieurs « bêtes » sont tapies dans l’ombre. Karas comprend très vite qu’il n’est pas seul sur le coup. Petit à petit, réveillant ses contacts au plus haut niveau dans les milieux de la pègre parisienne, se fiant à son instinct infaillible, le flic obstiné va apprendre de plus en plus de choses. Trop de choses, même... Quels terribles secrets se cachent derrière la disparition d’Ilona ? Quel est donc ce mystérieux protocole appelé « Renaissance » ? Karas va devoir éviter nombre d’embûches et batailler ferme pour découvrir les tenants et les aboutissants de cette intrigue...
Un film de SF d’envergure est une gageure pour notre cinéma hexagonal qui prend peu de risque sur ce terrain. Renaissance a le mérite d’ouvrir une nouvelle voie, pour une école française du cinéma d’animation qui rappelons-le, sans cocorico excessif, est une référence hors de nos frontières et très peu utilisée à l’intérieur.

Volubilis (Réseau euro-méditérranéen pour la Ville et les paysages) organise les Entretiens (conférences et ateliers) le 24 novembre de 9h à 17h au théâtre
des Halles sur le thème des paysages virtuels et nous amène à réfléchir sur
l’impact des nouvelles technologies sur nos modes de vie et la perception des
paysages. Plus d’infos sur www.volubilis.org et au 04 32 76 24 66.