LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

Où en est-on avec le passage du Verger Urbain V ?
Pour vous tout à l’air identique et le jardin ferme toujours à des horaires pour le moins incertains : 19h00, 19h30… pas du tout ! Pourtant les choses bougent, Madame le Maire, par un mail envoyé à un membre du Collectif 23h59, confirme la volonté de trouver une solution qui satisfasse tou...

Communiqué du Collectif 23h59 Janvier 2019
Rappelons-le, le Collectif 23h59 a pour objet la défense de la liberté de circulation.  Il entend, au regard de ce principe,  faire rétablir la possibilité d’emprunter le passage du verger Urbain V en soirée pour rejoindre la Manutention et le quartier – comme cela était établi depuis plus...

Rosmerta, association avignonnaise de solidarité avec les migrants et de promotion des droits de l’Homme,
Face à l’urgence hivernale, les membres de Rosmerta, association avignonnaise de solidarité avec les migrants et de promotion des droits de l’Homme, ont mené une Réquisition Citoyenne d’un bâtiment à Avignon, au 7 rue Louis Pasteur. Ils hébergent une trentaine de personnes exilées, des familles...

TOUTES CES CHOSES QUE JE NE COMPRENDS PAS.
Il y a des choses que je ne comprends pas. Dans cette ville, il y a plein de choses que je ne comprends pas. Bon, d’accord, je donne un exemple. J’habite dans le quartier de la Bonneterie, qui a fait l’objet récemment d’une requalification, comme on dit dans le jargon technocratique, plutôt réu...

La projection du samedi 21 avril à 11h sera suivie d’une discussion avec Benoît Dupuy, consultant Zéro Phyto pour les collectivités, Kristell Gouillou, chargée de communication pour le réseau des agriculteurs bio de Provence, Sébastien Elluin et Marie Bergou, producteurs bio, André Lopez représentant des Amap de Provence et Elsa Chiffard coordinatrice de l’Amap à Vapeur. En collaboration avec le réseau des AMAP de Provence.
Vente des places à partir du 11 avril. Deux séances supplémentaires les dimanches 29 avril et 6 mai à 10h30.

ZÉRO PHYTO, 100% BIO

Guillaume BODIN - documentaire France 2017 1h17mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ZÉRO PHYTO, 100% BIOL'impact des pesticides sur la santé, sur l'environnement, est aujourd'hui clairement mis en évidence. Beaucoup n'ont pas attendu pour bannir leur utlisation. Discrètement mais efficacement, des élus locaux, des techniciens, des ingénieurs, des cuisiniers se relèvent les manches et se saisissent du levier de l'action locale pour mettre en œuvre des politiques protectrices de la santé et de l'environnement. Ils créent des potagers municipaux, ils introduisent le bio dans les cantines scolaires, ils laissent pousser les herbes folles, ils imaginent et testent des alternatives aux pesticides…
Ces expériences sont encore trop peu nombreuses pour faire levier et permettre une augmentation décisive de l'agriculture bio. Pourtant la restauration collective publique permettrait la transition vers le 100% bio : à elles seules, les cantines françaises servent 8 millions de repas par jour !
Le film raconte les aventures de ces précurseurs, montre des communes exemplaires (Grande-Synthe dans le Nord, Miramas dans les Bouches-du-Rhône, Mouans-Sartoux dans les Alpes Maritimes, Langoüet dans l'Ille-et-Vilaine ou Laurénan dans les Côtes d'Armor…), explique leurs pratiques pour s'affranchir des pesticides. Guillaume Bodin par son film a souhaité soutenir toutes ces initiatives.

Guillaume Bodin (déjà réalisateur de La Clé des terroirs et de Insecticide mon amour ) est aussi vigneron, ou plutôt ouvrier agricole, comme il aime à le préciser. Un travail au plus près de la terre qui explique la justesse de son regard et le pragmatisme de sa réflexion.

Une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) est composée de consommateurs (dits Amapiens) qui deviennent partenaires d’une ferme. Un engagement contractuel permet au paysan d’assurer à l’avance la commercialisation de ses produits et à l’Amapien d’obtenir un panier des produits de la ferme. L’AMAP et le Paysan s’engagent dans une démarche d’agriculture paysanne, c’est-à-dire la plus autonome, saine, diversifiée et juste possible.