LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CHANTER RÉGÉNÈRE !
En raison de nouvelles aventures prévues au Théâtre des Vents, l’atelier chansons, animé depuis plus de vingt ans par Amélie Grand – fondatrice et ex-directrice des Hivernales de danse d’Avignon – rejoint le Théâtre Transversal : 10, rue d’Amphoux à Avignon. Tel : 04 90 86 17...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

UBU, ROI DU VERGER
@page { margin: 2cm } p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120% }- Je peux vous poser une question ?- Oui, qu’est-ce que c’est ?- C’est une phrase interrogative, qu’onutilise pour tester les connaissances. Pour le coup, ce dialogue n’est pas extrait de la pièce Ubu Roi mais du film Y ...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Séance unique le mercredi 18 juillet à 10h30. En partenariat avec le CIDEFE, Comment accueillons-nous les réfugiés ?
Deux courts métrages Voyager vers l’espoir et Paradis Ininterrompu.
Cette séance sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur Umut Akar et Ramman Ismail, le protagoniste de Paradis ininterrompu.

PARADIS ININTERROMPU/ VOYAGER VERS L’ESPOIR

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

PARADIS ININTERROMPU

Un film de Juan David Romero 25 mn.
C’est une histoire universelle, celle de la migration, de l’exil. En 2014 Ramman Ismail fuit la maison familiale de la banlieue d’Alep en Syrie et s’installe à Lyon, en France. Depuis son arrivée, la vie de Ramman est une lutte de tous les jours lui qui est finalement en passe de devenir architecte.
Ismail est l’un de ces réfugiés qui, contre vents et marées, a quitté sa patrie pour une vie meilleure en France. Rapidement, il montre au monde qu’il n’est pas simplement un réfugié, mais un être humain capable de rêver et de se battre pour son paradis.

Selon les Nations Unies, environ 5,1 millions de ressortissants syriens ont fui leur pays, se réfugiant en Turquie (3,3 millions), au Liban (1 million) et en Jordanie (655 000). Moins d’un million se sont réfugiés en Europe.

VOYAGER VERS L’ESPOIR
Un film de Umut AKAR environ 27 mn

S’ils avaient eu un choix, auraient-ils emprunté ce chemin ?
Un petit garçon, Alan, fuit la guerre. Accompagné de différentes familles dont la sienne, il tente d’atteindre les côtes du Canada. Voyager vers l’espoir est le témoignage intime de plusieurs générations : des familles en détresse à la recherche d’une terre d’asile. Pile entre la terre et la mer, entre l’innocence du rêve et l’abattement subi. Vivre et rendre le monde témoin de ces heures transitoires…
Entre l’ombre et la lumière.