LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

Communiqué du Collectif 23h59 Janvier 2019
Rappelons-le, le Collectif 23h59 a pour objet la défense de la liberté de circulation.  Il entend, au regard de ce principe,  faire rétablir la possibilité d’emprunter le passage du verger Urbain V en soirée pour rejoindre la Manutention et le quartier – comme cela était établi depuis plus...

Rosmerta, association avignonnaise de solidarité avec les migrants et de promotion des droits de l’Homme,
Face à l’urgence hivernale, les membres de Rosmerta, association avignonnaise de solidarité avec les migrants et de promotion des droits de l’Homme, ont mené une Réquisition Citoyenne d’un bâtiment à Avignon, au 7 rue Louis Pasteur. Ils hébergent une trentaine de personnes exilées, des familles...

TOUTES CES CHOSES QUE JE NE COMPRENDS PAS.
Il y a des choses que je ne comprends pas. Dans cette ville, il y a plein de choses que je ne comprends pas. Bon, d’accord, je donne un exemple. J’habite dans le quartier de la Bonneterie, qui a fait l’objet récemment d’une requalification, comme on dit dans le jargon technocratique, plutôt réu...

UBU, ROI DU VERGER
@page { margin: 2cm } p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120% }- Je peux vous poser une question ?- Oui, qu’est-ce que c’est ?- C’est une phrase interrogative, qu’onutilise pour tester les connaissances. Pour le coup, ce dialogue n’est pas extrait de la pièce Ubu Roi mais du film Y ...

Séance unique le vendredi 23 novembre à 18h00 suivie d’un débat animé par Anne Denis, responsable de la Commission Abolition de la peine de mort et de la torture de l’association Amnesty International.

LINDY LOU, JURÉE No2

Florent VASSAULT - documentaire France/USA 2017 1h25 VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LINDY LOU, JURÉE No2Lindy Lou Isonhood est une retraitée, électrice républicaine, pilier de son église, qui habite dans le Mississipi, état « rouge » (républicain), l'un des bastions de Donald Trump. En 1994, elle a fait partie d'un jury (elle était la jurée no2) qui a condamné à mort, à l'unanimité, un homme, Bobby Wilcher, coupable d'avoir assassiné deux jeunes femmes en 1982. Bobby Wilcher ne sera exécuté qu'en octobre 2006, vingt quatre ans après son crime ! Depuis plus de vingt ans, Lindy Lou est rongée par la culpabilité.
Dans le film de Florent Vassault, elle se lance – à l’instigation du réalisateur – à la recherche des jurés en compagnie desquels elle a voté la mort d’un homme, en 1994. Dans les lotissements de maisons cossues dispersés dans les bois du Mississippi, elle frappe à la porte de femmes et d’hommes qui, pour certains, ont oublié, quand d’autres sont taraudés par le souvenir.

Le voyage de cette femme sur les routes du Mississippi, ses étapes dans les intérieurs des anciens ­jurés, constituent à la fois un pèlerinage expiatoire et une enquête sociologique. En entrant dans les salons envahis de bibelots, en passant un moment sur un stand de tir, on entrevoit les convictions inébranlables, les fantasmes et les craintes qui façonnent une des deux moitiés des Etats-Unis. Peut-être retenu par l’inépuisable humilité de sa guide, Florent Vassault se garde de faire verser son film dans la démonstration. Mais en suivant simplement le trajet, à la fois intime et géographique, de Lindy Lou, en s'appuyant sur les témoignages recueillis et les nombreuses absurdités de la peine capitale, le film montre tranquillement, simplement, comment cette sentence génère souffrances, injustices, violences… et inefficacité.