LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Le passage du Verger Urbain V : le dénouement ?
Rappel pour celles et ceux qui ont pris 9 mois de vacances.Le Verger Urbain V, passage principal pour accéder au quartier de la Manutention est, depuis juillet 2018,  géré par les services des jardins de la ville et se trouve fermé théoriquement à 20h00 (mais de fait plutôt vers 19h30) l’hiver ...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

À nos amis festivaliers, qu’est-ce donc que Rosmerta ?
Afin de palier aux carences des services de l’État en matière d’hébergement des réfugiés, l’association Rosmerta, composée de plusieurs centaines de citoyens bénévoles, occupe depuis fin décembre un bâtiment de 400 m² pour y mettre à l’abri des mineurs isolés et des familles avec enfants en bas...

SIBYL

Justine TRIET - France 2019 1h40 - avec Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Hulliel, Niels Schneider, Sandra Hüller, Laure Calamy... Scénario de Justine Triet et Arthur Harari. Festival de Cannes 2019, Sélection officielle, en compétition.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SIBYLAprès le très réussi Victoria, c’est le nouveau film de Justine Triet, qui retrouve l’épatante Virginie Efira, pièce maîtresse d’une intrigue largement dominée par les femmes, l’occasion de voir à l’œuvre quelques actrices remarquables : les françaises Adèle Exarchopoulos et Laure Calamy, et l’allemande Sandra Hüller, qu’on n’a pas oubliée depuis sa performance extraordinaire dans Toni Erdmann.

Sibyl est une romancière en panne, reconvertie en psychanalyste. Rattrapée par le désir d’écrire, elle décide de quitter la plupart de ses patients. Alors qu’elle cherche l’inspiration, Margot, une jeune actrice en détresse, la supplie de la recevoir. En plein tournage, elle est enceinte de l’acteur principal… qui est en couple avec la réalisatrice du film !
Tandis qu’elle lui expose son dilemme passionnel, Sibyl, fascinée, l’enregistre secrètement. La parole de sa patiente nourrit son roman et la replonge dans le tourbillon de son passé. Quand Margot implore Sibyl de la rejoindre à Stromboli pour la fin du tournage, tout s’accélère à une allure vertigineuse…

« Avec mon co-scénariste, Arthur Harari, on aime écrire des personnages qui sont des extensions de moi, de gens qui m’entourent, et d’aller plus loin que la réalité, de les mettre en situation de vulnérabilité. Je pourrais être Sibyl mais je ne le suis pas du tout…
« Margot (Adèle Exarchopoulos) est une extension de Sibyl (Virginie Efira) plus jeune. L’écriture permet à Sibyl de revivre, de faire des choses qu’elle n’aurait jamais osé, et le cinéma est une prolongation de ce processus d’écriture. Sibyl est en sommeil, et l’écriture et le cinéma vont lui permettre d’embrayer, de relancer sa vie. Mais ça passe aussi par la psychanalyse de Margot qui est le déclencheur, quand elle raconte à sa psy, Sibyl, sa vie sexuelle. Son récit ramène Sibyl à la passion qu’elle a vécu jeune avec Gabriel (Niels Schneider). Et le livre qu’elle va écrire dépeindra un personnage composite qui sera un mélange d’elle-même et de Margot… » (Justine Triet)