LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Le passage du Verger Urbain V : le dénouement ?
Rappel pour celles et ceux qui ont pris 9 mois de vacances.Le Verger Urbain V, passage principal pour accéder au quartier de la Manutention est, depuis juillet 2018,  géré par les services des jardins de la ville et se trouve fermé théoriquement à 20h00 (mais de fait plutôt vers 19h30) l’hiver ...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

À nos amis festivaliers, qu’est-ce donc que Rosmerta ?
Afin de palier aux carences des services de l’État en matière d’hébergement des réfugiés, l’association Rosmerta, composée de plusieurs centaines de citoyens bénévoles, occupe depuis fin décembre un bâtiment de 400 m² pour y mettre à l’abri des mineurs isolés et des familles avec enfants en bas...

WHAT YOU GONNA DO WHEN THE WORLD'S ON FIRE ?

Roberto MINERVINI - documentaire USA 2018 2h03 VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

WHAT YOU GONNA DO WHEN THE WORLD'S ON FIRE ?C'est le cinquième film que Roberto Minervini consacre au Sud des États-Unis. Cette fois il est allé à la rencontre d’Afro-Américains de la Nouvelle-Orléans, dont l’histoire porte l’empreinte de siècles de racisme.
Tout au long de l'été 2017, au moment où une série de meurtres de jeunes Noirs par la police a secoué la communauté afro-américaine, le réalisateur a suivi le quotidien d'un petit nombre de personnes : Ronaldo et Titus, deux frères dont la jeune mère célibataire les a toujours tenus loin des embrouilles ; Judy, issue d'une famille de musiciens de Tremé, le quartier noir le plus ancien de toute la Nouvelle-Orléans, qui a remis à flots le bar historique Ooh Poo Pah Doo, devenu une référence pour boire, jouer et parler des problèmes affectant les noirs ; le parti des nouveaux Black Panthers, reformé 50 ans après le mouvement révolutionnaire d'Angela Davis pour organiser une révolution, malgré les critiques des associations qui se battent contre le racisme aux États-Unis. Minervini suit ces personnages dans leur enquête sur le lynchage et la décapitation de deux jeunes Afro-Américains de Jackson, dans le Mississippi, et dans leur quête de services sociaux pour la communauté dans les quartiers barrés. On rencontre aussi Chief Kevin, le chef de la tribu des Flèches ardentes qu'on voit au début du film, tandis qu'ils dansent et chantent, dans leurs tenues traditionnelles, à l'occasion du Mardi Gras, en guise de revendication d'un territoire ancestral usurpé – car ce sont les peuples indigènes qui ont accueilli au sein de leur communauté, en leur offrant leur protection, les esclaves qui avaient pu échapper au trafic des négriers.

What you gonna do when the world’s on fire ? nous offre des moments de pure émotion, comme la scène de la parade nocturne de bicyclettes illuminées, pour montrer l'unité du quartier noir contre la violence. C'est un authentique documentaire d'observation, mis en scène avec une maîtrise impressionnante, qui confirme l'engagement de Roberto Minervini pour ce qui est de témoigner du profond malaise causé par les inégalités et le racisme aux États-Unis, plus flagrants que jamais depuis l'arrivée au pouvoir de la sinistre administration Trump.