LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

TOUTES CES CHOSES QUE JE NE COMPRENDS PAS.
Il y a des choses que je ne comprends pas. Dans cette ville, il y a plein de choses que je ne comprends pas. Bon, d’accord, je donne un exemple. J’habite dans le quartier de la Bonneterie, qui a fait l’objet récemment d’une requalification, comme on dit dans le jargon technocratique, plutôt réu...

UBU, ROI DU VERGER
@page { margin: 2cm } p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120% }- Je peux vous poser une question ?- Oui, qu’est-ce que c’est ?- C’est une phrase interrogative, qu’onutilise pour tester les connaissances. Pour le coup, ce dialogue n’est pas extrait de la pièce Ubu Roi mais du film Y ...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

CURIOSITY : Carte blanche à l’artiste Nicolas Gruppo Forté en collaboration avec Les Enfants sauvages et le Délirium.
Séance unique le vendredi 19 octobre à 19h00 suivie d’une discussion. Vente des places à partir du 5 octobre. Au delirium à 22h00 : Curiosity - Lives, Performances, DJ set.

FREAKS

Tod BROWNING - USA 1932 1h05 VOSTF - avec Wallace Ford, Leila Hyams, Olga Baclanova, Roscœ, Henry Victor… et tous les « artistes » du cirque Barnum...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

FREAKSQuand on a vu Freaks, même réduit à l'échelle de l'écran de télévision (c'est mon cas), pas question de l'oublier. L'impression qu'il vous laisse est indélébile : son ambiance, ses images, ses personnages en font un film unique, à part, diamant brut scintillant définitivement dans notre mémoire. Aux frontières du fantastique et de l'épouvante, Freaks est en réalité un extraordinaire film d'amour de l'humanité, même et surtout lorsqu'elle est cachée sous les apparences de l'anormalité, de la monstruosité. Et à la fin de l'histoire, la monstruosité en question est bien du côté des physiquement normaux, dont l'âme et le cœur se sont atrophiés…

Il était une fois le cirque de Madame Tetrallini, célèbre pour sa troupe de curiosités de la nature, propres à assouvir la soif de voyeurisme des badauds : lilliputiens, hommes troncs, femmes à barbe, sœurs siamoises… Parmi les nains, Hans, Monsieur Loyal miniature, est fiancé à Frieda, écuyère haute comme trois pommes. Mais il est fasciné par la beauté de Cléopâtre, trapéziste vedette de la troupe et maîtresse de l'athlète Hercule.
Cléopâtre prend un malin plaisir à torturer Hans, qu'elle mène par le bout du nez, et à faire souffir Frieda, qui voit clair dans son jeu cruel. Lorsqu'elle apprend que son minuscule soupirant va hériter d'une grosse fortune, elle décide de l'épouser, avant de tenter de l'empoisonner, avec la complicité de son Hercule. Et en dépit des efforts de Frieda, le mariage a lieu, et le repas qui suit la cérémonie est le début des humiliations pour Hans…
Accueillie comme une des leurs par tous les « monstres » amis de Hans, Cléopâtre va les rejeter violemment, submergée par le dégoût. Elle n'a aucune idée sur le coup de l'erreur qu'elle commet. Elle ne voit pas que les « monstres » ne le sont que parce qu'on les exhibe. En dehors de la piste, pris dans leur vie quotidienne, ce sont des êtres qui ont les préoccupations les plus humaines, les sentiments les plus universels. Le crime de Cléopâtre et d'Hercule, c'est de persévérer à considérer les « monstres » comme des monstres, à les réduire à leur reflet. La vengeance des rejetés sera terrible…

Le film se déroule dans une atmosphère de cour des miracles. L'humour de certaines scènes (le mariage des sœurs siamoises), cet humour déjà cruel devient fatalement tragique lorsque les « monstres » décident de se venger de Cléopâtre et d'Hercule et quand, l'orage s'en mêlant, les éclairs laissent voir par éclipses un pygmée jouer de l'ocarina tandis qu'un nabot fait jaillir la lame de son couteau à cran d'arrêt, et que l'homme-tronc caresse avec une nonchalance terrible son pistolet… La révolte des damnés de la terre prend des dimensions extraordinaires, entre les roulottes, c'est une panique de fin du monde… Magnifique !

CURIOSITY : au cœur de ma constellation imaginaire en perpétuelle expansion, entre Marilyn Monroe, Ian Curtis et Le Caravage, il y a l’œuvre cinématographique de Tod Browning. C’est avec évidence, pour l’ouverture de cette carte blanche au Cinéma Utopia à 19h, que j’ai choisi de présenter son magistral film, d’un humanisme profond : Freaks, la monstrueuse parade.
Ce film, comme une étoile, nous guidera vers le Delirium de 22h à l’aube et les questionnements qu’il suscite raisonneront en des expérimentations collectives, des fulgurances musicales, festives, poétiques voire féroces.
Les spectateurs seront immergés dans une ambiance cinématographique, face aux créatures, face aux émotions. Nicolas Gruppo Forté

Avec David Noir, Emma Daumas, Marie Hennerez, Elodie Sablier, Guappecarto et Nicolas Gruppo Forte. Puis les DJs : Le Mime Puceau, Zébulon le Dragon et Prout on the Pop