LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Le Collectif 23h59 communique :
Comme annoncé en des temps très anciens datant d’avant le fameux Monde d’après, dans une précédente gazette, le Collectif 23h59 avait décidé de se muter en association pour poursuivre son action dans la continuité de sa propre histoire qui avait jadis duré plusieurs mois. Ces temps de guerre travers...

CINÉMASQUÉ ! Gazette post-covid n°2
Madame, votre masque s’il vous plaît ! « Pourquoi voulez-vous que je porte un masque, ça ne sert à rien et en plus c’est une atteinte à la liberté individuelle ! » Début juillet à notre réouverture, que répondre à cette dame ? Dans tous les débats complotistes, conspirationn...

« ciné-déconfiné » Ce qui a changé et ce qu’il faut respecter
• Il y aura un décalage important entre chaque séance et chacune des salles pour que vous vous croisiez le moins possible.• Le port du masque est obligatoire pour le public dans le hall d’accueil du cinéma, les zones de circulation et vivement conseillé pendant la séance. • L’équipe sera masquée (ma...

APPEL A MUSIQUE !
APPEL A CHANSONS !   Appel aux groupes professionnels ou amateurs d’Avignon et alentours, pour égayer l’attente de nos spectateurs dans nos salles ! En cette période trouble où les concerts sont dentées rares, et que les programmations de nos amis de l’...

L’avenir se prépare à Rosmerta
L’avenir se prépare à Rosmerta, avec une réflexion sur la gouvernance de l’association. Rosmerta se dote de nouveaux organes de décisions, afin de continuer l’action qui se tient depuis maintenant presque deux ans au 7 bis rue Pasteur. Ainsi, des nouveaux statuts et un nouveau mode de...

Projection le mardi 18 décembre à 21h00 précédée d’une présentation du film par Emmanuel Ethis, sociologue du cinéma. Soirée organisée en partenariat avec l’association Jean Vilar - Maison Jean Vilar et Les nuits cinéFils et Filles.
Emmanuel Ethis ne pourra finalement pas être présent à la Maison Jean Vilar.
La conférence est transformée en discussion avec les étudiantes et étudiants, et leurs enseignantes et enseignants, le thème : Quand le cinéma se met en scène.

Achetez vos places à partir du 5 décembre. Tarif plein 8€, tarif réduit 4€ pour les moins de 18 ans, personnes possédant le pass culture, patch culture, personnes en situation de handicaps. Ce billet comprend la rencontre à la Maison Jean Vilar à 19h, la projection à Utopia et une visite de l’exposition sur Jeanne Moreau (le jour même ou à une date ultérieure). Pour ce film séance supplémentaire le dimanche 16 décembre à 10h30.

LE DERNIER NABAB

(THE LAST TYCOON) Elia KAZAN - USA 1976 2h03 VOSTF - avec Robert De Niro, Robert Mitchum, Jack Nicholson, Theresa Russell, Ingrid Boulting, Tony Curtis, Jeanne Moreau... Scénario de Harold Pinter, d'après le roman inachevé de Francis Scott Fitzgerald.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE DERNIER NABABDans les années 1930, le producteur Monroe Stahr règne sans partage sur l'un des grands studios de Hollywood. Malgré les avances de Cecilia Brady, la fille du directeur de la compagnie, Monroe reste fidèle au souvenir de son épouse décédée, la comédienne Minna Davis. Un soir, alors qu'un tremblement de terre secoue la ville, Monroe aperçoit une jeune femme qui lui rappelle son amour disparu et dont il ne tarde pas à tomber amoureux. Mais le bonheur qu'il éprouve auprès d'elle est bien éphémère, leur idylle ne dure pas… Et dans le même temps, Pat Brady, le directeur du studio, décide de se passer de ses services…

D'un côté, Scott Fitzgerald, un temps couvert de gloire mais qui meurt piteusement en 1940, laissant un livre inachevé, exercice d'admiration amère dédié à Hollywood. De l'autre, Elia Kazan, qui, se doutant peut-être que ce serait là son ultime film, se laisse envahir par la mélancolie. Le Dernier Nabab nous plonge dans l'âge d'or et de légendes de Hollywood, les années 1930, où le producteur était à la fois auteur et censeur, magnat et critique. Inspiré largement d'Irving Thalberg, producteur illustre de la MGM, le personnage de Monroe Stahr est un puissant irrésistible, séduisant et tyrannique, cassant et subtil. Dans le rôle, De Niro est impressionnant…

L'amour des femmes et du cinéma ne font qu'un. Mais l'usine à rêves ressemble à une ville fantôme. Monroe est hanté par une star défunte qu'il a aimée, et par une jeune femme croisée qui lui ressemble. Il faut la voir comme un fantasme, une apparition que Monroe idéalise avant de se retrouver seul avec ses mirages. De manière feutrée, Kazan laisse entrevoir la fin d'un monde en même temps que la chute soudaine d'un homme après sa grandeur…

(J. Morice, Télérama)

À la Maison Jean Vilar, depuis juillet, l’exposition Je suis vous tous qui m’écoutez. Jeanne Moreau, une vie de théâtre retrace le parcours de la comédienne. Pour prolonger l’exposition, les partenaires vous proposent plusieurs projections-rencontres. L’occasion de découvrir ou redécouvrir le parcours exceptionnel de cette femme libre. D’autres soirées autour de Jeanne Moreau émailleront les prochains mois : la suivante se déroulera en février, en présence de Laure Adler, avec la projection de Moderato Cantabile.