LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CHANTER RÉGÉNÈRE !
En raison de nouvelles aventures prévues au Théâtre des Vents, l’atelier chansons, animé depuis plus de vingt ans par Amélie Grand – fondatrice et ex-directrice des Hivernales de danse d’Avignon – rejoint le Théâtre Transversal : 10, rue d’Amphoux à Avignon. Tel : 04 90 86 17...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

UBU, ROI DU VERGER
@page { margin: 2cm } p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120% }- Je peux vous poser une question ?- Oui, qu’est-ce que c’est ?- C’est une phrase interrogative, qu’onutilise pour tester les connaissances. Pour le coup, ce dialogue n’est pas extrait de la pièce Ubu Roi mais du film Y ...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

La séance du lundi 12 novembre à 20h15 sera suivie d'une rencontre avec Jean-Paul Campillo, enseignant au département d’Études Hispaniques de l’université d’Avignon, spécialisé en cinéma. En collaboration avec Contraluz. Vente des places à partir du 1er novembre.

QUIÉN TE CANTARÁ

Écrit et réalisé par Carlos VERMUT Espagne 2017 2h02 VOSTF avec Najwa Nimri, Eva Llorach, Carme Elias, Natalia de Molina…

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)


Lila Cassen a été une immense star de la chanson avant de stopper sa carrière en pleine gloire, laissant ses milliers de fans désemparés. Alors qu'elle prépare son grand retour, poussée par son entourage et notamment sa fidèle assistante, Lila est victime d'un accident dont elle se réveille amnésique…

Piégée dans une vie morne et une relation violente avec sa fille, Violeta voue une admiration sans borne à la carrière musicale de Lila. Chaque soir, dans le karaoké pour lequel elle travaille, elle se travestit et l'imite à la perfection, des attitudes, des gestes des mains jusqu'aux intonations de la voix…
Ces deux destins, qui ont en commun l'inachèvement et la douleur, vont se rejoindre le jour où Violeta est embauchée à sa grande surprise par l'assistante de Lila : dans l'immense maison où l'ex-idole vit recluse, la chanteuse de karaoké doit aider son idole à redevenir elle-même, à retrouver sa voix en même temps que l'envie et la force de remonter sur scène…
Nous avions découvert Carlos Vermut en 2015 avec le vénéneux La Niña de fuego. Il affiche ici le même goût pour les ambiances troubles et mystérieuses, et pour une maîtrise formelle poussée jusqu'à l'obsession.

Quién te cantará est selon ses mots une « histoire de mimétisme, de mémoire, de métamorphose »… Et de fantômes : chaque personnage est hanté par ses souvenirs, ses secrets, ses rêves, ses regrets… Vermut développe avant tout un cinéma d'atmosphère, créant un climat énigmatique, ultra-stylisé et oppressant, fait de boucles oniriques et de jeux de miroirs. Interprété par deux comédiennes magnétiques – l'actrice et chanteuse Najwa Nimri retrouve en Lila un rôle à sa mesure mais c'est l'inconnue Eva Llorach qui impressionne le plus en Violeta qui prend de plus en plus d'importance à l'écran au point de voler la vedette à son idole –, Quién te cantará envoûte le spectateur par son sens de l'illusion et du formalisme tout en lui offrant la possibilité de nourrir de son imaginaire les blancs laissés par le récit…