LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Le passage du Verger Urbain V : le dénouement ?
Rappel pour celles et ceux qui ont pris 9 mois de vacances.Le Verger Urbain V, passage principal pour accéder au quartier de la Manutention est, depuis juillet 2018,  géré par les services des jardins de la ville et se trouve fermé théoriquement à 20h00 (mais de fait plutôt vers 19h30) l’hiver ...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

À nos amis festivaliers, qu’est-ce donc que Rosmerta ?
Afin de palier aux carences des services de l’État en matière d’hébergement des réfugiés, l’association Rosmerta, composée de plusieurs centaines de citoyens bénévoles, occupe depuis fin décembre un bâtiment de 400 m² pour y mettre à l’abri des mineurs isolés et des familles avec enfants en bas...

En collaboration avec Le Point de Capiton. Séance unique le samedi 22 septembre à 10h30, suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Martine Deyres. Rencontre animée par Simone Molina, présidente du Point de Capiton.

LE SOUS-BOIS DES INSENSÉS, UNE TRAVERSÉE AVEC JEAN OURY

Martine DEYRES - documentaire France 2015 1h29 -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE SOUS-BOIS DES INSENSÉS, UNE TRAVERSÉE AVEC JEAN OURY« Mille malades dans la nature ! Après guerre, il n’y avait plus rien. Alors je suis resté. Et un jour j’ai pris tous les malades que j’avais et on est partis sur la route. Et j’ai trouvé le château, ici, au mois d’avril 1953. Ça va faire soixante ans que je suis là… Voilà, une vieille histoire. Alors moi qui n’aimais pas la campagne, j’étais servi ».
Il est vrai que pendant la guerre, et même après, la priorité n’était pas de « reconstruire » les « fous », qui avaient été jetés sur les routes, quand ils n’étaient pas morts de faim… Jean Oury raconte comment depuis qu’il a investi le Château de La Borde, à Cour-Cheverny il a participé à une vision et une mise en expérience plus humaine de la prise en compte de ces « fous ».
Faut dire qu’au départ tout était à inventer, rien n’était gagné, une seule voiture pour assurer le transport, le village le plus proche est à 4 km, le personnel soignant manque de moyen…
Ce sont pourtant à partir de ces difficultés que Oury et son équipe développeront les principes de la psychothérapie institutionnelle : soignants et patients se réunissent en commission pour prendre en charge l’ensemble des questions matérielles du lieu de soin.
Par la richesse simple de ses mots, la douceur de sa voix, par la délicatesse de sa présence, il transmet avec évidence la complexité d’une pensée toujours élaborée au plus proche d’une pratique clinique quotidienne, accessible à chacun car jamais figée dans un savoir théorique. Colères, humour et impertinence alternent tout au long de ces entretiens passionnants, tournés peu avant sa mort, le 15 mai 2014. Témoignage précieux d’un des acteurs majeurs de la psychiatrie du xxe siècle, ce film nous invite à partager la qualité d’une rencontre dont les enjeux excèdent de toute part le champ clinique et nous rappelle à une essentielle reconquête d’humanité.
(D’après Arnaud Lambert, Tenk)

À noter : Le même jour auront lieu deux autres rendez-vous du Point de Capiton à l’Isle sur la Sorgue :
14h30 : Assemblée générale du Point de Capiton à La Fabrique.
18h30 : nous recevrons Pascale Hassoun à la Librairie Le passeur de l’Isle, pour son ouvrage Un dragon sur le Divan (éditions Eres).