LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

TOUTES CES CHOSES QUE JE NE COMPRENDS PAS.
Il y a des choses que je ne comprends pas. Dans cette ville, il y a plein de choses que je ne comprends pas. Bon, d’accord, je donne un exemple. J’habite dans le quartier de la Bonneterie, qui a fait l’objet récemment d’une requalification, comme on dit dans le jargon technocratique, plutôt réu...

UBU, ROI DU VERGER
@page { margin: 2cm } p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120% }- Je peux vous poser une question ?- Oui, qu’est-ce que c’est ?- C’est une phrase interrogative, qu’onutilise pour tester les connaissances. Pour le coup, ce dialogue n’est pas extrait de la pièce Ubu Roi mais du film Y ...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Jeudi 8 février à 18h30 en collaboration avec l’École Supérieur d’Art d’Avignon (ESAA). Rencontre avec Gildas Le Roux producteur à la Compagnie des Indes

L’IMAGE ET LE SON, vecteurs de propagation de l’art ?

Durée 1h30

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

Gildas le Roux a créé la Compagnie des Indes il y a 25 ans. Il a produit plus de 600 films, essentiellement des captations de spectacles vivants, des documentaires et des programmes courts dont les thèmes principaux sont la culture, l’aventure et l’histoire. 



La promotion et la transmission de toutes les formes de créations artistiques forment l’ADN de la Compagnie des Indes depuis ses origines. Gildas le Roux œuvre ainsi, auprès d’une multitude de diffuseurs français et internationaux, afin qu’un public large et varié puisse accéder à ce patrimoine culturel sur tous les écrans (télévision, cinéma, Internet, smartphone,…).
Passionné par la question de la Mémoire du spectacle vivant – soit filmer et préserver l’éphémère, il a également fait de la Compagnie des Indes un partenaire privilégié du Festival d’Avignon depuis 22 ans.

En partant d’exemples très concrets, Gildas le Roux tentera de démontrer comment, d’hier à aujourd’hui, l’image et le son jouent un rôle majeur dans la notion d’accessibilité à la culture dans laquelle la danse et le spectacle vivant occupent une place prépondérante.

La rencontre avec Gildas le Roux suivie par un moment de partage avec le public est animée par Lydie Toran, enseignante à l’ESAA, et filmée par Prysca Besancenot, en partenariat avec l’IMCA et les Hivernales.