LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Verger Urbain V, écrin ou carcan ?
 Vous êtes nombreux à nous questionner sur la soudaine fermeture du passage du Verger Urbain V le soir. C’est le chemin qui vous mène directement  du centre-ville vers le cinéma. Vous êtes nombreux à ne pas comprendre les objectifs de cette décision (nous, pas vraiment non plus), à trouver...

Enseignantes, enseignants
Reprise des séances scolaires en septembre :Nous redémarrons les dispositifs École au cinéma (prévisionnement le samedi 29 septembre pour le 1er trimestre), Collège au cinéma (inscriptions possibles jusqu’au 22 septembre) et Lycéen au cinéma.  Pour les séances hors dispos...

L’AQUARIUS OU LE NAUFRAGE DU BON SENS EUROPÉEN
Chaque année plus de 3000 hommes, femmes et enfants meurent noyés en Méditerranée en tentant la traversée sur des embarcations de fortune. Afin de porter secours à ceux qui fuient pour sauver leur vie, des citoyens européens ont décidé d’agir en créant l’association SOS Méditerranée qui a affrété un...

Le cinéma Utopia à Avignon de 1976 à 1994 une histoire de militantisme culturel et politique
Un livre de Michaël Bourgatte aux éditions Warm   « France, années 70. Anne-Marie Faucon, Michel Malacarnet et leurs compagnons de route inventent à Avignon un lieu atypique et pionnier, où ils souhaitent partager avec le plus grand nombre leur passion du cinéma et de l’échange. Avec pe...

En Avignon, 7 jeunes réfugiés par jour demandent à être mis à l’abri.
La protection des mineurs résidant sur le sol français est un droit constitutionnel. Néanmoins, le Conseil Départemental du Vaucluse, depuis des mois, s’acharne à faire fi des règles de base de la protection de l’enfance. Par souci de maîtrise budgétaire…  Le Collectif de soutien aux mineurs...

On vous attend le samedi 17 février à 10h30. Nous proposons une réunion publique, afin d’échanger sur le projet, rassembler les synergies, proposer des envies, réfléchir à la suite…
On vous montrera les trois films, en présence des acteurs du projet.
C’est l’occasion d’entrer en contact avec le collectif, de l’étoffer et de
mettre en marche la machine. Des bras et du temps sont recherchés !

LES LUMIÈRES DE LA VILLE, trois courts-métrages

Pour cette année qui commence, nous continuons notre projet Les lumières de la ville en partenariat avec l’association 100 pour 1 et Christophe Lebon, cette « fabrique de films », en lien avec les jeunes demandeurs d’asile de l’association 100 pour 1.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

Le but : réaliser un film en une journée. Réaliser, c’est à dire écrire et tourner un court muet burlesque d’environ 5mn par une équipe d’une douzaine de personnes ! Autre défi : les participants ne se connaissent pas avant le premier café du matin ! En effet, sur les premiers tournages, un moitié de l’équipe était composée de spectateurs tirés au sort suite aux appels à castings, et l’autre moitié de l’équipe de jeunes mineurs isolés accompagnés par 100 pour 1.

GARÇON, S'IL VOUS PLAÎT


OSCAR LE CHIEN


AUTANT EN EMPORTE LE VENT


Cette expérience a permis des échanges, des rencontres, comme celles de Ben et Arouna, dont on vous parle à coté. C’est sur ces bases que le collectif s’est créé, entre une forme de solidarité militante et la gageure artistique.
Trois films ont déjà été tournés, certains chanceux ont déjà pu en voir, lors du dernier festival Court c’est court de nos partenaires de Cinambule ou le 31 décembre, mis en musique par nos non moins partenaires d’Inouï, en préambule du ciné-concert.