LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LE FEU QUI NE S’ÉTEINT JAMAIS
 Il y a sept ans nous apprenions avec effroi l’explosion de 3 réacteurs nucléaires dans la centrale de Fukushima au Japon. Au pays du shintoïsme – un culte dédié à la nature -, le choc fut terrifiant. Il venait implacablement raisonner avec la mémoire traumatique d’Hiroshima et Nagasaki. Grand pe...

Procès de la faucheuse de chaises de Carpentras.
 Le 6 février, Nicole Briend, membre d’ATTAC, était convoquée au tribunal correctionnel de Carpentras pour avoir participé à une action collective de désobéissance civile : emprunter 3 chaises à l’agence locale de la BNP, qui devaient être rendues quand la banque aurait fermé toutes ses filiale...

A PART OF US
 Ou une odyssée photographique et toponymique à travers les USA, qui permet de se plonger dans les origines internationales de ce pays. Elle débutera à Amsterdam dans l’État de New York le 5 juin et s’achèvera à Avignon en Californie. Entre temps elle passera par Naples, Paris, China…Réalisée par le...

Séances bébé
   Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son po...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
   Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les malentendants Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux appara...

La séance du lundi 9 avril à 20h00 sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur Abraham Segal. Le film sera ensuite projeté sur la prochaine gazette. Vente des places à partir du 28 mars.

Une seule séance par semaine, le dimanche à 10h30

ENSEIGNEZ À VIVRE ! Edgar Morin et l'éducation innovante

Abraham Segal - France 2017 1h30mn -

Du 09/04/18 au 06/05/18

ENSEIGNEZ À VIVRE ! Edgar Morin et l'éducation innovantePlaton avait tout dit  : « pour enseigner il faut de l’éros, de l’amour pour ce qu’on enseigne et pour les élèves », rappelle le sociologue et philosophe Edgar Morin en introduction de ce documentaire. Son réalisateur a pour ambition de : « mettre en perspective les idées d’Edgar Morin sur une autre éducation possible et des pratiques innovantes dans cinq établissements publics ». Jean-Jacques Rousseau est l’auteur de la belle formule « enseigner à vivre », reprise par Edgar Morin en titre d’un ouvrage sur la nécessité de gagner en autonomie, de comprendre autrui, de se prémunir contre l’erreur et l’illusion, d’affronter les incertitudes – bref d’apprendre à se confronter aux défis de la vie.

S’il donne la parole à cet intellectuel, le film se charge aussi de frotter sa pensée à la pratique en s’immergeant dans quatre lycées et une école aux pédagogies innovantes. Le Lycée autogéré de Paris (LAP), le Micro-lycée de Vitry, le lycée Edgar Morin de Douai et le Pôle innovant lycéen (PIL) à Paris recrutent leur public auprès d’élèves en difficulté, de « décrocheurs », à qui ils redonnent le goût d’apprendre. Chacun de ces établissements invente d’autres approches, un décloisonnement des disciplines, des relations différentes entre professeurs et élèves où le respect et la bienveillance ont toute leur place. La quête de sens, au cœur des enseignements, passe par des projets d’entraide internationale au Maroc ou une rencontre avec le Père Livio, le prêtre de l’église Saint-Bernard à Paris, engagé dans un soutien aux réfugiés. L’école Decroly qui accueille des élèves de 3 à 15 ans à Saint-Mandé part de l’intérêt de l’enfant et organise chaque midi une sortie au bois de Vincennes à deux pas où l’on peut introduire la notion de périmètre en observant un arbre.

Catalogue de bonnes pratiques que ce documentaire  ? Il échappe à ce travers par les beaux témoignages de jeunes qui s’épanouissent à la suite parfois d’une longue errance. Après une période de doute sur la possibilité même d’avoir un avenir, Armel a « repris pied, réappris à vivre » au PIL. Même s’il semble injustement à la traîne des autres protagonistes, Edgar Morin, bienveillant et concerné, questionne les lycéens. Il leur donne aussi ses conseils, peut-être un peu déconnectés de ses interlocuteurs, comme lorsqu’ils lui demandent comment mettre à profit le temps étudiant et qu’il confie avec gourmandise avoir « beaucoup profité des bibliothèques ».

(Corinne Renou-Nativel pour La Croix)