LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Le passage du Verger Urbain V : l’impasse ?
À ceux qui sont partis en vacances et ont décroché des faits divers.Vous l’avez sûrement remarqué, le Verger Urbain V a été refait : plus de terrain vague mais un jardin flambant neuf, beau passage pour aller le soir à la Manutention et même continuer en longeant la prison jusqu’au fleuve....

ET MAINTENANT ! NOUS VOUS PROPOSONS DE SIGNER MASSIVEMENT LA PÉTITION !
Affirmez votre refus de nous voir remisés au fond d’un cul de sac et votre droit de nous rendre visite, comme celui de transiter, en journée comme en soirée par le passage du verger. Dans notre optimisme béat nous espérons des milliers de signatures, montrez que nous sommes timorés et que ce sera de...

En collaboration avec l’Association Franco Italienne d’Avignon (AFIA). La projection de Adua et ses compagnes du jeudi 7 juin à 20h00 et de Nous nous sommes tant aimés du jeudi 14 juin à 20h00 seront suivies d’une rencontre avec Paule Baisnée, professeure de cinéma.

ADUA ET SES COMPAGNES

Antonio Pietrangeli - Italie 1960 1h59 VOSTF - avec Simone Signoret, Sandra Milo, Emmanuelle Riva, Gina Rovere, Marcello Mastroianni... Scénario d'Antonio Pietrangeli, Tullio Pinelli, Ettore Scola et Ruggero Maccari.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ADUA ET SES COMPAGNESQuel bonheur de pouvoir (re)découvrir ce bijou sur grand écran ! Antonio Pietrangeli est un réalisateur italien injustement méconnu, auteur de quelques films majeurs : nous espérons que vous avez vu chez nous l'an dernier le magnifique Je la connaissais bien, son chef d'œuvre. Dans Adua et ses compagnes – qui fait partie de ces films majeurs évoqués plus haut – il s'attache une fois de plus – c'est une des caractéristiques de son œuvre – à des personnages féminins, marqués par une forme de déterminisme social dont il leur est extrêmement difficile de s'extraire.
Le film s'ouvre sur la fermeture des maisons closes… La fin d'une époque et la fin de la seule activité professionnelle qu'elles ont pu trouver, pour bon nombre de femmes dont l'avenir devient subitement flou et incertain.
Parmi elles Adua, loin d'être la moins dégourdie, embarque trois de ses compagnes d'infortune dans un projet malin : monter un restaurant dont le but serait de servir de couverture à la poursuite de leurs activités de prostitution… Sauf qu'une femme qui a été pute, comme disent les passants honnêtes, est marquée au fer rouge, si bien que les obstacles se multiplient contre l'initiative des quatre jeunes femmes, les obligeant à pactiser avec une espèce de mafieux pour obtenir les autorisations nécessaires à l'ouverture du restaurant qui, contre toute attente, s'avère être un vrai succès !
Porté par un casting époustouflant (Simone Signoret, Emmanuelle Riva, Marcello Mastroianni…), Adua et ses compagnes est une satire acerbe de la société italienne de l'époque. Cette expérience du restaurant s'avère tellement enrichissante qu'elle transforme les rapports entre les filles et leurs espoirs en l'avenir. Héritier du néo-réalisme italien, Pietrangeli signe un film poignant dans lequel la critique de l'injustice sociale passe par des éléments de mise en scène et de scénario subtilement dosés et par des personnages féminins forts d'une détermination à toute épreuve.

Dans le cadre d’un Ciné Chiacchiere, la séance du samedi 9 juin à 10h00 sera présentée et suivie d’une discussion uniquement en italien. Ciné Chiacchiere que l’on pourrait peut-être traduire par Ciné causette, est une présentation du film et un moment après la projection où l’on pourra causer du film avec des membres de l’AFIA… esclusivamente in italiano ovviamente !