LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Le passage du Verger Urbain V : le dénouement ?
Rappel pour celles et ceux qui ont pris 9 mois de vacances.Le Verger Urbain V, passage principal pour accéder au quartier de la Manutention est, depuis juillet 2018,  géré par les services des jardins de la ville et se trouve fermé théoriquement à 20h00 (mais de fait plutôt vers 19h30) l’hiver ...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

À nos amis festivaliers, qu’est-ce donc que Rosmerta ?
Afin de palier aux carences des services de l’État en matière d’hébergement des réfugiés, l’association Rosmerta, composée de plusieurs centaines de citoyens bénévoles, occupe depuis fin décembre un bâtiment de 400 m² pour y mettre à l’abri des mineurs isolés et des familles avec enfants en bas...

39e NUIT FANTASTIQUE

Également au programme

L’heure du rendez-vous annuel va bientôt sonner : la 39e édition de la Nuit Fantastique aura lieu le samedi 15 décembre de 20h à l’aube ! 4 films + un film surprise !! (Tarif unique 23€ - vente des places à partir du 22 novembre - Nuit interdite aux moins de 16 ans).

39e NUIT FANTASTIQUE

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)



Afin de célébrer cette grand messe, pour accomplir la prophétie cauchemardesque du Dr F et de son acolyte Igor, nous vous invitons à vous livrer à toutes les excentricités : déguisez-vous et venez vous faire tirer le portrait pour immortaliser vos terribles et fantasques accoutrements. Une proposition tout aussi indécente, après s’être enivré d’absinthe tout un mois, leur est apparue… réalisez une effroyable vidéo. Deux contraintes, la vidéo ne doit pas dépasser les 2 mn et vous l’envoyez au format mp4 avant le 2 décembre à Igor (sur le mail utopia.84@wanadoo.fr) ! Elles seront projetées pendant la nuit et soumises au vote du public, et ceci en toute objectivité (à l’applaudimètre !). Le vainqueur se verra remettre un carnet de 10 tickets valables 1 an, et peut-être même une diffusion ultérieure…

MODUS OPERANDI (À LIRE ATTENTIVEMENT) : « Un esprit sain est inattaquable par les maléfices du Dr F. dans un corps sain » (extrait de l’autobiographie de Igor intitulée Igor n’est pas que gore éditée aux Éditions Transylvaniennes). A l’offrande qui a dévotion, à vous d’apporter à votre corps de la saine nourriture. On s’y attelle tous ! À vous la mission solide : on fait du bon, on fait du maison et le tout prédécoupé. À nous la mission liquide : jus de fruits, café... mais aussi croissants à l’aube blême. Et pour vous remercier, on vous prépare également d’autres surprises !


HÉRÉDITÉ
(Hereditary)
Ecrit et réalisé par Ari ASTER. USA 2018 2h06 VOSTF Avec Toni Collette, Gabriel Byrne, Alex Wolf

« Un drame familial qui vire au cauchemar», Avi Aster résume ainsi son premier opus. Hérédité s’ouvre peu après le décès de Mamie Graham. Sa fille Annie, son époux et leurs deux enfants entrent dans le deuil. Le silence écrase un peu plus ce clan catatonique. Secrets, névroses, alimentent des
dérives intérieures qui s’épanouissent dans une folie partagée. Dans sa dissection du naufrage collectif, Aster déploie une rigueur pointilliste, baignée par une lumière de nature morte. Références (possibles) au dramaturge scandinave Henrik Ibsen, de multiples maisons de poupée transforment la demeure en un redoutable foyer d’infection. Décidément
tout part de la famille. La distribution est judicieusement choisie, Toni Collette est tétanisante. Hérédité est une tragédie clinique et fantasmatique, son auteur une révélation.
Boris Cyrulnik.

NO DORMIRÁS
Gustavo HERNANDEZ. Argentine, Espagne, Uruguay 2017 1h48 VOSTF Avec Bélén Rueda, Eva de Dominici, Natalia De Molina. Scénario de Juma Fodde et Gustavo Hernàndez.

No dormiras s’inspire de l’histoire de l’Uruguay, patrie du réalisateur, qui vécut sous le joug d’une junte militaire entre 1971 et 1980. Découvert avec La casa muda, plan séquence de 90 minutes à l’intérieur d’une demeure hantée, Gustavo Hernandez confirme ici sa prédilection pour l’unité de lieu. Uruguay, début des années 80, une jeune actrice est distribuée dans une pièce dirigée par une metteuse en scène renommée. Répétitions et représentations se déroulent dans un asile psychiatrique recyclé en centre de détention par la récente dictature. Le travail au plateau maintient les acteurs en manque de sommeil à l’instar des « pensionnaires » d’il y a peu. Ce dispositif singulier alimente de multiples ambiguïtés entre visions intérieures et réalité tangible, dramaturge machiavélique et tortionnaire organisé. La direction artistique : décor, lumière participent à cette métaphore sensorielle sur l’usage du pouvoir qu’il soit politique ou artistique. Le résultat est troublant, envoûtant. Enfin un film sur le sommeil empêché dans une nuit de cinéma, comment résister ? F. Hoffmann-La Roche.

OPÉRA
Dario ARGENTO Italie 1987 1h47 VOSTF
Avec Cristina Marsillach, Ian Charleson, Urbano Barberin. Scénario de Dario
Argento et Franco Ferrini.

Suite à l’accident de la diva Maria Cecova, Betty reprend le rôle de Lady Macbeth dans
l’ouvrage de Verdi. Ce coup de force du destin est le fait d’un « fantôme opératique » aux
méthodes subtiles et mortifères. Dario Argento réalise Opéra deux ans après le refus de sa mise en scène de Rigoletto (de Verdi aussi) par le théâtre Sferisterio de Macerata. Nourri d’observations et anecdotes vécues, le film scelle la rencontre entre un démiurge exalté et l’expressionnisme exacerbé de certains ouvrages lyriques (souvent italiens). Mais plus que la voix, l’oeil, le regard, constituent les éléments récurrents d’une intrigue plus proche de la suite de tableaux que de la trame au cordeau. Fulgurances cruelles, arabesques virtuoses, insouciance narrative… Opéra sonne comme la quintessence de la « Touche Argento ». Inédit dans nos cinémas, dernière grande folie d’un créateur écorché, cet Opéra est brillant et excessif, entre manifeste et auto parodie. Joe Corbeau.

HAPPY BIRTHDEAD
Christopher LANDON USA 2017 1h36 VOSTF Scénario de Scott Lobdell. Avec Jessica Rothe, Israël Broussard, Ruby Modine.

Sur un campus quelques part aux États- Unis, un tueur assassine chaque jour la même personne. Dès le réveil Theresa, la victime, entreprend d’éviter de (re)vivre le dernier jour du reste de sa vie.
Un quart de siècle après Un jour sans fin, une boucle temporelle enveloppe Happy Birthdead. Comment Theresa (et son scénariste) vont-ils s’en sortir ? Scott Lobdell (le scénariste) enchaîne des péripéties qui malaxent mystère, effroi, jusqu’à la farce et le drame sentimental. Épaulée par son actrice principale très impliquée, Happy Birthdead jongle avec les genres et les sensations et se tient à l’écart des tristes effets routiniers. Une réalisation efficace au service d’un script imaginatif et astucieux, décidément le « Slasher » n’est plus ce qu’il était. Michael Myers.