LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Le passage du Verger Urbain V : le dénouement ?
Rappel pour celles et ceux qui ont pris 9 mois de vacances.Le Verger Urbain V, passage principal pour accéder au quartier de la Manutention est, depuis juillet 2018,  géré par les services des jardins de la ville et se trouve fermé théoriquement à 20h00 (mais de fait plutôt vers 19h30) l’hiver ...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

À nos amis festivaliers, qu’est-ce donc que Rosmerta ?
Afin de palier aux carences des services de l’État en matière d’hébergement des réfugiés, l’association Rosmerta, composée de plusieurs centaines de citoyens bénévoles, occupe depuis fin décembre un bâtiment de 400 m² pour y mettre à l’abri des mineurs isolés et des familles avec enfants en bas...

La séance du mardi 16 avril à 20h00 sera suivie d’une rencontre avec Paule Baisnée, professeur de cinéma et spécialiste de cinéma italien. La séance du samedi 27 avril à 9h45 se fera dans le cadre du Ciné chiacchiere. En collaboration avec l’AFIA.

LES RECRUES

(La Commare secca) Bernardo BERTOLUCCI - Italie 1961 1h33 VOSTF - avec Francesco Ruiu, Giancarle de Rosa, Alvaro d'Ercole, Lorenza Benedetti... Scénario de Pier Paolo Pasolini, Sergio Citti et Bernardo Bertolucci.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LES RECRUESLes Recrues, ou La Commare secca (l'équivalent de la « grande faucheuse » en français) est le tout premier long métrage réalisé par Bernardo Bertolucci en 1961, alors qu’il n’a que 20 ans. Le sujet a été écrit par Pier Paolo Pasolini, dont Bertolucci a été l’assistant sur Accattone.
La Commare secca raconte l'histoire d'une enquête policière. Une prostituée est retrouvée assassinée dans un terrain vague. La police enquête et interroge des témoins présents ce soir-là dans le parc où l'on a aperçu la victime pour la dernière fois. Le film décrit donc la même soirée à partir de différents points de vue. Défilent dans le bureau de l'inspecteur un délinquant, un proxénète, un militaire en permission et dragueur raté, et un jeune homme qui a volé le briquet en or d'un homosexuel pour pouvoir payer un bon repas à sa copine.
Les ressemblances avec l'univers de Pasolini sont évidentes. Bertolucci filme les mêmes faubourgs de Rome, les barres de HLM aux extrêmes limites de la ville, peuplées de jeunes gens pauvres, au visage d'ange mais capables de devenir des démons à la moindre occasion, à la moindre tentation, pour se sortir de leur misère sociale, ne serait-ce que l'espace d'une journée.
L'enquête policière n'est que prétexte à décrire une société qui abandonne une partie de sa population, la plus miséreuse – socialement mais aussi sexuellement – aux abords de la cité et du boom économique italien des années 1960.
Le jeune Bertolucci compose énormément ses plans, quasiment comme des tableaux baroques, dans un noir et blanc sublime rehaussé par la restauration récente du film. Il montre aussi, au plus près des visages, la pauvreté, le malheur, l'irruption soudaine de la violence et du crime. Avec une attention accrue, et pour le coup très personnelle, dans la description de la jeunesse, du désir, de la gêne. Un cinéaste important naît sous nos yeux. (J.B. Morain, Les Inrockuptibles)

Ciné chiacchiere, que l’on pourrait traduire par Ciné-causette, est un moment après la projection où l’on peut causer du film avec des membres de l’AFIA… esclusivamente in italiano ovviamente ! L’AFIA (l’Association Franco-italienne d’Avignon) a pour but de promouvoir la langue et la culture italienne par le biais de conférence, voyages, sorties, cours de langues, projections de films suivies de discussion…