LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Le passage du Verger Urbain V : l’impasse ?
À ceux qui sont partis en vacances et ont décroché des faits divers.Vous l’avez sûrement remarqué, le Verger Urbain V a été refait : plus de terrain vague mais un jardin flambant neuf, beau passage pour aller le soir à la Manutention et même continuer en longeant la prison jusqu’au fleuve....

ET MAINTENANT ! NOUS VOUS PROPOSONS DE SIGNER MASSIVEMENT LA PÉTITION !
Affirmez votre refus de nous voir remisés au fond d’un cul de sac et votre droit de nous rendre visite, comme celui de transiter, en journée comme en soirée par le passage du verger. Dans notre optimisme béat nous espérons des milliers de signatures, montrez que nous sommes timorés et que ce sera de...

Séance unique le samedi 3 mars à 11h00, en présence des équipes des films.
Petit rappel du principe : il s’agit de vous montrer la production locale de courts métrages, pas forcément professionnels. Les projections sont suivies d’une discussion avec les auteurs. Un espace pour laisser aux équipes réalisatrices le temps d’expliquer leur travail, peut être même de justifier quelques petites erreurs, et bien sur recevoir les compliments du public !

EN CIRCUIT COURT

Réalisateurs en herbe, En Circuit court, c’est l’occasion pour vous de montrer
vos petits chefs-d’œuvre sur grand écran ! Que vos films méritent une montée des marches au Festival de Cannes ou qu’ils soient de vrais jolis petits navets, Gaston et Albertine sont preneurs et attendent vos propositions. N’hésitez pas à les contacter à utopia.84@wanadoo.fr, ou nos copains de Cinambule à contact@cinambule.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DÉCHETS DE TRISTESSE 

De Mathias Menu - 5mn  2016
Film issu du master professionnel métiers du film documentaire de l’Université d’Aix-Marseille.

Un petit air de L’île aux fleurs, d’ironie grinçante et de mélancolie... Un rythme endiablé propulse des images et des trouvailles en tout genre, drôles et percutantes, qui nous embarquent dans un film court mais vraiment génial !

MATER 

De Pierre Medurio - 26mn 2017
Film issu du master professionnel métiers du film documentaire de l’Université d’Aix-Marseille.

Pierre filme et questionne sa mère, qui se souvient elle-même de sa propre mère. Une histoire et des souvenirs autour de la tendresse, du manque, de l’amour qui s’exprime ou pas entre un parent et son enfant. La pudeur, l’intimité, la douleur sont également conviées. Un documentaire vraiment plein de justesse et de délicatesse sur un sujet assez singulier.

JOHNNY ET LA DANSEUSE

De Martin Schrepel
26mn 2017, avec Rémi Biancconi, Zoé Lepetitidider carcano, Aurélien Laurent

Alexia Kodeo, une jeune étudiante sort en voiture se promener en ville. Dans une rue, elle va subir un carjacking qui ne la laissera pas indifférente. Cette blessure morale l’amène à déprimer dans un bar où elle fera la rencontre d’un homme aux intentions douteuses...
A noter qu’une partie du film à été tourné dans notre salle de République cet été.

L’association Cinambule soutient le format court de cinéma depuis 1993 en région avec des projections régulières : Cinévillages en juillet-août sur le département ainsi que des ateliers de réalisation et d’éducation à l’image à destination des plus jeunes. Cinambule organise également les rencontres Court c’est court à Cabrières d’Avignon en novembre. Plus d’infos sur cinambule.org